AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't go wasting your emotion, Lay all your love on me ♪ | Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: Don't go wasting your emotion, Lay all your love on me ♪ | Luka   Ven 11 Nov - 17:30

Je fronce les sourcils, mâchouillant distraitement le capuchon de mon stylo alors que j'essaie de retrouver le mot pour finir ma phrase. Il est là, il veut pas venir et ça m'agace un peu. Je sursaute quand je l'entends briser le silence studieux qui a envahit l'appartement.

"Alors, imaginons que c'est la fin du monde et qu'il reste plus que nous deux. Genre pour repeupler la terre et tout. Là, t'accepterais de sortir avec moi ?"

Je secoue la tête et je pouffe de rire, attrapant mon verre de lait avant de souffler en arquant un sourcil.

"Billy, si on est plus que nous deux, ça veut dire que ce seront nos gosses qui repeupleront la terre. Donc des consanguins. Et je suis pas sûre de vouloir voir ça."

Je soupire avant de me faire plus sérieuse et je reprends, d'un ton plus doux.

"On en a parlé déjà… c'était pas une bonne idée. On est amis, j'en ai déjà pas beaucoup alors je…"

Et je vois sa tête de chien battu avant de lever les yeux au ciel et de reposer brusquement mon verre de lait à moitié vidé sur la table, entre nos bouquins.

"Ok. Alors, si c'est la fin du monde et qu'on est plus que nous deux, là je pourrais envisager de sortir avec toi. Ca te va ? Maintenant finis moi cette fichue introduction."

Il me décoche un large sourire et agite les feuilles en secouant la tête.

"Ca irait plus vite si on avait un pc. C'est la merde d'écrire à la main. On est plus au 19ème siècle Quinn, faudrait t'y mettre."

C'est le moment où je luis dis qu'un ordi coute trop cher ? Et que j'ai pas envie que Luka continue de dépenser son fric pour moi parce qu'il en fait déjà trop ? Le pire, c'est que si je lui demandais, il serait fichu d'en acheter un. Et de faire encore des milliards d'heures supp en plus du reste pour le payer. Déjà qu'on se voit pas beaucoup, je préfère encore être classifiée comme une arriérée de la technologie. Un peu comme avec cette brique qui me sert de téléphone portable. Enfin, je peux appeler, envoyer des sms et des photos, le reste, on s'en fiche non ? On a même pas Internet de toute façon. Alors je me contente de souffler, d'un ton narquois.

"Ca te rendra pas plus malin. Il faudra quand même que tu réfléchisses à ce que tu dois écrire tu sais."

Et il lâche un rire, reprenant le livre entre nous deux.

"Ok, tu marques un point. Mais te plains si la prof dit que c'est illisible."

Tu parles. Il sait que je vais tout réécrire avant le jour J, comme d'habitude. Et qu'on aura une super note. Comme à chaque fois qu'on bosse ensemble sur un TP. Il est plutôt doué et moi aussi, on fait une bonne équipe. Et on s'entend bien. J'aurais juste préféré éviter de… déraper comme on l'a fait. Bon, on l'a fait plusieurs fois ok, mais dire que c'était juste pour être sûre que c'est pas mon truc, ça se fait ou pas ? Je me rends pas trop compte.

Je suis sur le point d'ajouter un truc quand j'entends la clé tourner dans la serrure à l'entrée. Je jette un œil à l'heure et je me dis qu'il est plus tôt que d'habitude. J'espère qu'il y a pas eu de souci. Comme toujours, quand je vois sa silhouette se dessiner dans l'entrée, mon cœur a un raté. Mon visage s'illumine sans même que je m'en rende compte avant de me renfrogner quand je vois sa tête. Pourquoi il est fâché ? J'ai pas encore fait de bétises pourtant.

Je déglutis, incapable de dire quoi que ce soit alors que je sent Billy se tendre à coté de moi et se lever de son siège comme s'il était sur ressort, en se mettant limite au garde-à-vous.

