AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la journée commence bien. - Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Livia I. Preston
CHICAGOANS
Messages : 87
Date d'inscription : 07/04/2016
Job : Ancien agent sous couverture reconverti en fleuriste.
Côté coeur : Évitons d'en parler, merci.
Pseudo : Clumsy
Avatar : Scarlett Johansson
Copyright : schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Quand la journée commence bien. - Rose   Jeu 29 Juin - 15:34





Livia & Rose
Quand la journée commence bien

« ... Journée radieuse s'annonce sur Chicago, et je vous rappelle aujourd'hui l'événement organisé par la ville, le gala de bienfaisance en faveur des victimes de l'explosion qui continuent de se reconstr...  » Livia éteignit son radio-réveil, coupant court au ton enjoué de l'animateur radio. Il était cinq heures du matin, et la journée s'annonçait longue. La fleuriste avait énormément de choses à faire aujourd'hui, et cela commençait par une grosse livraison, pour ce fameux gala organisé par la ville. Si être choisie pour l'occasion était un honneur et un gros coup de pub, il fallait en assumer les conséquences et se lever plus tôt que d'ordinaire. Cela ne dérangeait pas vraiment Livia, ça lui rappelait sa vie d'avant.

Des bruits de pattes contre la porte de sa chambre empêchèrent la jeune femme de plonger dans la nostalgie. S'il y en avait bien une qui était à l'affût du réveil de Livia, c'était bien Hope, qui n'oubliait jamais que cela signifiait qu'elle allait bientôt recevoir sa ration de croquettes. Le sourire aux lèvres, la française sortit de son lit. La chienne lui fit la fête comme il se devait lorsqu'elle lui ouvrit la porte, avant de se précipiter vers la cuisine où Livia la retrouva assise à côté de sa gamelle. Une fois les croquettes englouties, le café dégusté, et un petit bout de tartine obtenu à coup de yeux suppliants, la fleuriste fila sous la douche - tiède, il fallait vraiment qu'elle fasse quelque chose avec ce chauffe-eau - puis s'habilla avant de partir, Hope sur les talons.  

Il n'y avait pas un chat dans les rues, et le ciel commençait à peine à s'éclaircir lorsque Livia gara sa voiture sur le parking derrière sa boutique. Il lui fallait sortir ses compositions florales de sa réserve pour les charger dans son camion de livraison. La jeune femme descendit de sa voiture et se dirigea vers la porte de derrière, s'apprêtant à introduire la clé dans le serrure lorsque Hope se mit à japper bruyamment, courant jusqu'à la grande benne à ordures de la boutique. « Chht! Tu vas réveiller tout le monde! » rouspéta Livia à l'encontre de la chienne. Hope ne sembla pas y prêter attention, continuant d'aboyer devant la benne, et la fleuriste comprit que quelque chose clochait. Hope ne jappait pas pour rien et ne pas obéir à sa maîtresse n'était pas dans ses habitudes. « Qu'est-ce que tu as trouvé? » demanda la rouquine en se dirigeant à son tour vers ce qui troublait la chienne. Les bennes était toujours vidées tard le soir, celle-ci devait être vide. Pourtant le bras, détaché du reste du corps auquel il devait appartenir, que vit Livia lorsqu'elle leva le couvercle, prouvait bien le contraire. Un cri mêlant horreur et surprise s'échappa de la bouche de la jeune femme qui lâcha le couvercle, le cœur tambourinant dans sa poitrine et la respiration haletante. Une nausée s'empara d'elle alors qu'elle se penchait en avant, mains sur les genoux, pour tenter de retrouver une respiration normale. Réouvrir pour voir si elle n'avait pas rêvé? Quelle bonne idée. Le bras était bien là, ainsi que d'autres morceaux de corps vaguement emmitouflés dans ce qui ressemblait à des draps. Un haut-le-cœur la prit de nouveau, et elle referma le couvercle une dernière fois avant de reculer, inspirant profondément. Elle avait beau dire avoir travaillé dans les forces de l'ordre, elle n'avait jamais vu de cadavre aussi ...abîmé? ni d'aussi près... Son regard croisa celui de Hope, qui s'était tue. « Pourquoi moi? »

Les sirènes de police se firent entendre au bout de la rue. Enfin ils arrivaient. La française avait réussi à reprendre suffisamment son sang-froid pour avoir le réflexe d'appeler les autorités. Un cadavre dans la poubelle d'une fleuriste : tu parles d'un coup de pub. Oui, vraiment, la journée s'annonçait radieuse.


