AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The rythm of the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jonathan E. Coyle
DOCTOR
Messages : 292
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié
Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The rythm of the night   Jeu 6 Avr - 21:00

The rythm of our life
••••

   
Le vendredi convenu pour cette petite sortie arriva plus rapidement qu’anticipé. C’était sa première sortie de l’année sans Elias. Depuis son accident,  Jonathan admettait volontiers s’être un peu trop attaché à son mari, préférant sa compagnie à celle de leurs amis communs ou non. Certains soirs , le psychiatre n’avait juste pas envie d’être social. Son corps avait guéri, il retrouvait son autonomie  et dans quelques mois il oserait peut-être courir sur le tapis roulant, mais si ses blessures physiques avaient guéri, le choc émotionnel commençait à se faire voir.  Des angoisses ou des cauchemars. Il ne les cachait pas à Elias, mais n’osait pas vraiment lui en parler, non pas qu’il ne lui faisait pas confiance, mas il n’était pas prêt. Peut-être devrait-il refaire une thérapie ?  Son esprit professionnel savait que c’était la chose à faire, l’homme en revanche.

Cependant, cette nuit n’était pas faite pour penser à ces problèmes. Il prit son temps pour se préparer sous le regard désintéressé  mais pas si désintéressé que cela d’Elias. Si Jon avait un petit nœud au ventre, Elias devait être inquiet, il serait inquiet si leurs rôles étaient inversés. Peut-être devait-il annuler ?  Quand il avait dit à Elias qu’il sortait, ce dernier l’avait encouragé, mais lui avait rappelé de faire attention.  Jonathan avait même installé sur son téléphone la localisation pour qu’Elias sache où il se trouvait via son téléphone. Si c’était pour se calmer lui-même ou Elias, il ne savait le dire.  Une fois terminé, il demanda l’avis d’Elias et eut comme réponse, un Elias qui souriait comme un con et qui par la suite se reprit pour lui conseiller de troquer sa chemise contre un autre truc moins moulant.  «  Moins moulant, parce que c’est Rose ou  moins moulant parce que tu me préfères sans chemise? » avait-il répondu avant d’aller mettre ses chaussures.

Uber signalisa que le véhicule était arrivé. « J’y vais Elias. » Il prit ses clés, son port feuille et son téléphone et alla embrasser son homme.  « Je t’aime, tu as des restes de lasagne dans le frigo, je dis ça, mais je sais que tu vas te commander une pizza,  laisse- moi une tranche hein. » peut-être disait-il qu’il l’aimait plus souvent, peut-être qu’il lui disait au revoir comme s’il le voyait pour la dernière fois, juste, pour ne pas avoir de regret. Il l’embrassa à nouveau et quitta leur domicile pour s’engouffrer dans la voiture. Il envoya un sms à Rose qu’il était en route et 20 minutes plus tard, qu’il était en bas de l’immeuble.  En attendant qu’elle descende, il sortit de la voiture et l’attendit près de celle-ci.  Vieux jeu peut-être, mais il avait des manières et ça lui collait à la peau.
   

   ••••

by Wiise

_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rose J. Deverell
DOCTOR
Messages : 47
Date d'inscription : 21/03/2017
Job : Médecin Légiste - Experte en criminologie
Côté coeur : Célibataire
Pseudo : heovy
Avatar : Brie Larson
Copyright : Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The rythm of the night   Ven 7 Avr - 1:41


The rythm of the night

En retard ? Une belle façon de résumer la situation; simple et efficace. Mais surtout un bel euphémisme. Rose n'était pas en retard, elle était totalement à la ramasse. Pourtant elle avait quitté le boulot à l'heure calculée pour justement ne pas se presser une fois chez elle. Mais c'était sans prendre en compte l'absence qu'elle avait eu une fois sous le jet chaud de la douche. Une serviette autour de la taille et une autre autour du crane, Rose checka son téléphone et fut confronter à la dure réalité qu'elle allait devoir se bouger les fesses pour ne pas être une amie indigne qui fait attendre ses rendez-vous. "Alexia, comment est le trafic en ville ?" "Le trafic routier est fluide pour les quartiers Nord, Ouest, Sud et Est de la ville de Chicago." "Et meeeerde." Il disait arriver dans 20 minutes, sachant qu'elle avait lu le message 10 minutes après sa réception, le calcul était simple, il fallait définitivement qu'elle se magne.