"Bonjour… m'sieur Stevenson… je… je vais y aller hein…"

J'écarquille les yeux, réprimant le fou-rire nerveux qui me vient en l'écoutant l'appeler m'sieur. Et je cherche même pas à le retenir alors qu'il embarque ses bouquins nerveusement, renversant la moitié des feuilles par terre et qu'il prend sa veste, évitant soigneusement d'être trop près de moi.

"On se voit en cours lundi hein. J'aurais fini ma partie, promis."

J'ai un vague sourire alors qu'il s'enfuit, autant appeler un chat un chat et que mon regard se porte à nouveau sur Luka. Là, tout de suite, j'aimerais me lever et me précipiter dans ses bras. Mais j'ai pas le droit hein, ça se fait pas, tout ça tout ça. Alors je mâchouille de nouveau le capuchon de mon stylo, cherchant un truc intelligent à dire.

"Salut…  t'as fini tôt, c'est cool."

Ouais alors on avait dit intelligent. Là c'est raté. Je me rends compte d'un coup que je suis tendue, guettant le moindre de ses mouvements, comme si j'avais peur qu'il disparaisse sous mes yeux. Je suis ridicule.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Don't go wasting your emotion, Lay all your love on me ♪ | Luka   Sam 12 Nov - 18:30

Le truc cool en bossant ici, c'est que t'arrives à te faire pas mal de pourboires quand tu fais un effort. Efforts qui dans mon cas se limitent  en général à offrir mon plus beau sourire aux filles et à être poli et souriant avec les vieux, enfin, les plus adultes que moi. Bref, t'as compris. Le souci, c'est que j'y bosse beaucoup moins qu'avant. Par choix, oui et non. Enfin oui. La journée, en semaine, je bosse au garage. J'y ai pas de pourboires c'est clair, mais c'est plus régulier qu'ici. Et le soir, j'ai les cours. Donc forcément ça limite les possibilités. Et mon peu de temps libre est partagé entre le sport et Quinn. Alors quand ils m'appellent en extra ou à la dernière minute pour un remplacement, je vais pas non plus dire non. Même si du coup, je la vois moins.

Je manque de renverser la commande malgré moi alors que j'ai de nouveau ces images en tête. Sérieux, passe à autre chose. Ouais, je sais, facile à dire. C'est pas comme si je m'y attendais. Ou comme si de toute manière j'aurais pu y faire quelque chose ou comme si je pouvais dire quoique ce soit. Et puis, il a l'air gentil le môme. Ouais, évidemment que j'ai quand même envie de lui casser la gueule. Mais c'est un môme. Comme Quinn donc... Sans parler qu'elle apprécierait pas des masses, pas vrai, si je m'en prenais à son petit copain ? Je sais, elle pourrait dire que j'ai pas été hyper sympa, mais d'un point de vue personnel, je trouve que j'ai été super gentil quand même, mais ça n'engage que moi. Mais elle a rien dit, ni sur le moment, ni après. Sans doute qu'elle s'attendait pas non plus à me voir arriver si tôt, ou parce que... J'en sais rien, elle a peut-être rien à justifier. Et de là, découlent mille et une questions toutes plus connes,  emmerdantes et déplacées les unes que les autres : c'était la première fois ? Pourquoi elle a choisi ce crétin de puceau ? Pourquoi tout simplement ? Etc, etc, etc... Ah, j'ai dit que c'étaient des questions débiles hein. Et le pire, c'est que je la vois encore et toujours en t-shirt, rouge comme une tomate, à pas savoir quoi me répondre. Et rien que de l'imaginer avec...
Je suis vraiment con. J'arrive à foutre en l'air ce qu'on a, alors que j'ai tellement galéré au début à justement constuire tout ça...

Mais une nouvelle fois, je repousse tout ça et sourit à la table sur laquelle je finis de poser les desserts et l'addition, avant d'aller débarrasser une autre table. Je jette un coup d’œil à l'heure en me disant que j'ai bientôt fini et que je vais donc pouvoir passer du temps avec elle. Pathétique un peu là non ?
Je finis par retourner à l'autre table, m'arrêtant en souriant quand je vois le numéro de téléphone de la jolie brune inscrit sur l'addition, à côté d'un joli pourboire. Qu'est-ce que je disais ? Je range le papier et le pourboire, avant d'aller finir les quelques minutes de mon service.

