Forum RPG city qui se déroule dans l'univers des séries Chicago de Dick Wolf.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enjoy your days off

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Enjoy your days off    Mar 8 Nov - 12:57

Le supplice pour une accro au boulot, c’est d’être en arrêt. Bradley est bien placé pour le savoir, raison de plus pour soutenir au mieux le Lieutenant MacFergus dans l’épreuve du repos forcé. Et surtout un bon prétexte pour passer du temps en sa compagnie… Depuis la seconde étape de leur rapprochement la flic et le soldat du feu avait d’avantage échangé par message qu’ils ne s’étaient vu. Majoritairement pour une question d’emploi du temps et probablement un peu par pudeur dans un premier temps. Ils ne se sont rien promis, n’ont pas vraiment reparlé de ce qu’il s’est passé entre eux et s’en tiennent à leur dynamique habituelle sur fond de taquineries. Une complicité que Bradley apprécie particulièrement et qu’il a plaisir à entretenir, prenant le parti de se laisser aller à voir où l’avenir les mènerait. Soudoyer à grand renfort de cookies et de bouffe libanaise, Tiger n’avait eu d’autre choix que d’accepter l’invitation de la policière à passer chez elle. La réalité étant qu’il avait tout simplement envie de la voir, de prendre de ses nouvelles et s’assurer qu’elle respectait les recommandations du médecin. « Faites ce que je dis et pas ce que je fais. » est un dicton bien connu après tout.
La fin de cette garde étrangement calme arrive enfin, c’est assez rare pour être souligné mais le Lieutenant avait hâte que ça soit le cas. Comme souvent, les gars de l’équipe prévoient de se retrouver dans un bar où ils ont leurs habitudes et si habituellement Bradley est toujours de la partie, cette fois il décline. Inévitablement ce refus suscite des questionnements parmi ses collègues « Tu refuses la bière d’après la garde ? T’as de la fièvre Tiger ? » plaisante Connors suivit rapidement par un autre pompier qui ajoute non sans un certain bon sens « Ou une femme à rejoindre ! ». Simmons ne se retient pas d’éclater de rire « Sa femme c’est la caserne. ». Bradley garde son petit côté énigmatique que ses équipiers lui connaissent bien « Vous plaignez pas, je vous donne un sujet de discussion tout prêt pour ce soir. » enfilant son blouson il ajoute avec un large sourire « Je sais que vous êtes des vraies gonzesses. » toujours à l’affut des potins.
La circulation est relativement fluide, le Lieutenant arrive à l’heure et se gare dans la rue où habite Georgia. Le temps de monter jusque chez elle au quatrième étage il cumule deux petites minutes de retard, autant dire rien du tout. Le soldat du feu sonne et la porte s’ouvre peu de temps après « Lieutenant MacFergus, j’ai un mandat pour perquisitionner votre appartement. » il lui tend un ticket de caisse du dernier plein qu’il a fait de sa voiture et sourit « Il paraît que vous abritez un libanais, que vous faites travailler des enfants et que vous retenez des cookies en otages. » il hausse les épaules « C’est mal. ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Ven 11 Nov - 15:37

Avec une heure de retard, le frère de Georgia vint récupérer ses enfants en s’excusant platement pour sa faute. L’ancienne policière balaya ses excuses d’un revers de la main en lui indiquant que ce n’était vraiment pas grave. Les occasions de passer du temps avec ses nièces et neveux n’était pas si fréquentes que cela bien que facilitées depuis son emménagement à Chicago aussi une heure de plus ne faisait aucune différence. En plein milieu de la semaine, une absence inopinée de la nounou et la convalescence de la policière furent des conditions de rencontre idéales. Et puis les ateliers pâtisseries de Tata Georgia rencontraient un franc succès chez les têtes blondes de ses frères. La meilleure partie pour eux était bien évidemment de pouvoir repartir chacun avec le fruit de leur labeur dans leur boite à goûter pour le lendemain après avoir consommé jusqu’à l’indigestion les biscuits à peine sortis du four. A présent que tout ce beau monde s’en était allé, l’heure était venue de faire en sorte que sa cuisine redevienne une cuisine et ne demeure pas le champ de bataille qu’elle était actuellement. Edwin proposa bien son aide pour aider sa cadette dans sa tâche mais un rendez-vous chez les attendait déjà et Mac préférait faire le ménage toute seule de toute façon. Sa cuisine n’était pas bien grande cela irait super vite.

Du moins c’était ce qu’elle pensait. Sa convalescence n’était pas là pour rien et avec ses côtes endolories, inutile de vous dire qu’elle révisa amèrement son jugement. Ce qui aurait dû lui prendre une demie-heure en prit presque le double et quand l’inspectrice lut l’heure sur le petit cadran digital de son four en buvant un verre d’eau elle se rendit compte qu’il était déjà dix-neuf heures quarante-cinq. Bradley était censé arriver dans le quart d’heure suivant, autant dire que le libanais ne serait jamais là à temps. Elle chercha son téléphone désespérément égaré depuis le dernier message échangé avec Bradley si bien que lorsque celui-ci arriva elle venait à peine de confirmer l’ordre de commande pour le restaurant libanais. Georgia se dit qu’elle aurait dû passer la commande en avance sitôt qu’elle avait eu confirmation de la venue du soldat du feu. En soit ce n’était pas très grave, durant la demie heure qui s’écoulerait en attendant l’heureuse livraison, ils trouveraient de quoi s’occuper. En ouvrant la porte, elle tombe sur le pompier en tenue civile qui brandit sous ses yeux un vieux ticket de caisse. Tout en l’écoutant elle attrape le morceau de papier pour le déchiffrer et sourit avant de froisser le morceau de papier. « Très. » confirme-t-elle en refermant la porte derrière elle. « Je plaide coupable pour le travail des enfants et les cookies. Pour le libanais il faudra attendre un peu. J’avoue avoir mal géré mon planning.  » fit-elle en approchant du Lieutenant, plantant ses prunelles azurs dans les siennes. « ça aussi c’est… Très mal… » ajouta la blonde au ralenti d’une voix volontairement plus suave et en se mordillant la lèvre inférieure.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Mar 15 Nov - 16:18