Ce qu'elle fit, un challenge qui demandait plus de l'acrobatie que de la véritable vitesse, pour le coup Rose remerciait ses années d'expériences à se laisser aller sur des choses futiles pour devoir rattraper son retard par la suite. En fin de compte, elle le fit attendre oui, mais en s'accordant une limite respectable des 5 minutes que plus de 80% des femmes s'accordent peu importe la situation. Merci Alexia pour ces chiffres rassurants.

Elle profita des beaux jours et de cette sortie pour se donner une excuse et se mettre en robe sombre d'été. Pour le reste, il n'y avait rien de bien extravagant, elle avait hésité sur les talons avant de se souvenir que même si elle en mettait cet idiot resterait plus grand qu'elle. Donc à quoi bon se faire du mal pour un combat perdu d'avance ? Elle enfila quelque chose de plus confortable et se dirigea vers la sortie avant de jeter un dernier coup au miroir. Rose plissa les yeux avant de finalement sourire en attrapant sa veste et son sac à main. Ouep elle était prête. Sans regret, elle quitta son appartement et rejoignit celui qui l'attendait maintenant depuis 5 belles minutes.

Rose lui adressa un sourire dès qu'elle le vit, ce dernier traduisant autant "hey je suis heureuse de te voir" que "hey je suis désolée d'être à la traine". Elle descendit les trois dernières marches la menant au trottoir, enfila sa veste au passage et vint à sa rencontre, les bras tendu en direction de ses épaules. "Heeey !" De cette manière, elle vint lui piquer un câlin tout en se balançant d'un pied sur l'autre. Une attention qu'elle s'accorda pour trois raisons. Primo, elle était vraiment heureuse de le voir. Secundo, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas pu le faire. Et tercio, c'était le meilleur moyen pour savoir s'il avait oui ou non changer de parfum depuis la dernière fois qu'ils étaient sortis tout les deux. Elle le laissa tranquille après quelques secondes et fit attention à son apparence en se dirigeant vers la voiture. "Jolie chemise." Le complimenta t'elle avant de rentrer. "Les négociations avec ta moitié n'ont pas été trop dures ?" Une question qu'elle posa non sans espièglerie, elle connaissait le couple, elle en riait souvent et ne se lassait pas du feuilleton que Jon lui donnait à leur sujet.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan E. Coyle
DOCTOR
Messages : 292
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié
Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The rythm of the night   Jeu 13 Avr - 1:51

The rythm of our life
••••

   
Pour l'attente , il ne lui tint pas rigueur. Ils avaient tout le temps dans le monde. Sa vie professionnelle était déjà réglée à la minute près, tout comme sa routine, du moins jusqu'à son accident. Depuis, il réalisait que le côté machinal de vouloir tout contrôler, était simplement lié à des problèmes plus vieux. Prendre son temps, c'était quelque chose de formidable. Quelque chose qu'il mettait en place avec Elias, et voulait tester avec d'autres maintenant. Il ne put s'empêcher de lancer des regards à gauche et à droite, par inquiétude de survivant. Il avait perdu cette innocence de se sentir en sécurité dans la ville, dans ou hors d'un bâtiment d'ailleurs. Son regard se posa sur la porte d'entrée qui s'ouvrait et son visage s'illumina dès qu'il vit arriver Rose. Il lui aurait bien dit de ralentir sous peine de se manger le trottoir, mais c'était Rose.

De part toutes ces années à converser, l'aspect physique ne lui avait pas vraiment manqué, notamment parce qu'il avait une relation particulière avec le toucher. C'était toujours à double tranchant, tantôt agréable, tantôt réveillant des réflexes ancrés dans ses muscles plus que son esprit. Il la laissa cependant l'enlacer et vint délicatement placer ses mains dans son dos pour la serrer contre lui. Les sensations étaient familières  et son énergie était communicative. Elle émettait du positif, de la joie, il ne pouvait que réceptionner cela comme une éponge absorbait un liquide.  "Hello, miss. " Il ne se doutait guère, que ce câlin avait motif ultérieur, et même s'il l'aurait su, il n'aurait rien dit, parce qu'il avait fait de même.  Voir ce qui changeait depuis leur dernière rencontre, comment elle avait mûri pour devenir la femme qu'elle était aujourd'hui. Il ne trouva pas à redire. C'était une belle femme. Une bise et il la laissa prendre place dans la voiture.  A sa remarque, il eut un rire embarrassé et se gratta la nuque.   "Merci. Petite robe noire, toi tu n'as pas pris de risques, elle te a bien "  la complimenta-t-il en imaginant Elias en train de lever ses yeux au ciel. Il n'excellait pas dans ce genre de conversation, cela ne datait pas d'hier d'ailleurs.