BY .TITANIUMWAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rose J. Deverell
DOCTOR
Messages : 97
Date d'inscription : 21/03/2017
Job : Médecin Légiste - Experte en criminologie
Côté coeur : Célibataire
Pseudo : heovy
Avatar : Brie Larson
Copyright : heovy


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand la journée commence bien. - Rose   Sam 29 Juil - 16:07


Quand la journée commence bien



sujet traitant de sujets cadavériques, âmes sensibles prévenues.

Tôt, il était beaucoup trop tôt quand le téléphone de la jeune femme sonna. A un point qu'elle ne décrocha qu'à la dernière tonalité, les yeux toujours fermés et la tête à moitié dans son oreiller. Le téléphone termina le long de son oreille alors que Rose émit un léger grognement en guise d'allo. "Hello sunshine !" Oh elle connaissait cette voix, une voix qui la fit sourire mais aussi jurer intérieurement car il s'agissait de celle d'un de ses collègues du poste, ce qui voulait déjà tout dire avant que ce dernier n'explique la raison de son appel. "Il est quelle heure ?" Marmona t'elle en se tournant doucement sous sa couette. "6h04 à ma montre." "je te hais." "mais tu vas me rejoindre à l'adresse que je viens de t'envoyer." "t'es pas censé être marié ?" "je le suis." "mhh... je suis pas intéressée." "mais tu vas l'être, on a un cadavre à gérer." "génial." "à toute suite." "... c'est ça." Rose laissa tomber son téléphone sur le coté et soupira profondément, décidement pas prête à ce lever pour cette histoire.

Il lui fallut bien 5 minutes avant qu'elle ne se traîne sous la douche pour un réveil express, ce qui marcha plus au moins bien. Des cernes se marquaient le long de son visage, à coté de la trace de l'oreiller et des bâillements intermittents précisaient le manque de sommeil de la légiste. Non pas qu'elle dormait mal, mais qu'elle prenait bien trop longtemps à s'endormir, la faute non pas à tout ce qu'elle pouvait voir au boulot mais plutôt à cette mauvaise habitude de s'endormir en regardant un écran. Netflix lui volait son sommeil.

Son épopée matinale se termina dans sa voiture, ses affaires dans le coffre, sur thermos de café avec 12 portions de sucre dans une main tandis que la deuxième s'occupait d'entrer l'adresse dans le GPS. Ceci fait, il ne manqua plus qu'un détail à régler : la musique. Rose glissa un disque dans le lecteur et monta le son bien plus fort qu'à la limite socialement acceptable.

Si l'avantage de partir tôt rendaient les rues pratiquement désertes, Rose ne put pas se tromper d'endroit en arrivant car en opposition à ce qu'elle venait de voir lors de son trajet, l'endroit se distinguait de plusieurs voitures de police ainsi que plusieurs passants à la curiosité malsaine plantés non loin du ruban jaune délimitant le périmètre. Elle rejoignit d'ailleurs ce fameux ruban après s'être garée un peu plus loin et utilisa son badge de légiste pour mettre le seum à tout ses co-citoyens ne pouvant pas passer la délimitation faite par la police. Et ouais les gars, entre pouvoir faire la grasse mat' et le multi-pass, Rose avait fait son choix.

Elle retrouva son collègue eut plus tôt au téléphone et ignora sa remarque concernant sa mine, buvant plutôt une gorgée de son café en se rapprochant un peu plus de la benne qui semblait attirer l'attention de beaucoup. Son collègue lui fit un rapide topo tandis que Rose jetait un coup d'oeil aux alentours, s'arrêtant un instant sur un chien avant de se reconcentrer sur le vif du sujet. "Les poubelles ne passent pas normalement le soir ?" "Si, ça a d'ailleurs été le cas, mais le coupable a déposé le corps pendant la nuit, avec d'autres détritus. Il espérait surement que personne ne s'en rende compte en vidant ses poubelles." Si l'idée n'était pas trop bête, le responsable avait surement été pressé dans son crime, vu le bras se distinguant du reste. "Il a jeté beaucoup d'autres choses à part le corps ?" "Vu la profondeur de la benne, on dirait qu'il ne s'est pas gêné oui." Cela fit grimacer la jeune femme, sachant très bien quel allait être son occupation de la mâtiné. "Pourquoi je fais ce job déjà ?" Demanda t'elle en fixant la benne. Elle n'obtint pas de réponse mais un patpat à la place de la part de l'enquêteur à coté d'elle.