Il aurait pu trouver mieux qu’un ticket de caisse en guise de mandat, mais c’est tout ce qu’il avait sous la main à cet instant. De toute façon l’essentiel n’est pas le réalisme de cette petite mise en scène, mais bien sa fonction d’introduction. Inverser les rôles amuse Bradley durant ce court instant où il accuse la policière de plusieurs délits. Pas tous véridique puisque le libanais n’est pas encore là faute d’une mauvaise organisation de la part de la jolie blonde. Le Lieutenant esquisse un léger sourire et hausse les épaules « Il y'a du relâchement… » déclare t’il alors que Georgia se rapproche de lui en endossant la faute avec lucidité mais surtout sur un ton qui ne laisse pas le pompier de marbre, tout comme l’attitude de son interlocutrice. « Effectivement et c’est répréhensible. » il s’approche d’avantage passant délicatement ses bras autour de la taille de la policière en veillant à ne pas réveiller la douleur de sa blessure aux côtes. Ils n’avaient établis aucune règles concernant leur relation, pas plus que des mots ne la définissaient. Ainsi Bradley se laisse simplement guider par son envie et par l’attitude de la jolie blonde qui ne semble pas contre un rapprochement. Leur attirance n’est de toute façon plus un secret, ni une chose qu’ils essayent mutuellement de dissimuler lorsqu’ils sont seuls. « La sanction est inévitable Lieutenant. » déclare le soldat du feu avec un sourire avant que ses lèvres ne rencontrent leurs semblables. Etreinte qu’il n’éternise pas, ne voulant pas risquer de se laisser un peu trop emporter par l’effet que la flic peut avoir sur lui. Le Libanais arrivera probablement dans peu de temps et l’idée d’être interrompu, même par de la bouffe, ne le séduit pas.
Reculant afin de rendre sa liberté à Georgia, le pompier quitte son blouson qu’il pose sur le dossier d’une chaise. « J’accepte malgré tout d’être soudoyé par une bière. » dit-il avec un air malicieux puis ajoute « J’ai refusé d’aller en boire une avec les gars de la caserne. Le verre d’après garde c’est une sorte de tradition, alors forcément j’ai fait parlé. » il hausse les épaules « Je vais peut-être avoir les oreilles qui vont siffler au cours de la soirée. » ou en tout cas si ce n’est pas le cas, Bradley sait d’avance que son absence sera discutée, enfin surtout la raison de celle-ci. « Alors comme ça tu as joué à la super tata spécialiste de l’atelier cookies aujourd’hui ? » demande le soldat du feu pour orienter la discussion sur autre chose que le boulot. « Je parie que t’es l’idole de tes neveux et nièces. » un léger rire s’échappe d’entre ses lèvres « Le truc de pilote de chasse, astronaute, flic et douée en pâtisserie ça suscite forcément l’admiration. » en tout cas la sienne et Bradley n’a pas peur de l’admettre. « Tu dois être l’enfer des camarades d’école de ces gamins. T’imagines ? Ils doivent avoir tellement de trucs à dire. » le Lieutenant fronce les sourcils et fait une légère moue « En plus j’ai oublié hockeyeuse. Alors que ça aussi c’est pas rien. » il sourit, amusé « Et ils t’appellent comment ? T’as un petit surnom ? » la taquine t’il gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Mer 23 Nov - 21:48

La remarque du soldat du feu sur l'état de "relâchement" dont fait preuve la blonde fit sourire celle-ci. Il n'avait pas tort mais en même temps elle avait une excuse dont il pourrait difficilement la blâmer. Georgia avait dans l'idée que le pompier venait en quelque sorte s'assurer qu'elle restait dans les clous en suivant les conseils du médecin. Pas de surmenage, du repos etc... etc... Clairement, la policière ne suivait pas tous les conseils à la lettre mais elle ne jouait pas non plus les têtes brûlées. Elle n'avait pas bravé les interdits en retournant au commissariat malgré les contre-indications. Non elle avait profité des avantages du XXIème siècle et de l'ère connectée pour ne pas trop sortir de chez elle. Et puis dans tous les cas, son chef l'aurait renvoyée chez elle vite fait bien fait si jamais elle était venue pointer le bout de son nez au boulot alors qu'elle devait être en arrêt. Miss MacFergus avait beau détester lâcher une affaire en cours de route, elle restait tout de même lucide sur son état et si sa présence devait ralentir l'équipe plutôt que leur faire gagner du temps il valait mieux qu'elle reste chez elle en effet. Ainsi, alors que Bradley poursuit dans son petit jeu des rôles inversés, la blonde se laisse volontiers approcher, après tout c'est elle qui a initié celui-ci. Leur rapprochement mène jusqu'à la fameuse sanction promise suite à tous ces chefs d'accusation et l'ancienne pilote de chasse accepte volontiers son sort, pleinement consciente de ses "fautes".

Suite à cet échange que la policière aurait bien volontiers prolongé, elle laissa tout de même Bradley la libérer et celui-ci indiqua de quelle manière il pouvait être soudoyé. Un léger sourire mesquin se dessina sur le visage de l'intéressée. Elle fit le tour du comptoir de la cuisine américaine et croisa les bras devant elle. « Je ne vois pas bien comment te soudoyer sachant que tu étais chargé de l'hydratation souviens-toi » dit-elle en faisant référence à l'échange de sms qui avait conduit à leurs retrouvailles ce soir-là. Il n'y avait peut-être pas que Georgia qui avait des choses à se reprocher finalement. «  Les aurais-tu oublié ?» demanda-t-elle d'un air innocent en ayant une idée de la réponse compte tenu du fait que le Lieutenant de la brigade était arrivé les mains vides. « C'est mal » conclut-elle avant de se diriger vers le frigo pour prendre deux bières fraîches. Une fois décapsulées elle en tendit une à Bradley et avança la sienne vers lui pour trinquer. Tout en buvant une généreuse lampée du liquide fermenté, la blonde écoute les anecdotes du pompier sur les conséquences de son inhabituel comportement de ce soir. L'inspectrice n'a aucun mal à imaginer le genre de conversation que ces mâles peuvent avoir entre eux. « Pour moins attirer l'attention, il aurait été peut-être judicieux de garder ton habitude en allant boire cette bière et t'éclipser après. » souligna le Lieutenant avant de siroter sa bière la mine pensive. Cela faisait partie des choses que l'on apprenait dans les renseignements quand on suivait une cible. « Mais au moins ici les bières sont gratuites et y'a des cookies » ajouta la blonde en haussant les épaules et en veillant à se retirer volontairement de l'équation.

La conversation dévia sur les qualités de Tatie Georgia. La hockeyeuse hocha la tête pour confirmer la proposition du soldat du feu. « Un de mes frères était en galère de nounou, je me serais sentie coupable de laisser tomber alors que je ne faisais rien de la journée » Non dans la famille MacFergus on se serre les coudes aussi bien dans les petits tracas de la vie quotidienne que dans les crises plus graves ce qui a ses avantages mais aussi ses inconvénients. « Je ne suis pas vraiment l'idole non. C'est mon autre frère Edwin la vraie star pour le coup. Non moi j'ai raté pas mal de choses quand ils étaient tous petits à cause de mes longs déploiements en mer du coup j'essaie de rattraper le temps perdu dès que possible » L'énumération flatteuse et élogieuse que fit le pompier à son égard mit un peu mal à l'aise la jolie blonde. Elle se gratta l'arrière du crâne, le regard légèrement fuyant. « En vrai je suis davantage le cauchemar de ma mère et de mes belles-soeurs. Le trentaine passée, toujours pas d'enfants, un mar... » Ding Dong. C'est le livreur. La blonde s'excusa auprès de son invité pour aller ouvrir la porte d'entrée au gentil monsieur qui leur amenait leur commande libanaise. « Où en étais-je déjà ? Bref, tout ça pour dire qu'au grand dam de ma mère je suis un vrai garçon manqué... Elles ont plutôt peur que je donne un mauvais exemple aux filles car je ne rentre pas dans leur moule. » Une chose qui avait bien souvent du mal à passer pour la blonde et ses idées féministes. Mais passons, l'heure n'était pas au débat. « Du coup, seuls les plus grands savent que j'ai été pilote. Pour les autres, je suis seulement flic. Et ça suffit déjà à alimenter leurs conversations. Le hockey...  » lâcha-t-elle dans un soupir. « C'est un sport de famille, tous les petits ou presque en font avec leur oncle, difficile de passer à côté. » Bradley chercha à savoir si les petites têtes blondes de ses frères lui donnaient un surnom. Georgia s'accorda quelques secondes de réflexions malheureusement elle n'avait rien de croustillant pour le soldat du feu. « Pas que je sache. Ils m'appellent toujours Tatie ou Tata... Désolée » Le livreur arrivé à bon port sonna de nouveau et cette fois l'inspectrice ouvrit la porte pour réceptionner la commande. Elle salua celui qui lui semblait avoir l'âge d'être un étudiant puis  vînt poser le sac près de Bradley avec une petite grimace. « Et toi ? T'es tonton ou parrain ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Jeu 1 Déc - 16:31

