AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Asher Blackwell
CROOKS
Messages : 35
Date d'inscription : 22/08/2016
Job : Officiellement mécano, officieusement il trempe dans des affaires de drogues
Côté coeur : Célibataire
Avatar : Ryan Cooper
Copyright : © blueorchid


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   Dim 20 Aoû - 16:25

Après notre petite escapade imprévue à l’hôtel j’ai tenu ma promesse auprès d’Ellie, je n’ai pas cherché à la revoir et même si je l’ai aperçu une fois je ne suis pas entré en contact avec elle. Alors certes ce n’est pas pour ça que je n’ai pas pensé à elle de temps en temps en me demandant si elle n’avait pas de problèmes qui pourraient être de ma faute, mais je m’en suis tenu à me questionner tout seul. Alors j’ai forcément été un peu surpris que ce soit l’ambulancière qui me sollicite par message. Elle veut me parler… c’est vague et je n’ai pas plus de détail. Apparemment rien à voir avec une potentielle envie que l’on remette le couvert pour une partie de jambe en l’air passionnée comme celle qu’on s’est offerte l’autre fois. Je ne doutais pas qu’elle ai eu de l’énergie à revendre, mais je n’ai pas été déçu du voyage. Depuis le début une certaine tension régnait entre nous, et sa manière d’essayer de ne pas rentrer dans le jeu de la séduction était trop forcée pour être efficace. Elle en voulait à mon corps et je ne l’en blâme pas, on a bien pris notre pied. En bref je ne suis pas contre un second round mais le sujet n’est pas celui-ci alors je préfère la jouer docile et me pointer au Corcoran’s un peu avant la fermeture, comme requis par la jeune femme. Il y a encore quelques personnes dans le bar et ils devront bientôt partir peu importe dans quel état ils sont. Me revient en mémoire ce type ivre qui avait cassé le vélo de la secouriste, apparemment ma réparation tient le coup parce que j’ai vu le deux roues attaché solidement non loin de l’entrée.
Je m’avance vers le comptoir et m’assieds sur un tabouret haut, sourire aux lèvres alors que j’observe Ellie ramasser le dernier verre de quelques clients de l’autre côté. Elle remarque ma présence et se dirige vers moi, toujours cet air un peu agacé sur le visage mais ça lui va bien. Ou du moins je la trouve attirante comme ça, même si je ne serais pas contre un sourire qui attesterait qu’elle soit au moins un tout petit peu contente de me voir. J’crois que je vais attendre longtemps. « Je suis là, pile à l’heure même si nous n’en avions pas convenu d’une. » mon sourire s’élargit « Ça sera une bière pour moi. » je sens bien qu’elle va m’envoyer sur les roses prétextant la fermeture imminente de l’établissement « Je ne parlerai qu’en présence de ma pression. ». Si on doit discuter au moins que ce soit autour d’un verre, vu son humeur je n’aurais au moins pas tout perdu comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eibhleann O'Flaherty
PARAMEDIC
Messages : 369
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   Mer 30 Aoû - 17:37

I'm not responsible for all shit in this town

Asher & Ellie  
"I’m in love with the shape of you, We push and pull like a magnet do
Although my heart is falling too, I’m in love with your body, Last night you were in my room, And now my bed sheets smell like you ,

C'est non sans une certaine anxiété que j'attends la fermeture. L'affluence ce soir a été importante tant et si bien qu'il y a une heure nous sommes tombés en rade de menthe pour pouvoir faire mojitos digne de ce nom et de shots de rhum arrangé parfum pastèque et cannelle. Je n'avais pas eu beaucoup l'occasion de penser au rendez-vous que j'avais fixé jusqu'à ce que le monde commence à quitter les lieux pour se diriger vers les boîtes de nuit et ne laisse plus que des piliers de comptoir pour toute compagnie. Ils n'étaient pas trop pénible, certaines et certains étaient des habitués je n'allais pas les faire éjecter comme des malpropres. J'avais commencé le rangement il y a une vingtaine de minutes à présent et l'heure officielle de fermeture du bar était fixée d'ici une bonne demie-heure. J'avais prévenu le vigile du soir Brian que j'attendais quelqu'un tardivement et de le laisser rentrer même si on ne servait plus vraiment. Benny m'avait demandé si je pouvais rester un peu plus tard que d'habitude pour pouvoir réceptionner une livraison plus que tardive. Un transporteur avait eu un gros problème sur le trajet et comme le patron du Corcoran's était un de leur plus fidèle client, ils avaient tenté de s'arranger. Ellie avait accepter sans se poser du question. Ce ne serait rien de compliqué à faire. Et puis je ne serais pas seule puisqu'un certain gangster nommé Asher sera dans les parages pour me donner un coup de main.