Ne terminant pas son café, Rose enfila une combinaison blanche ainsi que le reste de l'attirail pendant que le reste de l'équipe terminait d'immortalisé la scène à coup de photos. La légiste s'étira puis grimpa sur l’escabeau des photographes avant de se mettre à califourchon sur la benne. Là le travaille commença. De cette manière elle passa peut être bien deux heures si ce n'est plus à complètement vider la benne des preuves utiles à l'enquête et à reconstituer le corps de tout ses morceaux (l'enfoiré responsable n'avait pas lésiné sur les morceaux). Elle était maintenant debout dans la benne et eut un moment d'agacement profond. "Il manque la tête." La benne avait été fouillée de fond et comble et la tête restait manquante. Ce qui... était un problème en soit. Rose sortit de la benne et regarda les pièces de son puzzle humain, frustrée de ne pas avoir la dernière pièce. "Plus personne ne garde une tête en trophée bordel, elle est où ?!" Elle retira sa capuche et son masque pour avoir un peu d'air frais et s'accorda une petite pause avant de partir à la chasse à cette foutue tête. Un collègue légiste la rejoignit mais sembla moins soûlé qu'elle. "20$ elle est dans l'une des bennes de gauche." La ruelle contenait d'autres bennes, six au total, trois de chaque coté. Rose porta son regard sur celles de gauches et fit à un check à son collègue. "Deal."

Il fallu une belle demi heure avant qu'une réponse ne soit donnée à ce pari. "JE L'AI !" Rose se retourna et vu con collègue triomphant avec une tête dans les mains. Autant, elle venait de perdre 20$ autant la scène lui déclencha un rire incontrôlable. Il était presque 9h et cela annonçait que Rose ainsi que la police n'avait plus grand chose à faire ici. La jeune femme se débarrassa de sa combinaison ainsi que du reste après que tout soit délégué à l'équipe chargée des preuves et de la victime. Elle donna rendez-vous à son collègue à la morgue et lui promit de le rejoindre en début d'après midi avec les 20$.

Temporairement libérée de tout ce bordel, Rose décida qu'elle n'avait pas très envie de retourner dans sa voiture pour le moment, pas avec ces odeurs lui collant à la peau. Elle venait de passer une mâtiné dans les poubelles et des morceaux de cadavre, et même si cela n'avait rien de bien nouveau, l'odeur était quelque chose qu'on ne peut pas ignorer. Elle se sentit chanceuse que la boutique d'à coté appartenait à une fleuriste. Rien à perdre et tout à y gagner, Rose y rentra et chercha du regard la responsable pour la saluer, sauf que personne. Bon, elle devait être en arrière boutique où Rose était peut-être juste aveugle sur les bords. La légiste ne chercha pas plus loin et alla plutôt se perdre dans les senteurs des fleurs.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Livia I. Preston
CHICAGOANS
Messages : 87
Date d'inscription : 07/04/2016
Job : Ancien agent sous couverture reconverti en fleuriste.
Côté coeur : Évitons d'en parler, merci.
Pseudo : Clumsy
Avatar : Scarlett Johansson
Copyright : schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand la journée commence bien. - Rose   Dim 24 Sep - 13:27