La bière ! Voilà ce que Bradley a oublié… c’est avec une moue de gamin pris en faute pour une bêtise que le Lieutenant accueille la remarque de la flic « Probablement un peu. » avoue t’il dans un haussement d’épaules. Bien sûr la jolie blonde ne manque pas de reprendre ses propres mots pour faire état de son erreur : c’est mal. Mais un petit mal, rien de bien grave surtout que Georgia a des bières au frais pour lui sauver la mise. « Je me rattraperai. » dit-il sur un ton amusé tout en prenant la boisson tendu par la policière. Il trinquèrent, le Lieutenant bu rapidement avant que la mousse ne remonte vers le goulot de la bouteille. Boire cette bière d’après garde avec quelqu’un d’autre que les gars de la caserne n’a rien d’habituel, ce qu’il ne manque pas de souligner en expliquant que les discussions vont probablement tourner autour de lui pendant ce traditionnel rassemblement. Et ce que lui fait remarquer la flic est plutôt logique, il aurait pu aller boire une bière avec ses collègues et venir ensuite. Mais elle a aussi raison sur le second point, chez elle c’est gratuit et elle a des cookies… bien entendu le principal attrait de passer ici plutôt qu’aller au bar, la blonde le passe sous silence. « C’est vrai que préférer boire une bière en compagnie d’une jolie blonde plutôt que de collègues masculins qu’on a vu les vingt quatre dernières heures est un choix surprenant. » ne se prive t’il pas de déclarer avec un air détaché. C’est comme ça que ça fonctionne entre eux, l’attirance et là mais ils sont encore plutôt sur la dérision plus que sur le fait de totalement assumé une relation dont aucun ne sait vraiment où ça va mener. Pas de prise de tête, les choses se font comme elles doivent se faire.
Si la policière a obtenu l’attention du Lieutenant ce n’est pas seulement pour ses beaux yeux mais également pour sa personnalité et son fort tempérament. Une vraie femme de caractère, aussi surprenante qu’elle peut se montrer attachante quand elle s’offre un peu de lâché prise. Bradley imagine alors le modèle que doit représenter l’ex-pilote pour ses neveux et nièces. Il est un peu surpris par la réponse de la concernée, à croire que sa famille entière est faite de personnalités hautes en couleur et que finalement son parcours est presque banal. Pire sa mère aurait voulu qu’elle soit différente, de ce que le pompier comprenait. Peut-être plus raccord à l’image stéréotypé de la femme… le conflit des générations étant pleinement bien représenter. Le Lieutenant allait commenter quand quelqu’un sonne à l’interphone, il perd le fil de sa remarque et écoute la jolie blonde poursuivre sur le sujet de l’image qu’elle a au sein de sa famille, notamment vis à vis des autres femmes. « Je vois… T’es un peu trop en dehors des sentiers battus à leurs yeux. Pourtant je trouve ça bien comme preuve que quiconque peut faire ce qu’il a envie. » Bradley n’a jamais été de ces hommes voulant qu’une femme reste à ce que l’on considère comme étant sa place, chacun est libre de choisir sa voie peut importe son genre. Et il déplore toujours le comportement de certains pompiers aux mentalités conservatrices, vis à vis de leurs collègues féminines. « J’aurais adoré avoir une tante qui soit flic et ancienne pilote. Ça fait pas mal d’histoires à écouter. Pendant les longs repas de famille ennuyeux, surtout quand on est gamin, ça aurait été génial. ».
Affublée du classique Tata et Tatie par ses neveux et nièces, Georgia laissait le Lieutenant un peu sur sa faim. « Dommage. » constate t’il avec un léger rire avant de boire une nouvelle gorgée de bière. Cette fois le livreur vient frapper à la porte de l’appartement, la policière se charge de récupérer la commande dont l’odeur embaume aussitôt la pièce et réveille la faim du pompier par la même occasion. Lorsque la blonde pose le sac près de lui, il prend sa pour une invitation à participer au moins un peu au déroulement de ce dîner et commence à déballer les différentes choses qu’elle a commandé. « Tu as bien fait de voir large. » fait-il remarquer avec un léger sourire. Celui-ci s’efface lorsque la policière le questionne sur sa propre expérience comme oncle ou parrain « Tonton malheureusement non et ça n’arrivera pas. » il enchaine aussitôt sur une nouvelle plus réjouissante que ce triste constat « Mais je suis le parrain d’une petite fille qui a eu quatre ans il n’y a pas si longtemps. Des amis, qui ont déménagé récemment donc je la vois moins souvent, mais je skype régulièrement avec ses parents et elle participe volontiers aux conversations. ». Il hausse les épaules « Globalement il n’y a pas trop de gamins dans mon entourage proche. » celui-ci étant déjà pas mal restreint en raison de son boulot très prenant. Bien sûr ses parents s’inquiètent de le savoir encore célibataire mais à la différence de s’il avait été une femme, il n’a pas de problème d’horloge biologique pour ce qui est de devenir père. Il ne s’est jamais vraiment projeté en ce sens. « Tu arrives à ne pas trop tourner en rond ? » demande t’il avant de commencer à manger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Sam 17 Déc - 14:44

Georgia écouta sagement la promesse du soldat du feu de se rattraper pour avoir oublié de ramener quelques bières censées accompagner leur dîner. Après avoir trinqué et but une longue gorgée du liquide à base de céréales fermentées, la blonde affiche un sourire énigmatique avant de plonger ses prunelles azurs dans celles de son invité. « Et comment comptes-tu faire ça ? » Il était facile de faire une promesse en l'air mais autant savoir à quoi s'en tenir. La question de la flic n'est évidemment pas innocente et espérait un peu que le beau brun se laisse prendre au jeu en saisissant la perche tendue. A nouveau, Bradley profite de l'occasion pour glisser un compliment l'air de rien en s'étonnant faussement d'avoir choisi la compagnie de Georgia à celle de ces coéquipiers. Comme chaque fois qu'un compliment lui est adressé et qu'elle le sait sincère, la policière baisse légèrement la tête ou se cache derrière le besoin de boire à nouveau une gorgée de sa bière. « Très surprenant en effet » confirme-t-elle ensuite.

Georgia ne regrettait pas ses choix de vie mais elle commençait à être rapidement agacée quand ceux qui partageaient le même patrimoine génétique venaient s'immiscer dans sa vie pour lui donner des leçons et lui expliquer comment elle devait faire. Elle savait qu'elle passait parfois pour le vilain petit canard mais elle s'en fichait. En période vulnérable elle s'était laissée convaincre par ses pairs de suivre un chemin qu'ils voyaient tout tracé pour elle. Quel n'avait pas été la joie de la famille de voir Georgia enfin en robe blanche devant le maire de la ville se marier Dwayne! "Voilà des tracas en moins" lui avait-on dit et qu'elle allait être plus heureuse. Quand elle y repensait, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine amertume. Et aujourd'hui encore quand quelqu'un de sa famille se risquait à aborder le sujet, la blonde montrai aussitôt les crocs et sortait les griffes. « Il faut croire qu'ils n'ont pas ton ouverture d'esprit. Je crois que je ne pourrais pas vivre autrement de toute façon. Je ne me vois pas du tout exercer un métier qui ne me plaît pas pour les contenter. J'ai toujours aimé l'action et l'adrénaline et je ne me vois pas terminer femme au foyer et dépendre financièrement de quelqu'un d'autre. » Il était vrai qu'avec sa famille très nombreuses les repas de famille duraient une éternité. Georgia tâchait de faire en sorte de se retrouver proche du coin réservé aux enfants pour éviter de se retrouver au milieu et devenir le principal sujet de conversation désagréable.  « Pour les repas de famille la plupart des enfants ont maintenant des téléphones portables donc ça les occupe pas mal. Sinon le meilleur moyen de lutter est d'attaquer l'alcool sévèrement à l'apéritif et de se mettre près des petits. Avec mon frère le plus jeune, on a développé une certaine habileté dans cet exercice. » Quand ils étaient plus jeunes, Mac se souvenait qu'ils se débrouillaient généralement pour ramener une bouteille qu'ils allaient entamer dans une de leur chambre à l'abri des regards, prétextant de replonger dans de vieux souvenirs pour passer incognito.