Le voici enfin qui entre dans le bar tandis que j'essuie une pinte tout sortie du lave vaisselle. Avouer que je n'ai pas envie de lui sauter dessus dans la seconde où je l'aperçois serait mentir mais ce n'est pas pour cela que je l'ai fait venir ce soir. Non j'ai l'intention de lui faire passer l'envie de vendre de la merde dans les rues de mon quartier. Il prend place derrière le comptoir pile face à moi. La pinte que j'ai entre les mains ne sera pas restée propre longtemps. « Tu veux quoi ? » Je ne le fréquente pas depuis suffisamment longtemps pour savoir s'il va préférer une Lager, une IPA ou une brune. Pour ça, Benny a du choix et c'est peut-être ce qui fait aussi le succès de ce pub. Quand le gangster m'indique son choix je lui sers sa pinte en inclinant le verre suffisamment pour faire un peu de mousse mais pas trop et laisser la bière s'oxygéner en même temps. Je glisse n sous-verre cartonné sous son verre et lui pose en fasse de lui. Pendant ce temps Brian commence à faire sortir les derniers clients tranquillement et je poursuis ma routine.
« Alors quoi de neuf ? Toujours dans le dark side ? » lui demandai-je alors que continuais de sécher les verres restants. Non je n'allais pas lui le coup de grâce tout de suite. Je voulais qu'il n'y ait plus personne car je ne tenais pas particulièrement à afficher le gangster ici.

© Captain FreeBird
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Asher Blackwell
CROOKS
Messages : 35
Date d'inscription : 22/08/2016
Job : Officiellement mécano, officieusement il trempe dans des affaires de drogues
Côté coeur : Célibataire
Avatar : Ryan Cooper
Copyright : © blueorchid


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   Mer 6 Sep - 16:15

Je ne sais pas si l’attitude d’Ellie est juste une façade, une attitude qu’elle adopte pour me dissuader de me montrer trop enthousiaste qu’elle m’ai demandé de venir. Elle l’a bien précisé ce n’est en rien un rendez-vous pris pour réitérer l’expérience de la dernière fois. Mais si elle s’est sentie obligée de le préciser c’est qu’elle y a pensé… ou que je l’ai sous-entendu. Ok j’admets que c’est plutôt ça. Je m’installe au comptoir et réclame une bière j’agrémente ma demande d’un trait d’humour mais toujours pas l’once d’un sourire sur les lèvres de la serveuse « Votre meilleure blonde. » dis-je en laissant le soin à Ellie de choisir pour moi parmi les différentes bières. Elle me sert une pinte sans trop de mousse, elle maitrise bien le geste de la tireuse, c’est une qualité indéniable. « Merci. » dis-je poliment lorsqu’elle pose la boisson devant moi avant de continuer à vaquer à ses occupations. Le bar se vide progressivement, je suis bientôt le seul qui reste encore là à boire tandis que la trentenaire essuie les quelques verres propres pas encore rangés. J’arque un sourcil à sa question, elle a une bien drôle de manière de prendre de mes nouvelles mais je commence à y être habitué. Je hausse les épaules « Moins mais toujours trop. » je lui offre un sourire entendu, je sais qu’elle a en horreur la nature de mes activités et je ne peux pas la blâmer pour ça… ce n’est pas ce qu’il y a de plus légal. « Et sinon de neuf… pas grand chose. La routine. » dis-je avant de boire une nouvelle gorgée de bière, elle est bonne c’était à mes risques et périls que de laisser Ellie choisir. « Toi ? Comment tu vas ? » demandé-je « J’ai vu en arrivant que ton vélo tient toujours le coup. » au moins mes réparations ont tenues c’est ça en moins qu’elle pourra me reprocher. Je comprends aux regards de la jeune femme dans différentes direction à travers la pièce qu’elle attend que nous soyons seuls pour évoquer le sujet qui l’a faite me faire venir ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eibhleann O'Flaherty
PARAMEDIC
Messages : 369
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   Ven 29 Sep - 21:34

I'm not responsible for all shit in this town

Asher & Ellie  
"I’m in love with the shape of you, We push and pull like a magnet do
Although my heart is falling too, I’m in love with your body, Last night you were in my room, And now my bed sheets smell like you ,