Il en fit de même d'ailleurs et annonça au conducteur qu'il pouvait reprendre sa route vers leur destination.   "Négociations ?  Qui te dit que c'était des négociations ?  "  Il eut un sourire plus doux.   "Il s'inquiète pour moi, le rappel des consignes de sécurité était non négociable, la chemise par contre - "  Il eut un fin rire. Il ne fallait pas qu'elle s'étonne qu'il envoie des messages à Elias au courant de leur soirée  ( plus pour lui que pour Elias d'ailleurs, car il avait secrètement besoin de se rassurer).   "Il faudrait réellement que je vous présente, il va mal le prendre à force . Enfin bref,  et toi , comment vas-tu?  L'apprivoisement à Chicago se passe bien ?  Je n'ai pas pu te croiser beaucoup ces dernières semaines, nos gardes ne se croisent pas vraiment. "

   

   ••••

by Wiise

_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rose J. Deverell
DOCTOR
Messages : 47
Date d'inscription : 21/03/2017
Job : Médecin Légiste - Experte en criminologie
Côté coeur : Célibataire
Pseudo : heovy
Avatar : Brie Larson
Copyright : Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The rythm of the night   Mer 10 Mai - 19:37


The rythm of the night

Ce compliment à la fois agréable que maladroit la fit légèrement plisser les yeux. Pas de risque hein ? Tss. Il y avait des choses qui ne changeaient pas et ce fut ce qui la fit sourire sans le remercier. Elle prit place et eut un sourire d'enfant en entendant le nom de la destination. Cela rendait tout ceci réel et étrangement cela la ravissait plus qu'elle ne l'aurait cru. C'était comme revenir quelques années plus tôt, avec tout le côté jeu de séduction en moins. Un jeu qui ne manquait pas à la jeune femme, bien au contraire, sortir avec un homme marié permettait d'éviter tout malentendu, tout quiproquo que Rose ne voulait pas. Et heureusement elle savait que cela n'arriverait pas ce soir, Jon avait beau être son ex, ils avaient dépassé ça depuis un moment et ceci sans vrais regrets. Puis détruire ce mariage, bon courage. Rose n'en avait pas les compétences et encore moins les envies. Tout ceci pour dire que la jeune femme ne se sentait pas totalement prête pour retrouver ce genre de relations et préférait sortir avec des hommes inaccessibles afin d'éviter quoi que ce soit. Pourtant, on avait essayé de lui faire tourner la page de son anglais, on l'avait convaincu d'installer tinder, ce qu'elle avait fait, le temps d'une soirée avant d'arriver à la conclusion du "eeeeeeh nope.". Résultat, c'était simple, Rose refusait d'y penser, refusait de dépoussiérer sa vie amoureuse et s’intéressait à tout sauf à ça. Le déni avait du bon.

"J'sais pas tu m'as décris un homme possessif et sur-protecteur, j'y suis pour rien si mes infos sont erronées." Rose sortit cette répartie en levant légèrement les mains en signe d'innoncence (et de rejet de faute). "Aha ! Je savais que c'était une maman poule ! La chemise ? Moulante ? Ouais. Fais gaffe la prochaine fois il va te coller un procès pour outrance et trouble à l'ordre public." Plaisanta t'elle avec lui avant de regagner un peu plus de sérieux. "Oh il va mal le prendre ? Pauvre chou. C'est moi qui vais finir par croire que tu ne veux pas que je le rencontre. C'est pas comme si j'allais lui vendre des dossiers." Toussota t'elle.