Maintenant que leur repas était arrivé à destination, ils allaient pouvoir rentrer dans le vif du sujet. Georgia s'occupe de sortir des placards un peu de vaisselle pour pouvoir un support aux déposer les merveilles libanaises qui attendent d'être dégustées. La manoeuvre la fait grimacer et serrer les dents quand elle étend les bras pour attraper les assiettes mais elle prend sur elle. Elle pose les affaires devant Bradley et prend place à côté de lui. Son regard se met en quête des rikakat, un de ses péchés mignons dans la cuisine libanaise, des feuilles de brick fourrées au fromages et cuites à la friteuse. Quand elle les trouve, l'ancienne pilote s'empare de l'un deux et croque dedans avec appétit. « Je crois que ces trucs là sont parmi mes préférés » lâche-t-elle après avoir avalé sa bouchée. Après avoir interrogé Bradley sur le fait d'être lui-même oncle ou parrain, le blonde remarqua le bref changement de comportement du soldat du feu. Voyez là de mauvaises habitudes d'enquêtrice qui fait passer pas mal d'interrogatoire néanmoins, comme elle n'était pas au boulot elle ne rebondit pas sur ce qu'elle avait noté et se contenta d'hocher la tête.  « ça a certains avantages aussi la distance. Tu peux toujours prétexter de vouloir voir ta filleule pour prendre un weekend aux frais de la princesse. Et comme tu ne viens pas souvent, tu n'arrives pas les mains vides et de préférence tu en profites pour offrir à la petite tout ce qui peut faire énormément de bruit... » glisse la blonde en parlant d'expérience. Un de ses jeux préférés quand elle était en permission était de gâter ses neveux avec des cadeaux qui pouvaient pourrir la vie de leurs parents.

Elle soupira quand Bradley lui demanda si elle parvenait à occuper ses journées sans trop s'ennuyer.  « Je me suis remise à jour au niveau de la saison de NHL en regardant les redifs que je n'avais pas vu. Je fais du baby-sitting pour mes frères. J'ai fait une bonne partie de mes achats de Noël. Disons que je n'ai pas vraiment le temps de m'ennuyer pour l'instant mais je vais bientôt devoir trouver quelque chose... Ceci dit, tu pourrais peut-être m'aider à occuper la journée de demain, si tu n'as rien de prévu » demande subtilement l'hôte des lieux, l'air de rien en trempant un morceau de pain pita dans la barquette de hoummous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Jeu 29 Déc - 13:25

Pour se faire pardonner Bradley ne manque pas de ressources, et pour avoir oublier les bières il a déjà une petite idée derrière la tête. Hors de question de la divulguer et le Lieutenant reste parfaitement énigmatique, sinon c’est beaucoup moins drôle. Georgia n’a pas l’air bien rancunière pour cet oubli, tout comme elle esquive habilement tout compliment fait par le soldat du feu. Il ne s’en formalise pas, la policière a un tempérament bien à elle et il faut savoir lire entre les lignes. Son absence de réaction ne veut pas nécessairement dire que ça ne lui fait pas plaisir, simplement ces moments où elle baisse les barrières sont pour l’instant très épisodiques. Probablement que ce dont elle fait état concernant l’avis de sa famille face à ses choix de vie, n’y est pas pour rien. Bradley a du mal à comprendre ce qui peut bien tant gêner certaines personnes de l’entourage de la flic, et elle trouve les mots juste en parlant d’ouverture d’esprit. Après tout c’est sa vie, elle fait ce qu’elle aime et est en plus douée pour ça, n’en ressentent-ils pas une pointe de fierté ? Le pompier ne sait pas grand chose de la famille dans laquelle Georgia a grandit mais une chose est sûr ils ont tout l’air d’avoir une vision très traditionnelle et vieillotte de la place de la femme et de la notion de famille. Il ne juge personne, mais ne peut que constater que cela a malgré tout un impact sur la jolie blonde. Son discours le laisse un peu perplexe, lui-même la trouvant très singulière et incroyablement étonnante, c’est presque inconcevable que tout ça soit noyer dans la masse familiale. Sans dire qu’elle devrait être mise sur un piédestal, un peu de reconnaissance et plus de considération seraient bienvenues selon lui.
Le repas arrivant enfin leur attention se porte sur celui-ci, leurs estomacs vident impatients de se remplir. La preuve en est cette enthousiasme avec lequel la flic s’empresse de croquer dans l’une de ses préparations favorites « Je vois ça. » acquiesce le Lieutenant tout en se servant à son tour. C’est son tour de parler un peu de lui et des enfants qui gravitent dans son entourage. Il évoque alors cette filleule qu’il voit moins souvent depuis le déménagement de ses amis. C’est légèrement étrange d’entendre Georgia dire que ça peut avoir ses avantages, que cette distance lui permet de pouvoir partir le temps d’un week-end. Même si dans l’absolu elle a raison, la policière a l’air d’oublier combien le soldat du feu a du mal à lâcher du leste niveau boulot. En revanche l’idée du jouet bruyant ne manque pas de le faire rire « Ça c’est vache ! Mes amis sont adorables, je pourrais pas leur faire ça. » il hausse les épaules « Et ils ne voudraient probablement plus que je revienne. » arquant un sourcil c’est avec un air malicieux qu’il regarde la flic « Tu parle d’expérience, n’est-ce pas ? » il la voit tout à fait offrir des jeux particulièrement bruyants et insupportables pour les parents à ses neveux et nièces, juste comme ça l’air de rien. « C’est une façon intéressante de marque le coup à chaque visite… et elle perdure dans le temps. » souvent jusqu’à ce que les parents profite d’un désintérêt de l’enfant pour cacher le jouet en question ou en retirer les piles.
Sans vouloir parler de choses qui fâchent mais malgré tout soucieux de la réponse, Bradley se risque à questionner la jolie blonde sur la façon dont elle s’accommode du temps donné par sa convalescence. Son soupir n’est pas des plus encourageant mais finalement elle énumère une bonne liste de choses qu’elle a pu faire en mettant à profit son repos forcé. Jusque là elle est parvenue à s’occuper, mais bientôt il lui faudra trouver de quoi renouveler ses occupations. Parfaite introduction à une sorte d’invitation déguisée à ce que le pompier passe la journée avec elle le lendemain. Un sourire étire ses lèvres et il hausse les épaules « Lendemain de garde, j’ai 48h de libre. » il ajoute « Donc je suis dispo demain. Faut que je t’organise une journée comme les enfants avec des activités pour chaque heure ? » plaisante t’il « J’crois pas être très doué pour ça, je préfère te prévenir. ». La discussion suit son cours au fil du repas dont il ne restera rien. Bradley prend le débarrassage à son compte « On reste assise Lieutenant MacFergus. » dit-il en ne lui laissant pas vraiment le choix « T’en as déjà probablement trop fait pour aujourd’hui. » le soldat du feu en est presque sûr, ne serait-ce qu’en passant l’après midi à cuisiner avec ses neveux. Terminant de jeter les barquettes vides il posait un regard interrogateur sur la jolie blonde « Tu avais pas parlé de cookies rescapés ? ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Jeu 5 Jan - 21:15