Les verres défilent dans mes mains alors que les derniers clients sont enfin dehors. Je prépare le prochain rack à nettoyer pendant que le suivant termine son cycle de lavage. Voilà un peu de répit pour moi. Brian ferme la porte principale et il approche du bar pour venir chercher lui aussi un peu de réconfort après sa soirée de boulot. Telle l'experte du maniement des verres que je suis je fais tourner une pinte dans la paume de ma main pour la glisser sous la tireuse d'une IPA dont je le sais friand. Je lui tends alors le verre et si nous avions l'habitude d'échanger quelques mots sur la soirée en guise de débriefing avant qu'il ne parte fumer sa clope, il me laisse avec Asher et prend le direction de la cuisine. J'envoie le torchon humide sur mon épaule et pose mes mains sur mes hanches avant de souffler un coup pas mécontente de retrouver un peu de tranquillité. Asher ne s'étale pas trop sur sa vie. Cela ne me surprend pas vraiment. Je le vois mal me raconter l'état de ses activités illégales. Pas évident quand on fait ce qu'il fait de parler de racket, de vente de drogues et de combien on ramasse avec. D'autant plus quand on sait que je ne suis pas particulièrement fan de ce qu'il fait.

C'est à mon tour de parler et le pauvre gangster ne sait pas ce que je lui réserve. Je choisis de répondre à sa seconde question, plus facile à balancer que ce que j'ai derrière la tête. « Il marche bien. Je redécouvre ce que c'est que d'avoir des freins qui marche vraiment. C'est un peu flippant d'ailleurs mais je commence à m'y faire. » Les arrêts d'urgence se font si brusquement avec des freins refaits à neuf que j'ai failli tomber une ou deux fois. « Sinon en ce moment mes gardes sont un enfer. Et c'est en grande partie à cause de toi et de ta petite bande de pote » Je pose mes mains sur le rebord du bar et plonge mes prunelles bleues dans celles du brigand. « Le Fentanyl ça te parle ? » demandais-je à titre purement rhétorique. Il devait forcément connaître et en écouler une sacré quantité dans le quartier. Cela fait peu de temps qu'elle est vraiment entrée en circulation dans les rues de Chicago et elle fait des ravages. « Laisse-moi te dire que c'est de la merde en barre et que j'en ai littéralement plein le cul de passer la moitié de mes interventions à essayer de sauver les putain de mômes à qui tu regourgues cette saloperie. » Le ton était froid mais j'étais tout de même calme.

©️ Captain FreeBird
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Asher Blackwell
CROOKS
Messages : 35
Date d'inscription : 22/08/2016
Job : Officiellement mécano, officieusement il trempe dans des affaires de drogues
Côté coeur : Célibataire
Avatar : Ryan Cooper
Copyright : © blueorchid


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   Lun 2 Oct - 17:15

J’apprécie d’entendre que tout roule pour la secouriste et sa bicyclette adorée. Je crois qu’elle y tient à ce vieux vélo, c’est son compagnon de route depuis sans doute un sacré bout de temps vu l’état dans lequel il était avant que je ne lui offre une seconde jeunesse. Il a fallu à la jeune femme un temps d’adaptation aux freins efficaces mais au moins maintenant elle peut s’arrêter rapidement si besoin. L’ambulancière a finalement l’air relativement encline à la discussion, me faisant part de son quotidien. Son discours s’assombrit un peu quand elle accuse moi et ma bande de pote d’être à l’origine de ses gardes merdiques à la caserne. Je fronce les sourcils, pas sûr de comprendre où elle veut en venir. Ellie se poste face à moi en me fixant d’un air sérieux avant de me balancer le nom du drogue qui circule en ce moment à Chicago. J’ouvre la bouche pour répondre mais elle ne m’en laisse pas l’opportunité, enchainant sur les ravages que fait cette merde. Je ne peux pas lui en vouloir de m’accuser d’être à l’origine de ça, c’est vrai que la bande dont je fais partie deale de la came mais pas ce genre là et surtout pas à une clientèle comme la cible de ce marché. Je secoue la tête « C’est pas moi qui distribue ce truc. » je soupire « On est d’accord c’est une véritable merde. Mais c’est des mecs des pays d’Europe de l’Est qui vendent ça. Ils sont sortis de je ne sais où y’a quelques semaines et petit à petit ils ont étendus leur business. ». Des gangs il y en a quelques uns à Chicago et des mecs qui ne plaisantent pas. Mais eux ? Ce sont des fous… ils ont des méthodes très particulières.
La secouriste reste fermée, apparemment pas convaincue par mon explication. « Tout ce que ma bande vend c’est de l’herbe et de la coke à des gens qui ont les moyens de payer directement. On veut pas faire d’ardoise, si tu paye pas t’as rien alors ces gens dont tu parles, que tu ramasses dans la rue c’est pas notre clientèle. » je hausse les épaules « C’est la merde parce que les gang nous en veulent d’avoir ce marché là. Les types de l’autre fois qui ont débarqué chez moi ils font partis de bandes qui vivent dans les quartiers qui craignent. Mais ceux avec qui je bosse, tu les croiserais dans la rue tu ne saurais même pas qu’ils dealent. » je ne sais pas pourquoi je tiens à ce qu’elle sache que je n’y suis pour rien dans toute cette histoire, peut-être pour prouver une fois de plus que je ne suis pas tant le diable que ce qu’elle pense. « Je suis pas Al Capone… loin de là. Et encore moins un vendeur de Fentanyl. Je veux pas toucher à cette merde ou avoir affaire aux types qui la vendent. Et toi non plus d’ailleurs. ». Je préfère la mettre en garde au cas où elle aurait en tête de faire un truc stupide, je ne plaisante pas, je m’inquiète vraiment de ce qu’elle pourrait vouloir faire. Je bois une gorgée de bière « Je suis pas responsable de toute la merde dans cette putain de ville. » je lève les mains « Je sais, je suis pas blanc comme neige. Mais ça, non, jamais ! » c’est d’un autre niveau et ce n’est pas le mien. « Tu vas rien faire de stupide j’espère. » je prends le risque de me faire envoyer chier, mais je dois poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eibhleann O'Flaherty
PARAMEDIC
Messages : 369
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   Ven 3 Nov - 11:36