Elle eut un moment de petit bug à sa question, non pas qu'elle ne voulait pas répondre mais parce qu'elle avait entendu "approvisionnement" au lieu de "apprivoisement", ce qui... changeait pas mal le sens de la phrase surtout lorsqu'elle l'associa à son travail et donc au taux de morts qu'elle recevait. La légiste se pinça les lèvres pour retenir son rire tout en le fixant droit dans les yeux. "Je suis désolée." Elle craqua et rigola avant de reprendre son souffle et sa concentration. "Oui donc. Moi ? Bien. Je vais bien. Hum... Ouais. J'ai retrouvé mes marques, du moins presque. Beaucoup de choses ont changé mais cette ville reste finalement toujours la même. J'aime cette ambiance et il y a plutôt un bon feeling entre le commissariat et l’hôpital. Les anglais étaient plus coincés du cul." Ses pensées allèrent vers les diverses rencontres qu'elle avait fait et cela la fit sursauter en mode "oh mon dieu il faut que je te raconte !" "Oh putain ! D'ailleurs ! Devine avec qui j'ai fais amie-amie dernièrement !"

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan E. Coyle
DOCTOR
Messages : 292
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié
Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The rythm of the night   Mer 17 Mai - 5:01

The rythm of our life
••••

 
C’était étrange de reprendre une véritable vie active, la première fois qu’il était retourné travailler, il avait terminé par appeler Elias et était tombé sur Maggie. Il avait une angoisse permanente d’être hors de l’appartement. C’était la même peur que celle de reprendre le volant après un accident, ou de vouloir remonter en selle après un évènement traumatique.  Son thérapeute qui le suivait depuis des années maintenant, en fait depuis qu’il était arrivé aux US , lui avait donné quelques conseils, notamment de penser à une alternative qu’il devait discuter avec Elias. Mais cela serait pour une autre fois, là, il tentait tant bien que mal de fonctionner avec son état émotionnel actuel et d’avoir un peu de plaisir en compagnie d’une vieille amie. Il pouvait toujours se rassurer en demandant à son mari par sms de lui réaffirmer que rien n’arriverait. Pourquoi lui ? Simple question de fierté. Rose, bien qu’étant dans son cercle proche, n’était pas dans son cercle le plus intime.  Elle n’avait pas toutes les données et il aimait croire qu’il avait encore un peu de dignité et d’orgueil pour cacher sa souffrance et ses doutes.

Il était entre de bonnes mains, et devait se concentrer sur la situation présente, pas les si et éventuels problèmes qui pouvaient arriver.  « Quand tu le dis comme ça, on dirait que c’est un tyran »   possessif et surprotecteur étaient des termes à doser.  « Inquiet et désireux que rien ne m’arrive il me semble avoir mis dans une lettre. » ajouta-t-il avant de sourire gentiment. «  Il ne peut pas, on est mariés. » contre-argumenta Jon avec un petit sourire bien espiègle.  Il devait se détendre, sinon Rose le sentirait directement.  Il se frotta la jambe et leva les yeux au ciel en soupirant. « Tu as connu son existence avant lui la tienne.  Tu as intérêt à rien ne lui dire, je dois gérer ma sœur et ses envies de se venger … on organisera quelque chose. Il me faudra juste du vin , vu comment tu vas le taquiner et lui te répondre. »  nota-t-il .

Il se demandait par la suite ce qui pouvait bien déclencher un tel rire, ce n’était pas de la moquerie, il n’y avait aucune raison pour, et Rose avait ces moments pets de cerveau , ceci en était un, sans aucun doute. Cela le fit sourire. Quand ils étaient ensemble, sa bonne énergie l’influençait pour le meilleur. Ses rires et ses petites plaisanteries, pas toujours drôles, mais affreusement mignonnes sortant de sa bouche, cela lui avait manqué. On ne réalise pas toujours ce qu’on avait quand ce quelque chose est lien des yeux et de la routine pendant un certain temps. Il l’écouta parler avec intérêt.  Il allait lui dire , avouer, qu’il était heureux qu’elle soit là, mais se retient et sursauta pratiquement avec elle. «  Dis-moi tout , je donne ma langue au chat »
 

  ••••

by Wiise

_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas
 

The rythm of the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The rythm of the night- Médée
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Chicago :: Les mystères de l'Ouest-