Les scrupules de Bradley face au bien être de ses amis parents font sourire l'ancienne pilote d'avion de chasse. Au début elle aussi elle en avait eu, et puis quand ces frères se lancèrent dans une sorte de mini guéguerre à celui qui offrirait le jouet le plus cauchemardesque à l'autre elle s'était naturellement laissée prendre au jeu. Il fallait bien aider au développement de l'esprit créatif de ces jolies petites têtes blondes. Et puis il ne faut pas oublier que ce genre de chose n'est possible que pendant une certaine tranche d'âge car après les envies changent. Et dans le cas de Georgia, elle avait largement su tirer parti de cette période. Elle se doutait que le jour où elle aurait des enfants les représailles seraient sévères, mais comme elle n'en avait pas et ne prévoyait pas d'en faire dans l'immédiat, elle était plutôt sereine de ce côté là.  « Tes amis ne t'empêcheront jamais de voir ta filleule voyons... » fit-elle avec un large sourire et un air malicieux que le soldat du feu décrypta correctement. Effectivement, elle avait une certaine expérience dans le domaine.
« Si tu as besoin de conseils, tu m'appelles. » répondit-elle en conservant le même air espiègle sur ses traits. Percussions et autres petits instruments de musique à vents étaient parmi ses petites spécialités car il ne faut pas tomber dans l'écueil de la pile. Trop facile pour les parents de pouvoir l'arrêter, alors qu'une jolie petite trompette en plastique qui fait un son suraigu, pas besoin de pile. Néanmoins avec l'arrivée de la technologie et des tablettes tactiles, il devient de moins en moins évident de faire accrocher les enfants sur ses jeux là. Mais qu'à cela ne tienne, Tatie Georgia est pleine de ressources.

La convalescence de la jolie blonde ne dure que depuis quelques jours et déjà celle-ci a déjà pas mal fait le tour de ce qu'elle avait à faire pour occuper son temps. Le Lieutenant est plutôt du genre efficace quand elle fait quelque chose. Coupler une partie des achats de Noël avec le visionnage des matches manqués des Blackhawks, en fait partie. Comme elle s'est remise à jour en sport, elle sait qu'elle peut se rabattre sur des séries ou des films. Elle a même songé un temps prendre un abonnement à Netflix sur les conseils de ses amis mais entre ses horaires de boulot anarchiques et ses entraînements sportifs, elle n'avait que rarement l'occasion de se poser devant la télévision. Certes cette convalescence aurait pu être la bonne occasion de le faire mais elle se connaissait, si elle s'inscrivait maintenant, elle oublierait à coup sûr de se désabonner plus tard. Néanmoins, pour palier à une potentielle journée d'ennui, la policière propose innocemment au pompier de passer sa journée de repos avec elle si celui-ci n'a rien de prévu. Elle s'attend autant à un refus qu'à une acceptation. Après tout, Bradley a peut-être des plans pour occuper ses journées de repos et puis elle lui fait sa proposition au dernier moment aussi. L'inspectrice peine à dissimuler un sourire satisfait en entendant la réponse positif du soldat du feu. Mac termine sa bière quand Bradley lui demande si elle a des exigences particulières en la matière. « Promis j'essaierai de ne pas te demander toutes les cinq minutes ce qu'on fait après » Tandis qu'elle fait mine de se lever pour débarrasser ce qui était quelques dizaines de minutes plus tôt une commande d'un restaurant libanais intacte, le soldat du feu la coupe dans son élan et tel un gentleman la soulage de cette tâche. Le Lieutenant repose son séant où il se trouvait avant de se déranger et laisse Bradley faire en se contentant de lui indiquer les éléments dont il a besoin. Clairement le rangement ne prend pas longtemps et le beau brun remet sur la table l'histoire des cookies promis. « Si si... » lance la blonde de manière énigmatique avant de terminer sa bière et reposer son cadavre devant elle. « Tu sais, il a fallu que je lutte bec et ongles pour pouvoir t'en garder... » glisse-t-elle ensuite avant de se lever pour approcher du pompier en contournant le comptoir. « Mais comme tu as oublié les bières... Je ne sais pas si tu les as mérité... Dites-moi Lieutenant, méritez-vous ces précieux cookies ?»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Jeu 12 Jan - 0:06

Toute information est bonne à prendre, même de savoir que Georgia est une experte en cadeaux bruyants ennemis des parents. Bradley note ça dans un coin de sa tête, sait-on jamais que qu’il ai besoin d’aide en la matière, il sait désormais où en trouver et ne doute pas que la flic sera ravie d’être mise à contribution. Mais pour le moment c’est de son aide à lui dont a besoin la policière et pour cause elle est censé se reposer. Le soldat du feu a quelques doutes sur sa capacité à en faire le moins, ne serait-ce qu’en sachant qu’elle a gardé ses neveux toute la journée. Car si regarder des matchs de hockey et des séries n’est pas trop demandeur en énergie, occupé des enfants c’est tout autre chose. Le point positif c’est que de l’après-midi pâtisserie il reste des cookies héroïquement sauvé par Georgia après requête du Lieutenant Tigerly. A priori accepter de passer la journée du lendemain en compagnie de la flic n’est pas un gage suffisant pour mériter les fameux biscuits en récompense. Il faut dire que la lutte a été rude pour sauver ces cookies, et Bradley ne doute aucunement du pouvoir de détermination de petits MacFergus junior. « Une véritable épreuve j’imagine. » lâche t’il en souriant alors que la policière se rapproche. C’est vrai qu’ayant failli à sa mission de ramener les bières, obtenir gain de cause ne va pas être si simple. Néanmoins la jolie blonde paraît encline a lui laisser l’opportunité de faire ses preuves malgré tout. « Si on se base uniquement sur l’accomplissement de ma mission, probablement pas. » avoue le soldat du feu en plantant son regard dans celui de son interlocutrice « Mais… j’ai possiblement un argument qui pourrait faire pencher la balance en ma faveur. ». Un sourire plus tard le pompier a comblé la distance qui le séparait encore de Georgia, posant les mains sur ses hanches et se penchant pour lui chuchoter à l’oreille « J’ai des idées très sympa pour mettre à profit l’énergie que ces précieux cookies m’auront donné… » ses lèvres glissent dans le cou de la policière où il dépose quelques baisers avec une lenteur calculée. Alors qu’il recule légèrement Bradley affiche un petit sourire en coin « Mais ce n’est peut-être pas raisonnable ? » l’un comme l’autre ont plutôt l’habitude de s’accommoder de ce genre de chose comme la raison et d’avantage tendance à se laisser porter au gré de leurs envies. Finalement le Lieutenant ne déroge pas à cette règle et ses lèvres viennent capturer celles de la policière pour terminer son argumentation qui n’en était même pas vraiment une. Le soldat du feu sourit malicieusement en mettant fin à cet échange « On fait quoi après ? » demande t’il, amusé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Dim 29 Jan - 12:35

