AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Out of the dark, into the light; ( Ethan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: Out of the dark, into the light; ( Ethan )   Ven 2 Sep - 18:49


Myles & Ethan



Out of the dark, into the light;
in the dawn of terrestrial birth
Myles & Ethan
Les doigts de Jaxson pianotaient sur son téléphone, comme à chaque fois qu'il réfléchissait. Quand le calme se faisait dans son esprit, qu'il se posait quelque part, qu'il songeait à quelque chose, ses doigts de musiciens venaient naturellement jouer une mélodie de son choix ou de sa composition et depuis plus d'une heure, c'était ce que faisait l'idiot qu'il était. Plutôt que de simplement taper une bonne fois pour toute le numéro de son ami, de cliquer sur la photo qu'il lui avait attribué et qui ne le mettait pas vraiment à son avantage, il se contentait de jouer un air de musique sur la vitre sans trace de son portable. Il avait les yeux coincés vers le mur de son salon, il était affalé sur son canapé comme un parfait idiot, il réfléchissait depuis des heures à ce qu'il pourrait dire à Ethan s'il se décidait enfin à cliquer et à l'appeler. Probablement rien de plus que ce qu'il avait dit à la gaypride, trois jours auparavant et c'était déjà lamentable. Puisqu'il n'avait presque plus rien dit. Il se maudissait depuis des heures et s'encourageait à dire n'importe quoi, pourvu que son ami décroche même en voyant son nom apparaître. Après de longues réflexions, Jaxson prit son portable à pleine main, cessant son petit manège et se leva. Ethan voulait de l'air, il voulait prendre du recul sur la situation et il avait l'intention de lui laisser tout le temps qu'il lui faudrait pour revenir vers lui. Cette journée qu'ils avaient vécu avait révélé quelque chose que Jaxson ignorait et s'il avait bien interprété ce que son ami avait dit, il lui devait bien quelques jours de réflexion et toutes les journées qu'il voudrait pour décider s'il avait envie de le revoir ou non. C'était la moindre des choses qu'il pouvait accorder à son ami et au nom de cette amitié qui les liait depuis tant d'années. Mais il ne pouvait s'empêcher de soupirer, de se convaincre qu'il prenait la bonne décision, il n'arrivait pas à se faire à l'idée que le futur de leur relation ne reposait pas sur lui mais sur Ethan. C'était à lui de décider ce qu'il voulait, s'il était prêt à accepter ce que Jaxson avait à lui offrir et il avait trop bien conscience de son égoïsme à espérer qu'il le fasse. Il ne pouvait pas l'obliger, il aurait été cruel de sa part d'essayer de le convaincre ou de le prendre par les sentiments pour le contraindre à accepter ce qu'il pouvait lui accorder. Alors, il prit la décision de patienter, de prendre son mal en patience, de laisser le temps filer sur leur relation pour voir ce qui en découlait. Mais la vérité, c'était qu'il avait le cœur serré à l'idée de ne plus voir Ethan, il ne cessait d'y penser depuis trois jours, il avait bien trop envie de le revoir. Il soupira à nouveau en se dirigeant vers la cuisine avant de se rendre compte qu'il tournait en rond depuis une heure. Son fils était chez Kaleb, son meilleur ami avait accepté de le prendre pour une nuit parce que James adorait dormir chez son parrain. Il avait alors cédé au caprice de son petit sans prendre conscience qu'il se retrouverait alors seul avec lui-même et ses pensées ainsi que toutes les émotions qui le submergeaient. Une brave idée complètement stupide, il aurait dû rester chez Kaleb pour passer la soirée et la nuit avec eux, il aurait été plus judicieux d'agir ainsi. Au lieu de cela, il se retrouvait comme un crétin à marcher de la cuisine au salon, ne sachant pas quoi faire de ses dix doigts. Décidant que l'heure était venue de prendre des décisions censées, il finit par aller dans sa chambre et résistant à l'envie de tomber dans un coma bienfaiteur jusqu'au lendemain où il pourrait se noyer à nouveau dans son travail, il se dirigea vers son dressing pour un changement de fringues. Il opta pour un survêtement ample au niveau du bassin et des cuisses mais qui se resserrait au niveau des mollets et des chevilles. Un modèle de la nouvelle collection qu'il avait créé avec Kaleb. Il enfila alors le vêtement avant de retirer son tee-shirt et son regard se posa alors sur ce qu'il portait autour du cou. Il y avait toujours sa chaîne et sa croix, symbole de ses croyances mais par dessus, il toucha du bout des doigts les plaques d'Ethan qu'il n'avait pas retiré une seule fois depuis qu'il les avait glissé à son cou trois jours plus tôt. Il finit par lâcher la chaîne en soupirant pour enfiler un débardeur noir lui moulant le torse. Il avait besoin de dépenser sa frustration et de la canaliser, il devait faire du sport et ce même si la nuit était tombée sur Brisbane et que les températures étaient fraîches. Il resta pourtant habillé légèrement parce qu'il ne craignait pas la fraîcheur de la nuit. Ses écouteurs sur les oreilles et son i-phone dans sa poche branché sur ses musiques préférées, il franchit la porte de son appartement et la verrouilla dans l'espoir de revenir repu et complètement calmé.