I'm not responsible for all shit in this town

Asher & Ellie  
"I’m in love with the shape of you, We push and pull like a magnet do
Although my heart is falling too, I’m in love with your body, Last night you were in my room, And now my bed sheets smell like you ,

Est-ce que cela me surprend qu'Asher me dise qu'il ne deale pas de Fentanyl ? Pas vraiment. C'est peut-être le fait que je m'y attende qui m'agace tant. En même temps ce n'était pas comme s'il allait s'étendre sur ses activités criminelles. Je serre les mâchoires, la mine fermée. La seule chose qu'il me confirme c'est qu'effectivement cette saloperie a débarqué en ville il y a peu de temps. Et je ne sais pas si c'est ma tête peu amène ou son éternelle envie de bien faire à mon égard mais avant que j'ai le temps d'ouvrir la bouche il me prend de court et me parle de son business. Je reste interdite en écoutant son récit. Ainsi mon gangster serait un petit dealer de luxe. Il ne vendrait qu'à des personnes ayant les moyens et si on croisait ses compagnons de combat dans la rue on ne croirait pas qu'ils étaient dans ce secteur d'activité. Je déglutis difficilement. C'était bien ma veine tiens, des gentils messieurs propres sur eux qui versent dans des affaires illégales. Cela ne rendait pas les choses plus rassurantes pour deux sous. Il me présenterait presque ça comme un commerce comme un autre. C'en était presque flippant de voir tant de conviction. J'apprenais alors que ceux qui étaient venus chez Asher l'autre fois étaient membres d'une bande rivale "des quartiers qui craignent". On était dans un quartier qui craint, pas le pire dans Chicago mais suffisamment pour avoir envie comme moi d'apprendre à se défendre. Je ne portais pas d'arme, j'étais contre, mais je savais que dans le voisinage beaucoup ne suivaient pas ma philosophie et s'étaient équipés. Cela ne rendait pas les choses plus faciles. Et malgré toutes les réticences que j'émets à prendre pour argent comptant ce que me raconte Asher, une part en moi ne peut s'empêcher de le croire malgré tout sincère.

« Le gentil gangster hein ? » fis-je avec une certaine amertume quand il a achevé son récit par une mise en garde. Je soupire. Je suis un peu plus avancée maintenant qu'avant mais pas suffisamment pour pouvoir faire quelque chose. « C'est quoi ta philosophie ? Responsable mais pas coupable ? » L'enrobage ne me plaisait pas. On est des méchants mais on est gentils. On se fait du fric en vendant du cannabis ou de la cocaïne mais juste ça, tu vois ce n'est pas si terrible. Cela me rendait dingue. « T'es ptèt pas responsable de tout ce qui circule par ici mais t'y participe quand même » ajoutais-je comme un petit mémo à l'adresse du dealer. Il avait un flingue et il s'en servait, et les autres aussi, je l'avais bien vu lors de notre rencontre. Mister Blackwell n'était pas bulletproof. « Et je ferais ce que j'aurais à faire. » Les flics avaient beau être sur l'affaire tout le monde savait qu'ils étaient dépassés et ne pouvaient pas être partout à la fois. Je n'étais qu'ambulancière mais j'avais remis deux ou trois mômes dans le droit chemin. Je n'étais pas de taille à affronter un gang d'Europe de l'Est j'en avais bien conscience mais je n'allais pas non plus rester les bras croisés à attendre que ça se tasse. « Si personne ne bouge il ne se passera rien et j'ai pas l'intention de continuer à ramasser ces mômes en manque d'expérience pour les refiler à la morgue »