 « Tu n'as pas idée » répondit Georgia quand Bradley imagina les efforts requis pour sauver les précieux biscuits. En vrai cela ne lui avait pas demandé tant de lutte que cela. Elle s'était occupée de la répartition des cookies à part égale et n'avait eu aucun mal à se garder une partie pour elle, enfin c'était ce qu'elle avait dit aux bambins. Ils n'avaient pas besoin d'en savoir davantage. De toute manière, elle ne savait pas comment qualifier ce davantage. Elle voyait Bradley, ils passaient du temps ensemble, cela se passait bien et il était bien inutile de se poser des questions dès maintenant. Mac laissait les choses se faire sans pression et elle verrait bien où cela la mènerait si cela devait l'emmener quelque part. Pour l'heure Bradley avait des arguments et la policière était bien curieuse de savoir lesquels. Quand leurs regards se croisèrent, la blonde eut une vague idée du genre d'arguments qu'il devait avoir en tête maintenant qu'il s'était rapproché d'elle. Georgia le laisse poser ses mains sur ses hanches en haussant un sourcil, le regard faussement intrigué avec un sourire qu'elle a bien du mal à dissimuler. Tandis qu'il dépose méthodiquement quelques baisers dans son cou, l'ancienne pilote se livre volontiers à ce doux traitement et offre même davantage d'accès au soldat du feu en inclinant davantage la tête. « Je me demande bien ce que tu peux avoir en tête » murmure-t-elle maladroitement. En cette position comment pouvait-elle refuser quoi que ce soit à son bienfaiteur ? Néanmoins quand il cesse ses attentions et laisse entendre que ce n'est pas raisonnable la blonde fronce les sourcils un brin frustrée. « Qui a envie d'être raisonnable ? » répond-elle en caressant délicatement l'épaule du pompier en se mordillant la lèvre inférieure. Elle en tout cas pas elle. Georgia n'était pas la patiente modèle qui suit toutes les recommandations médicales à la règle. Disons qu'elle est plutôt dans le compromis permanent entre ce qu'il faut pour satisfaire le médecin et ce qu'elle fait pour la satisfaire elle. Non à l'heure actuelle, elle se serait davantage tournée vers la suite de ce qu'il lui avait donné en guise d'apéritif. Visiblement le beau brun a l'air d'être sur la même longueur d'onde que le Lieutenant quand il vient lui voler un baiser. Bien que concentrée sur ce qu'il se passe, la policière ouvre un oeil et étend un bras vers le placard d'où elle sort une petite assiette à dessert avec un des fameux cookies posé dessus. Elle referme la porte du placard pour éviter que Bradley ne se blesse en se redressant et lui présente l'assiette quand ils se séparent. « Tu peux déjà manger celui-là. Et après si tu continues à développer tes arguments je pourrais peut-être te dire où j'ai caché les autres... J'ai bien dit peut-être. » Pas bête la guêpe. « Mais si tu ne te sens pas d'humeur ou d'envie à essayer de me convaincre, on peut toujours boire une autre bière et voir ce qu'il y a sur Netflix... » ajoute-t-elle en haussant les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Mer 8 Fév - 22:49

Qu’est-ce que Bradley a en tête ? Oh il se doute que Georgia pose la question comme une invitation à être plus précis quant à ces arguments qu’il a évoqué juste un instant plus tôt. Son geste donne est un bon indice du genre de chose qui pourrait, selon lui, convaincre la flic qu’il mérite ces cookies. Taquin, le soldat du feu ne poursuit cependant pas sur sa lancée en mettant en question l’aspect peu raisonnable de ses idées. Il perçoit bien une certaine frustration chez la jolie blonde, laquelle le questionne sur le fait d’être raisonnable et surtout si c’est bien une vraie volonté de leur part. Probablement pas, mais ça fait parti du jeu pour le pompier qui se satisfait de voir qu’ils sont sur la même longueur d’onde. Délaissant la raison, Bradley vient joindre ses lèvres à celles de la policière et lorsqu’il recule obtient le fruit de sa dure labeur : un cookie. S’offre alors à lui plusieurs options que lui expose Georgia avec une grande limpidité. Plus d’argument, plus de cookies et sinon c’est bière et Netflix. Le pompier a déjà choisit son camp depuis longtemps. « Je suis d’humeur à vouloir être très convaincant. » lâche t’il avec un sourire malicieux avant de croquer dans le cookie, ce qui ne fit que confirmer son choix. Sans même prendre la peine de finir le biscuit le Lieutenant repose l’assiette à dessert sur le comptoir avant de retrouver avec la policière la même proximité qu’un peu plus tôt. « J’ai toujours été très faible avec la pâtisserie… » il sourit contre ses lèvres « …et les jolies blondes. » souffle t’il avant de l’embrasser à nouveau. Pas besoin d’étiquette, de plan ou quoi que ce soit d’autre, leur envie mutuelle se suffit à elle-même. En tout cas c’est dans cet état d’esprit que Bradley aborde cette relation indéfinie avec la flic. Ils apprécient passer du temps ensemble c’est indéniable et l’essentiel selon lui, comme c’est le cas ce soir. Bien que concentré sur le choix des arguments qu’il va proposer pour gagner son dessert, le pompier ne perd pas de vue que Georgia est en convalescence. Prévoyant il retire lui-même son t-shirt « Crois pas que je n’ai rien vu à tes grimaces quand tu fouilles dans tes placards parce qu’il te faut lever les bras. » dit-il face au regard interrogateur de la blonde. Il se met à rire « Ou alors c’est que tu préfère Netflix ? » après tout elle pourrait, même si elle a été plutôt claire un peu plus tôt un changement d’avis n’est pas à exclure.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Sam 18 Fév - 23:12