Livia & Rose
Quand la journée commence bien

Livia contemplait sa tasse de café à laquelle elle n’avait pas touché, assise sur l’unique tabouret de son arrière boutique, Hope couchée à ses pieds. Elle avait appelé la mairie pour prévenir qu’il lui serait impossible de livrer ses fleurs, expliquant la situation merdique dans laquelle elle était. On lui avait promis d’envoyer quelqu’un pour venir les chercher, et pas plus d’un quart d’heure plus tard, un camion embarquait ses compositions. Elle ne s’occuperait pas de les mettre en place, mais à ce moment précis, elle s’en fichait. L’image de ces morceaux de cadavre humain restait obstinément figée dans sa tête. Elle jeta un œil par la petite fenêtre de la pièce donnant sur l’arrière de la boutique. Elle pouvait apercevoir la police faire son travail, regroupant les différents membres du corps. Une jeune femme ôtait sa combinaison, les membres du cadavre alignés au sol devant elle. Elle était sans doute celle qui avait tout rassemblé. Le regard de Livia se détourna et une mine de dégoût déforma son visage. Un officier lui avait posé quelques questions et l’avait informée qu’on la convoquerait au poste de police plus tard pour un interrogatoire plus poussé. Ça risquait de ne pas durer très longtemps étant donné que la jeune femme ne savait absolument rien.

La fleuriste se décida enfin à se lever de son tabouret pour se remettre au travail. Elle n’allait pas passer la journée à se morfondre, la Terre ne s’était pas arrêtée de tourner. Certes, les clients n’allaient probablement pas s’amasser dans sa boutique aujourd’hui. Et peut-être pas pendant les prochains jours non plus d’ailleurs. Mais il fallait encore préparer les commandes diverses, s’occuper de l’aménagement de la boutique, faire la compta. Rassemblant toute sa volonté, Livia sortit de l’arrière boutique, suivie de près par Hope, et sursauta presque en voyant une jeune femme se promener au milieu de ses fleurs. Elle ne s’attendait pas du tout à devoir gérer des clients aujourd’hui. Qu’à cela ne tienne, Livia força ses lèvres à s’étirer en un sourire. « Je peux vous aider ? » lança-t-elle en s’approchant  alors que sa chienne trottinait gaiement vers l’inconnue. C’est lorsque la cliente en question se retourna que Livia la reconnut. C’était la légiste qu’elle avait aperçue par la fenêtre. Elle semblait avoir à peu près le même âge qu’elle, et Livia était plutôt impressionnée de se retrouver devant une personne qui gardait son sang-froid lorsqu’il s’agissait de reconstituer un corps démembré. « Oh, je vous ai vue, dehors. C’est vous qui… » La française sembla réfléchir à la façon de formuler ça, puis laissa tomber d’un geste de la main. Une autre question lui brûlait les lèvres. Il fallait qu’elle sache. « Dites, je sais que vous êtes sûrement soumise au secret professionnel, tout ça… Mais vous croyez qu’on me soupçonne ? Je veux dire, ça serait un peu gros, non ? Si je devais planquer un corps, ça ne serait sûrement dans la poubelle de ma propre boutique…  C’est idiot…» Elle semblait sûrement un peu abrupte et franchement pas très polie, mais il fallait qu’elle sache. La soupçonner serait complètement ridicule, et puis elle avait travaillé pour le gouvernement après tout, la police n’allait pas tarder à le savoir. Il lui fallait juste une confirmation. Semblant réaliser qu’elle n’était pas très correcte, la fleuriste se reprit, clignant des yeux. « Désolée. C’est un peu flippant tout ça. Je m’appelle Livia Preston. Je peux vous servir quelque chose ? Un thé ou un café ? »


BY .TITANIUMWAY


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rose J. Deverell
DOCTOR
Messages : 97
Date d'inscription : 21/03/2017
Job : Médecin Légiste - Experte en criminologie
Côté coeur : Célibataire
Pseudo : heovy
Avatar : Brie Larson
Copyright : heovy


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand la journée commence bien. - Rose   Sam 14 Oct - 23:02


Quand la journée commence bien



Le rayon des roses avait happé l'attention de la jeune femme pourtant le même nom que ces fleurs. Elle pouvait blâmer son père pour ce choix, ce dernier avait réussi à convaincre Mme. Deverell quand l'amour planait encore dans le couple, il lui avait sorti l'argument que ce prénom serait un écho à leur première rencontre, à cette première fois où il lui avait offert des fleurs. Si cette histoire faisait aujourd'hui lever les yeux au ciel à toute la famille, à l'époque la réplique avait rendu ce Roméo convainquant.