Et ça aurait pu, ça aurait dû être une belle journée. J'avais bossé, j'avais eu quelques pourboires et même un numéro, et on aurait pu passer un moment tranquille. Mais non.
Je pousse à peine la porte que je les vois, en train de bosser. Enfin, je le vois lui là surtout. Et d'office, je sens ma mâchoire se contracter. Je me force pourtant à ne pas avoir l'air trop en colère ou je ne sais pas quoi qu'elle pourrait me reprocher ensuite. Mais ça doit pas être réussi, vu que je la vois perdre son sourire. Ou alors c'est juste parce que j'arrive et que c'est pas le bon moment ou qu'elle voulait être tranquille avec le boutonneux. Ouais, ça peut être ça aussi, ce serait normal même non ?

Mais l'autre là justement se lève. Sans déc, monsieur ? Il est en train de dire que je suis vieux en plus ce petit con ? Je plisse les yeux, même si ouais, je me rends compte de la stupidité et de mon raisonnement et de la situation en elle-même. Je le suis des yeux alors qu'il récupère ses affaires. Je devrais dire bonjour, être poli et aimable. Mais j'y arrive pas. Alors je préfère ne rien dire plutôt que de sortir une connerie. Et évidemment qu'il la voit en cours, il est dans sa classe. Oui, je suis ravi. Et il finit enfin par se barrer. Je retiens un soupir, même si je sens mes épaules se décontracter immédiatement.

Je reporte mon attention sur elle. Et un léger sourire apparaît sur mon visage alors que je la vois mordiller son stylo, et comme à chaque fois que je la vois faire, je trouve ça un peu trop adorable.
Je finis par me reprendre et je hoche la tête.

« Ouais, c'était juste quelques heures... Mais j'ai eu quelques jolis pourboires quand même... »

Je hausse un sourcil, esquissant un nouveau sourire sans m'en rendre compte au fur et à mesure que je parle.

« Billy... c'est Billy, c'est ça ? Il s'est sauvé à cause de moi ? Je lui fais peur ou il avait un truc de prévu ? »

Quoi ? Oui, je l'ai engueulé la dernière fois, évidemment que je l'ai engueulé, il... elle... ils... Merde.
Je retire ma veste en soupirant pour de bon et la jette sur une chaise, avant d'avancer vers elle avec hésitation.

« Ça a été... les révisions ? Ou c'était l'exposé c'est ça ? »

Ouais, je sais, c'est pas gagné vu comment je suis doué là...
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Don't go wasting your emotion, Lay all your love on me ♪ | Luka   Sam 12 Nov - 22:49

C'est fou quand même comme mon cœur peut jouer aux montagnes russes quand je le vois arriver. Je suis contente de le voir et, comme toujours, j'ai peur. Pas de lui hein, ça risque pas. Mais de tout le reste. Et le seul moment où ça se calme, c'est quand on est que tous les deux. Y a que lui qui me rassure, qui me donne l'impression que je peux affronter le monde, au moins un peu en tout cas. Pourtant, quand il fait cette tête, j'aime pas ça, mais alors pas du tout. Je cherche ce qui va pas et j'arrive pas à trouver ce que c'est.

J'ai de toute façon même pas le temps de réfléchir que Billy joue au… crétin ? Ouais, ça se fait pas de dire ça, il est gentil comme tout mais, pour le coup, il fait vraiment n'importe quoi. Appeler Luka m'sieur quoi. Je note quand même qu'il lui répond même pas, qu'il dit pas bonjour et je me demande si ça l'agace pas que je ramène des gens à la maison. Il voudrait tet que ce soit calme quand il rentre, je sais pas trop moi.