Georgia ne doute nullement des petits penchants de Bradley pour les petites douceurs sucrées et les belles femmes. La policière ne s'imagine pas un instant que le soldat n'a jamais confié pareilles confidences à une autre femme prête à tomber dans ses filets. Elle accepte néanmoins le compliment en ne se refusant pas au baiser qu'il lui offre suite à ces petites révélations. Netflix ou chill, il y a longtemps que la blonde a choisi son camp et leur petit jeu ne fait que pimenter l'intrigue qui les mènera tous deux à satisfaire leur envie commune. Mac profite de la proximité de leurs deux corps pour glisser ses mains sous le t-shirt du soldat du feu. En temps normal, en deux temps trois mouvements l'inspectrice se serait chargée d'envoyer valser le morceau de tissu fabriqué dans un pays étranger à l'autre bout de la pièce. Mais dans sa condition elle se contentait pour l'instant d'apprécier du bout des doigts la musculature avantageuse de l'ancien hockeyeur. Gosh ce qu'elle détestait de ne pas pouvoir jouer comme elle l'entendait dans cette partie. Ce flic ripou ne perdait rien pour attendre. Avec Oliver, ils veilleraient tous deux personnellement à le faire tomber, lui et toute sa chaîne de commandement à deux Ba'al. Considérant les évènement qui l'avait conduite à son repos forcé, Georgia ne se faisait aucune illusion sur la détermination ainsi décuplée de son coéquipier pour mettre hors d'état de nuire ce malfrat. Finalement, Bradley en parfait gentleman s'occupa de son t-shirt lui-même. La blonde le vit faire et arbora une mine renfrognée pendant qu'il lui expliquait qu'il l'avait grillée tout au long de la soirée. Elle tordit sa bouche sur le côté et plissa le nez en se sentant ainsi démasquée, même pas drôle. « Où est le fun ? » répondit-elle, boudeuse. Elle laissa son regard se promener sur la plastique à présent dévoilée du pompier. Comment pourrait-elle sérieusement avoir envie de regarder un film ou une série sur le média américain à présent. En même temps, juste pour le contrarier elle pouvait très bien prétendre lui résister et aller dans le salon pour s'asseoir dans le canapé et allumer la télé mais son envie était toute autre. « Je crois que Netflix ne peut pas lutter contre tes arguments » glissa-t-elle avant venir capturer les lèvres de Bradley pour un baiser fiévreux. Se faisant elle s'appliqua à mener le pompier sur le chemin du salon et plus précisément du canapé en veillant à ce qu'il perde d'autres vêtement en chemin jusqu'à le faire reculer jusqu'à l'accoudoir. Satisfaite de le voir arrivé à bon port et en sous vêtement, la blonde haussa un sourcil et sourit avant de pousser le Lieutenant en arrière pour qu'il tombe sur le canapé. Prenant place à califourchon sur le soldat du feu, la policière dézippa sa veste à capuche pour dévoiler une pièce de lingerie dont elle avait récemment fait l'acquisition. La blonde avait bien l'intention de poursuivre l'écoute de ses arguments quand quelqu'un vînt sonner à la porte. Georgia se stoppa net et tendit l'oreille. « Chut! » fit-elle en posant doucement son index droit sur les lèvres du pompier. Après quelques secondes de suspens et de silence, l'importun finit par à nouveau se manifester. « Georgia ouvre c'est John! » La blonde ouvrit de grands yeux avant de pester en chuchotant. « Meeeeeeerde » Elle serra les poings et prit une grande inspiration. John qui revenait après son passage de tout à l'heure n'était pas normal et n'arrangeait pas du tout sa cadette. Elle n'avait jamais parlé de Bradley à sa famille et n'avait aucunement l'intention de le faire dans l'immédiat et encore moins à John. « C'est mon frère faut que tu te planques ! » murmura-t-elle à Bradley avant de descendre de son sport en remballant la boutique. « J'arrive » dit-elle à l'attention de son frère derrière la porte. Elle aida le soldat du feu à récupérer ses affaires et lui montra la porte de sa chambre. « Va dans ma chambre, je m'occupe de le virer viteuf, je t'expliquerai, ça va mes cheveux ? » demanda-t-elle toujours à voix basse après s'être passée la main dans sa crinière blonde pour l'arranger un tant soit peu. Elle attendit de voir Bradley disparaître dans l'embrasure de la porte de sa chambre avant d'ouvrir. « T'as oublié un truc ? » fit-elle en grimaçant un brin essoufflée. Dans sa précipitation elle avait réveillé ses côtes fêlées. « Juliet a oublié son doudou, ça va toi ? » demanda John avec un oeil inquisiteur. « Je me suis relevée trop vite, c'est rien »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Lun 27 Fév - 13:40

Où est le fun ? A venir ! Mais Bradley ne se fend d’aucun commentaire, prenant son sourire comme suffisant face à la moue contrariée que Georgia affiche. Et oui il l’a grillé, mais c’est parce qu’il est un homme attentif. Elle ne va pas s’en plaindre, si ? Le geste du soldat du feu a tôt fait de réorienter l’attention de la flic sur son intention première qui n’est définitivement pas de regarder Netflix, pas maintenant. Le baiser qu’elle lui offrit confirme d’autant plus cela bien que la jolie blonde entraine le pompier vers son canapé. Débarrasser en quasi totalité de son surplus vestimentaire, le Lieutenant se laisse volontiers faire, ravi par l’initiative de Georgia. Son regard malicieux ne trompe pas, elle a elle aussi des arguments dont elle veut lui faire part et le suspens s’évapore quand le zip de sa veste s’ouvre. Le soldat du feu n’a pas un seul instant imaginé ce qui pouvait se cacher sous cette veste à capuche digne d’un moment de détente chez soi. Un sourire étire ses lèvres et il ne se prive pas d’apprécier la vue qui lui est offerte. Il caresse son épaule du bout des doigts, descendant lentement vers sa poitrine quand quelqu’un sonne à la porte. Bradley interroge la flic du regard et cette dernière lui somme de se taire, ce qu’il fait. Une voix masculine s’élève de derrière la porte, un certain John dont la présence a tout l’air d’embarrasser la policière. Sourcil arqué sous l’effet de l’incompréhension le pompier reste néanmoins silencieux et immobile. Georgia lui apprend alors que l’homme derrière sa porte est son frère et qu’il doit se planquer le temps qu’elle le fasse partir. Une moue contrariée déforme ses traits lorsqu’elle se relève, ils étaient bien partis pour une séance d’argumentation passionnante. Le Lieutenant se lève à son tour, ramassant ses fringues comme un amant à l’arrivé du mari, la situation le fait sourire malgré tout. « Bien chef. » chuchote t’il quand elle lui indique sa chambre comme cachette « Ouais ça va. » répond t’il à propos de ses cheveux avant de disparaître dans la chambre de la flic. Il s’assoit sur le lit et rit silencieusement de la situation, tendant l’oreille pour capter la conversation entre Georgia et son frère. S’il est là c’est parce que sa fille a oublié son doudou. Forcément c’est le genre d’urgence qui justifie une visite imprévue et tardive de ce genre. Bradley a tout de même l’intuition que la jolie blonde ne va peut-être pas pouvoir accélérer le départ de son frangin aussi vite qu’elle le voudrait en entendant se dernier s’inquiéter pour elle. Dans la précipitation elle a dû réveiller la douleur de ses côtes, le genre de truc difficile à masquer il est bien placé pour le savoir. Le pompier parcourt la chambre de Georgia du regard et un lapin en peluche attire son attention, a moins que ça soit à la flic ce dont il doute fortement, il semblerait que le doudou oublié lui tienne compagnie. Ramassant la peluche et la pose à côté de lui sur le lit comme s’ils étaient en grande conversation « Donc c’est ta faute tout ça ? » lâche t’il à voix basse, définitivement amusé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Jeu 9 Mar - 22:51