De cette manière perdue dans ses pensées et envisageant d'appeler son père, Rose se fit presque surprendre par la voix qui l'interpella. Elle se retourna et accorda un sourire à la fleuriste, avant que son regard ne chute sur le chien qu'elle reconnue et avait vu plus tôt dans la mâtiné. "C'est gentil, mais tout va bien, je ne faisais que volontairement me perdre dans vos rayons." Répondit elle avant que son attention ne soit de nouveau volée par le chien qui commençait à la renifler. Pour le coup, la légiste comprenait et préféra donc ne pas tendre sa main à l'animal, il y a des odeurs qu'il ne vaut mieux pas partager. "C'est moi qui reconstituait le puzzle oui." Se permit t'elle de répondre pour la jeune femme. Elle lui avait répondu avec légèreté, car elle comprenait, ce n'était pas la première fois que sa profession laissait les gens sans mots. Une réaction pour le moins normale et qui ne fit que sourire la légiste.

Un sourire qu'elle finit néanmoins par perdre aux interrogations suivantes, cette fois ci, Rose avait complètement relever son regard sur la jeune femme. Elle plissa très légèrement les sourcils et se permit de l'observer ou plutôt de littéralement l'analyser. Ce genre de questions attiraient forcément des soupçons, et bien qu'au premier regard la légiste semblait charmante, Rose avait appris au fil du temps à ne pas se fier à l'image que quelqu'un peut renvoyer. Elle ne lui répondit donc pas du tact au tact mais masqua plutôt le sourire qui lui brûlait les lèvres face à se qu'elle voyait. La jeune femme en face d'elle n'avait aucun trait commun avec le début d'expertise que Rose avait commencé à faire sur le tueur. Elle était trop petite, avec une masse musculaire légèrement insuffisante et surtout elle ne possédait aucune trace de lutte. Bien entendu, l'hypothèse du complice restait possible, rendant la conclusion du cadavre dans ses propres poubelles de "stupide" et "potentiellement probable". "Ce n'est pas moi qui tire ce genre de conclusions, encore moins concernant ce qui est stupide ou non." Finit elle par répondre juste avant que la fleuriste ne se reprenne et ne se présente. Et si ses mots n'avaient rien de rassurant, Rose ne comptait pas non plus laisser la jeune femme sur ce qu'elle venait de lui dire, car outre le portrait physique, la fleuriste semblait bouleversée, il ne fallait pas être psy pour le voir.

Au nom de famille que Livia lui donna, Rose n'arriva cette fois ci pas à dissimuler son sourire. "Enchantée, Rose Deverell. Et rassurez vous, vous n'avez pas vraiment la tête d'une tueuse." Est ce qu'on pouvait vraiment dire cela à quelqu'un ? Rose en doutait, mais il était trop tard pour se rectifier, alors elle continua sur sa lancée. "Un agent de police a surement dû prendre votre déposition, on vous demandera très surement de passer au poste. Une question de procédure." Fit elle en haussant les épaules. "Je n'ai pas encore rédigé mon rapport mais ce dernier affirmera que le coupable est probablement un homme, plus fort et grand que vous, gaucher, avec des mains abîmées suite à la découpe faite sur sa victime." Rose se racla la gorge. "Hum, et vous aviez raison, je ne suis pas censée vous dire tout ça." Oups ? Rose ne culpabilisa pas, dans un sens, elle n'avait pas tout dit, simplement le minimum syndical. "Mais si l'un des membres de votre famille est bien le même Preston que celui avec qui il m'arrive de travailler, je ne me fais pas de soucis vous concernant et encore moins concernant ce café que j'accepte volontiers." Termina t'elle plus malicieusement. Cette histoire Preston avait attiré sa curiosité, cela semblait presque trop beau pour être vrai, le genre de coïncidences que Rose adorait, il fallait croire que Chicago était plus petit qu'on ne pouvait le penser. Puis après un tel début de journée, elle aurait tué pour un café, du moins façon de parler.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand la journée commence bien. - Rose   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la journée commence bien. - Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pause café avant une journée bien remplie. [ PV : Keira A. Stevens ]
» Une journée bien remplie
» Elle est trop bien ! - Rose
» /!\ Quand le hasard fait bien les choses - pv Alex
» Quand le renard croisa la rose [Scarlett]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Chicago :: Les mystères de l'Ouest :: Livia's Floral Shop-