La preuve, quand Billy s'en va, il sourit enfin. Et, évidemment, mon cœur fait boumboum. Pour un peu, je me sentirais rougir sans même savoir pourquoi. Alors je mâchouille mon stylo de plus belle, comme pour me donner une contenance et m'éviter de dire ou de faire n'importe quoi.

"T'as toujours un tas de super pourboires. Je parie que tu dois juste leur sourire et tu peux leur servir ce que tu veux, ils s'en rendent même pas compte."

On va pas se mentir, il a un sourire à tomber. Et je dis ça en toute objectivité, je suis pas totalement aveugle. Ca doit jouer rapport à toutes les filles qu'il ramène à la maison d'ailleurs. Je cille, essayant de chasser ces pensées de mon esprit qui sont pas franchement agréables et je reporte mon attention sur lui, laissant filer un rire quand il parle de Billy.

"Ouais c'est son nom. Et je pense que tu lui fais peur. En même temps, t'avais ta tête de fâché, avec les sourcils tout froncés-là…"

Je joins le geste à la parole et je fronce les sourcils pour lui monter de quoi je parle.

"Et… je pense qu'il boudait un peu. Je lui ai dit que je sortirais avec lui qu'en cas d'apocalypse. Y a p'tet de quoi vexer un peu. Enfin, je me dis que le bal de l'automne, c'est un peu la fin du monde pour moi, donc je sais pas si ça doit compter ou pas. J'espère que non. Sans compter que je le connais et qu'il avait pas avancé sa partie. Et que je vais l'enguirlander si c'est pas fini à temps."

Je penche la tête sur le coté en le regardant soupirer et je me retiens de lui demander ce qui se passe, préférant replier mes jambes contre moi sur la chaise. C'est l'avantage d'être un petit gabarit, je peux me recroqueviller contre moi quand je veux. Et vu que je suis souvent stressée, autant dire que j'en ai besoin assez fréquemment. Je saurais pas dire exactement pourquoi je me sens pas à l'aise, là de suite, mais je pense que son hésitation doit jouer. Comme s'il savait pas quoi me dire. Parce qu'il a rien à me dire ? Qu'il en a pas envie ? Qu'il se force ? Y a quoi qui cloche entre nous ? Je me mordille la lèvre, hésitant à lui poser toutes ces questions avant de me dire qu'il a peut-être pas envie de me répondre en fait. Ou plutôt, je sais pas si j'aimerais ce qu'il dirait. Ouais, c'est surtout ça, je vais pas me leurrer.

Alors je me contente de hausser les épaules, espérant qu'il voit pas à quel point d'un coup, je peux me sentir paumée et incapable de savoir quoi faire face à lui. Pour pas qu'il veuille plus de moi.

"On prépare un exposé. En histoire. J'essayais de trouver un point de vue moins barbant que celui qu'on trouve dans les livres mais je t'avoue que c'est pas gagné. Et puis en plus, je me dis que je vais devoir parler devant toute la classe…"

A cette pensée, je pique du nez et je soupire sans me retenir, jetant un regard désespéré en direction de Luka. Lui il sait à quel point c'est difficile, c'est bien le seul d'ailleurs. Les autres me voient juste comme une fille pas sociable, ou timide, ou trop snob pour leur parler, j'en sais trop rien. Faut dire qu'à part leur dire bonjour, j'évite tout contact ou presque. Heureusement qu'il y a Hannah. Et Billy. Quand il arrête de vouloir jouer au petit copain quoi.

"Oh, j'ai fait des muffins. T'en veux ? Je les ai même pas oubliés dans le four cette fois en plus. Ils sont tout beaux."

Quoi, comment ça je suis pas du tout subtile pour changer de sujet ? Mais non, c'est juste une impression.
Revenir en haut Aller en bas
 

Don't go wasting your emotion, Lay all your love on me ♪ | Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dreaming of the person you want to be is wasting the person you already are.
» i'm wasting my time, i got nothing to do, i'm hanging around ✈ 21 MAI, 16h14, ANABEL.
» une photo de faiblesse!!!
» Edge.
» Enquête RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: RP-