C’était bien sa veine… Alors que la présentation des arguments était en bonne voie, son frère qui revenait à l’improviste pour chercher le doudou égaré de sa fille. Mais n’en avait-il pas plusieurs ? Pourquoi n’en avait-il pas plusieurs d’ailleurs ? Et vue l’heure qu’il était, Juliet n’était-elle pas couchée ? Non vraiment, tout se perd dans ce bas monde. Après avoir expédié le soldat du feu dans une des rares autres pièces de son petit appartement, la blonde ouvrit à son aîné en se fixant pour objectif de couper court à toute discussion et le renvoyer d’où il venait dans les cinq minutes max. Elle serra les mâchoires à cause de ses côtes, le visage légèrement crispé.  « Je ne sais pas si te confier les enfants était une si bonne idée finalement… »  ajoute-t-il en la voyant essayer de lui cacher sa souffrance.  « Je t’assure, je me suis relevée trop vite… Tu m’as fait peur je ne m’attendais pas à recevoir de la visite… Il ressemble à quoi le doudou de Juliet ? »  Voilà focuse sur le sujet de la venue impromptue de John, recentrer la conversation pour pouvoir le faire partir plus vite.  « Un petit lapin. Tu prends tes médocs au moins ? »   Mais c’est qu’il ne voulait pas lâcher l’affaire… La policière soupira en sentant que la suite n’allait pas lui plaire.  « Oui John, je prends mes médocs, donc on a dit petit lapin… Quelle couleur ? »   La blonde commença à scruter le salon du regard à la recherche de la forme d’un lapin en peluche tout en essayant de se souvenir où les enfants étaient passés durant l’après midi et ce qu’ils avaient fait. « Jaune. »  fit-il en commençant à regarder aux alentours lui aussi en optant pour la cuisine. A priori rien de visible au premier passage, il fallait entamer une fouille en peu plus approfondie. La trentenaire chercha sur le canapé, souleva les coussins, regarda derrière le dossier, en dessous. Les manoeuvres lui tirèrent quelques grimaces.  « Je vais aller voir dans la chambre »  lança John après avoir fait chou blanc dans la cuisine. Georgia se figea. Chambre, sieste, doudou, Bradley, Bradley à moitié à poil… Son cerveau fit les connexions et l’ancienne pilote dut réagir au quart de tour.   « NON LAISSE j’y vais !!! » s’écria-t-elle plus fort qu’elle ne l’aurait voulu en se dépêchant de faire le tour du canapé pour arriver la première devant la porte de la chambre. John dévisagea sa soeur comme si elle était subitement devenue folle puis eut comme sourire en coin.   « Geo’, qu’est-ce que tu caches ? »   La flic comprit son erreur mais elle n’en démordrait pas, il ne fallait pas que son frère tombe sur Bradley maintenant.   «  Mais rien… Je vais aller regarder dans ma chambre, va finir le salon, je n’ai pas bien pu regarder par-terre… »  bredouilla-t-elle en sentant revenue des années en arrière quand elle devait cacher des choses à ses aînés et qu’elle passait par le stade de l’inquisition quand ils l’avaient grillés.  « Georgia, qu’est-ce qu’il y a dans ta chambre ? » demanda-t-il en faisant un pas vers la pièce sus-nommée un sourire encore plus large étirant ses lèvres  «  Mais rien je te dis, ma chambre est en bordel je n’ai pas spécialement envie que tu viennes fouiller là-dedans c’est tout »  John mit ses mains dans ses poches avant de poursuivre.  « Georgia Evelyn MacFergus, qu’est-ce que tu me caches ? Un mec à poil ? Allez tu peux me le dire! »  L’inspectrice s’empourpra mais trouva tout de même quelque chose à répondre du tac-o-tac «  Si ça avait été un mec à poil tu serais resté sur le palier ! » avant de rentrer dans sa chambre en espérant que John n’aurait pas la bonne idée de la suivre pour l’enquiquiner. De tout manière, la blonde ne laissa pas beaucoup de marge de manoeuvre à son frère car elle récupéra illico presto la peluche et sortit de la chambre. Elle ne voulait pas risquer que son secret soit percé à jour aussi bêtement, pas après tant d'efforts. « C'est bon je l'ai » déclara l'ancienne pilote en brandissant l'animal en peluche de Juliet. John parut soulagé de pouvoir récupérer la propriété de sa petite tête blonde et remercia sa soeur. « Tu as besoin d'autre chose ? » demanda-t-elle comme pour signifier que s'ils avaient terminé il pouvait disposer.  « Tu veux que je m'en aille ? On peut discuter un peu non ? » Et évidemment John voulait parler avec elle maintenant... « Loin de moi l'idée de te mettre dehors et de ne pas parler avec toi mais je suis fatiguée, pour ne rien te cacher j'allais me mettre au lit quand tu es arrivé » Enfin façon de parler, songea la belle. Le quadragénaire abdiqua plus facilement que Mac ne l'aurait cru.  « Je te laisse dans ce cas, on déjeunera ensemble un de ces quatre » Il se dirigea vers la porte d'entrée, Georgia sur les talons. « Tu sais... Enfin... Je sais que je suis la dernière personne avec qui tu as envie d'avoir cette conversation mais... Je me fiche de ce que tu caches dans ta chambre, ça te regarde. Mais je veux que tu saches que je serais très heureux pour toi si tu rencontrais quelqu'un... Je regrette ce qu'il s'est passé avec Dwayne mais je ne peux pas revenir en arrière.» La blonde sentit sa gorge se serrer. « Je sais John. Mais tu n'es pas obligé d'en parler chaque fois qu'on se voit. C'était il y a bientôt trois ans. Toi aussi, tu dois passer à autre chose. Tu ne peux passer le reste de ta vie à t'en vouloir pour ça. Je peux te donner le numéro de mon psy si tu veux en parler » conclut Georgia avec un sourire en coin. « Tu mérites d'être heureuse Geo, vraiment. » « ça aussi je le sais et j'y travaille. Maintenant file sinon tu vas rater le début du match » John vînt déposer un baiser sur le front de sa soeur et s'en fut. L'inspectrice referma la porte derrière lui et resta quelques secondes à observer avidement les clés qui pendaient à la serrure avant de les ôter de leur logement et les poser dans le petit vide poche. « La voie est libre. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bradley Tigerly

GUARDIANS
Messages : 25
Date d'inscription : 25/10/2016
Job : Lieutenant pompier
Côté coeur : Marié à son boulot... pas insensible au charme d'une certaine flic
Avatar : Taylor Kinney
Copyright : ©nyn


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Enjoy your days off    Dim 19 Mar - 20:26

Caché dans la chambre de la flic, sagement assis sur son lit en attendant qu’elle gère la visite imprévue de son frère Bradley capte de bribes de ce qui se passe de l’autre côté de la porte. La recherche du doudou bat son plein, et le soldat du feu sourit en entendant Georgia vivement dissuader son frère d’aller poursuivre les recherches dans sa chambre. Doit-il pousser les choses jusqu’à se planquer sous le lit ? Malgré les suspicions de son frère la policière parvient à habilement donner le change, elle fini par entrer rapidement dans la pièce, prendre la peluche que lui tend Bradley et ressort aussitôt. Va t’elle réussir à réexpédié son frère vers la sortie aussi rapidement que prévu ? Le soldat du feu tend à nouveau l’oreille pour tenter de le deviner. Il ne comprends pas grand chose à la conversation, si ce n’est que la blonde essaye de couper cours à celle-ci. Quelques minutes passent jusqu’à ce qu’il entende ce qui semble être le bruit de la porte d’entrée qui se referme. Hypothèse rapidement confirmée par la flic qui lui signale que la voie est libre. Bradley sort de la chambre, un sourire amusé toujours greffé sur les lèvres « T’as failli être grillée. Il te connaît bien ton frangin. » déclare t’il en s’approchant « Mais tu as bien géré la situation. » pas vraiment étonnant lorsque l’on connaît un peu la force de caractère de la policière. Loin de lui l’idée de parler du frangin de Georgia et de cette interruption plus longtemps, le pompier préfère largement reprendre où ils ont été contraint de s’arrêter. « Je crois que nous en étions à peu près…là. » dit-il en descendant lentement la fermeture de la veste de la jolie blonde. Toujours sur la même longueur d’onde, le fil de l’argumentation n’est pas bien difficile à reprendre, ce petit imprévu n’ayant rien gâcher mais seulement repousser un peu la suite des évènements.

Sujet Terminé
Revenir en haut Aller en bas
 

Enjoy your days off

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» Dog Days sous-titré en français
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» [END]Oh a sunny day, why can't I enjoy it![PV James Lornay]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Chicago :: Direction le Nord ! :: Uptown :: #0724 : Georgia MacFergus-