©️ Captain FreeBird
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Asher Blackwell
CROOKS
Messages : 35
Date d'inscription : 22/08/2016
Job : Officiellement mécano, officieusement il trempe dans des affaires de drogues
Côté coeur : Célibataire
Avatar : Ryan Cooper
Copyright : © blueorchid


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   Dim 12 Nov - 12:21

Je ne suis pas surpris qu’Ellie veuille me mettre sur le dos la circulation de cette merde qu’est le Fentanyl. Après tout la bande pour laquelle je bosse deal et c’est légitime qu’elle se pose des questions. Tout depuis notre rencontre a mis en avant le caractère illégale de mes activités, la part que je prends dans un business dont je ne suis pas nécessairement fier mais dont je fais partie. C’est comme ça, je ne devrais même pas me justifier et pourtant auprès de la secouriste je le fais, expliquant que les gens avec qui je travaillent n’ont rien à voir avec le gang qui deal cette merde. On est rien à côté d’eux… d’ailleurs ont en mène pas large depuis qu’ils ont débarqué et j’ai tout autant envie qu’elle de les voir dégager mais ça c’est le boulot de la police. Forcément l’ambulancière ironise sur mes explications, je secoue la tête « J’ai pas dit ça. T’es bien placée pour savoir que je suis prêt à mettre une balle dans la jambe d’un mec si besoin. » je ne compte pas lui raconter de connerie. On fait du business en s’adressant à une certaine clientèle mais ça implique de la rigueur, de la vigilance et de se faire respecter quand nécessaire. Malheureusement dans ce milieu c’est la violence qui fonctionne le mieux, derrière l’argent. Je sais qu’Ellie faisait d’avantage référence à ma dissuasion de la voir faire quelque chose de stupide comme tenter d’arrêter ces types. « Je ne me prétends pas blanc comme neige. Mais je sais de quoi je suis coupable, et c’est pas de vendre du Fentanyl. » répliqué-je « Et c’est pour savoir ça que tu m’as fait venir, non ? ». Elle est butée, je n’ai pas besoin de l’avoir côtoyé beaucoup pour le savoir, on se ressemble assez en cela d’ailleurs. Mais dans ces circonstances là il serait préférable qu’elle apprenne à ne pas agir stupidement en voulant jouer les dures, les héroïnes.
Je secoue la tête quand Ellie confirme qu’elle fera ce qu’elle a à faire. Ça n’augure rien de bon. « Tu comptes t’y prendre comment ? Y aller avec comme seule arme tes petits poings et tes aptitudes au combat ? » je bois une gorgée de bière, attendant de savoir quel plan la secouriste à pour lutter contre des types d’Europe de l’Est aux mœurs particulièrement violentes. Mais je comprends qu’elle veuille voir les choses bouger, et surtout de ne plus être confrontée à ces gamins dont l’issue est souvent fatale. « T’as pas des potes dans la police ? » dis-je dans un haussement d’épaules « Ils sont sans doute sur le coup… mais ça vaut le coup de les secouer un peu peut-être. » c’est le monde à l’envers, non ? Moi en train de parler des flics et surtout de les encourager à agir plus vite. D’une certaine façon ça met aussi mon business en péril, mais j’y vois également l’opportunité d’être débarrassé de ces types qui ont envahis les rues de Chicago avec leur merde. J’ai peut-être aussi un peu peur pour Ellie et sa fougue à la limite de l’inconscience. Mais elle a du tempérament, beaucoup et ce n’est pas un secret que je trouve cet aspect de sa personnalité très attirant. « En tout cas désolé de te décevoir. Au final ça aurait été plus simple si j’avais été d’une manière ou d’une autre lié à tout ça. Il t’aurait suffit de me convaincre et puis c’était fini. » je lui offre un sourire en coin « Cela dit je serai curieux de savoir quels arguments tu aurais utilisé… » j’arque un sourcil, intrigué.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm not responsible of all shit in this town (Ellie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Just to start shit [Libre]
» LET'S. DO. THIS. SHIT.
» I don't give a shit who you are! I'm here! |COMPLÉTÉE |
» I'm so sick of that same old shit (solo)
» Petit mâle croisé shih-tzu - caniche Quaregnon (Belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Chicago :: Les mystères de l'Ouest :: The Corcoran's-