Il lui fallut plus d'une heure à travers les rues désertes de certaines parties de la ville pour essouffler toute la pression de son corps et il marchait tranquillement à présent, retrouvant petit à petit son souffle pour arpenter le quartier nord, ses pas le ramenant doucement chez lui. Il n'était pas encore arrivé et pourtant, il savait pourquoi il passait par là, rallongeant son chemin. Il savait que ce quartier abritait l'endroit où Ethan et lui s'étaient rencontrés et c'était presque inconsciemment qu'il se dirigeait vers cette rue, même s'il savait que le bar en question avait fermé depuis longtemps. Mais dans la rue désormais déserte, il y avait du mouvement. Retirant ses écouteurs qui criaient toujours même pendant autour de son cou, Jaxson s'avança prudemment quand il vit trois silhouettes en entourer une, à genoux sur le sol. Il fronça les sourcils, ne discernant aucun visage. Il ne supportait pas qu'on s'en prenne à quelqu'un et Jaxson n'allait certainement rester les bras croisés sur la poitrine pendant qu'il regardait les petites frappes s'en prendre à quelqu'un. S'approchant davantage, celui qui lui faisait face fit signe aux deux autres que quelqu'un approchait. Pourtant, seulement l'un des deux tourna les yeux, l'autre était occupé à garder sa victime à l'oeil. Il avait remarqué une canne blanche, se qui insinuait que c'était un aveugle. Ca me fesait débordé de colère. Voyant qu'il était repéré, il joua la désinvolture la plus totale. Ils étaient en gang, je voyais rapidement, les trois hommes se retournaient vers moi. « Alors les gars, on se sent courageux à trois contre un ? » Ne put-il s'empêcher de faire remarquer, trouvant la lâcheté de la situation à gerber. Il afficha un petit sourire narquois. Voilà peut-être ce qu'il lui fallait pour évacuer sa frustration, une bonne bagarre. S'il l'aidait, le mec à genoux allait certainement se relever et à deux contre trois, ils pouvaient s'en sortir. Surtout que le mec en question semblait assez costaud. Ce constat lui fit froncer les sourcils quand il s'approcha un peu plus. Il eut un mauvais pressentiment. Comment quelqu'un d'aussi costaud pouvait se laisser faire aussi facilement. Et la réponse lui frappa la conscience plus violemment que si on lui avait foutu une droite quand il put enfin apercevoir le visage de la fameuse victime. C'était Ethan, agenouillé au milieu de la ruelle et menacé par trois abrutis en jogging. Son cœur se mit à s'activer dans sa poitrine et un frisson lui parcourut l'échine en prenant conscience du danger qui grondait. Son ami lui avait confié plus tôt qu'il ne répondait plus à la violence mais de là à se laisser faire sans rien tenter ? La colère déferla en lui comme un ouragan furieux, contre son ami mais aussi contre les brutes. « Barrez-vous avant d'avoir de vrais soucis ! » Il était menaçant à présent et l'envie de rire l'avait quitté, il s'était approché assez près maintenant et il vit l'un d'eux lui fondre dessus. Il le réceptionna sans mal puisqu'il avait agi comme un bulldozer et il se servit de la force centrifuge pour utiliser son attaque contre lui. S'esquivant avec aisance, il finit par le maîtriser du mieux qu'il le pouvait et en profita pour s'attaquer à celui qui n'avait pas bougé et qui faisait toujours face à Ethan. Grave erreur parce qu'il y avait quelque chose qu'il n'avait pas remarqué : la présence du couteau. Quand la lame fendit l'air dans sa direction, il eut un mouvement de recul si violent et instinctif qu'il trébucha contre le trottoir qu'il n'avait pas vu non plus et se retrouva le cul par terre avec une rapidité affolante. Grimaçant au contact dur du béton contre son derrière, il eut quand même la présence d'esprit d'esquiver le second coup qu'on essayait de lui porter et il se releva rapidement. Mince, il n'avait pas pris en compte cette variable dans son raisonnement et maintenant, il regrettait légèrement d'avoir agi avec autant d'impulsivité. Mais le fait de voir Ethan ainsi prostré et prêt à accepter son sort avait fait bouillir son sang avec une rapidité douloureuse. « Tu crois que t'es en position de force petit con ? » L'haleine assez désagréable de son agresseur lui irrita les narines et il fronça le nez dans un mouvement de dégoût certain. Il réussit à faire un croche-pied au malade au couteau mais avant qu'il ait pu lui prendre son arme, il sentit qu'on l'attrapait par le bassin pour le propulser contre un mur. Bon, à un contre trois, ses chances venaient tout à coup de se faire moindre. Il n'en avait aucune. Quand son dos goutta à la fraîcheur de la brique, il sentit ses épaules nues s'accrocher contre les imperfections du mur et le fait qu'on l'y maintenait à présent continuait de lui écorcher la peau doucement mais sûrement. Il vit à nouveau le couteau dans son champ de vision et se dit que cette fois, il s'était vraiment mis dans la merde. Mais il n'avait pas compté dans son calcul qu'Ethan ne lui serait d'aucune aide. Il détestait l'idée même de le forcer à intervenir et il se débattit comme il put, sauf que c'était à présent peine perdue. Il réussit cependant à décrocher un coup de pied bien placé dans les parties intimes de celui qui le maintenait et il eut un sourire, avant de se prendre une droite. Sauf que lui n'avait pas l'intention de se laisser faire et il continua de gigoter, rendant la tâche de la brute épaisse plus difficile. Il continuait de se débattre comme une marionnette désarticulée quand il vit le gars au couteau retourner vers Ethan. « On en fini avec lui et on se tire !. » Mince, est-ce qu'il allait réellement se laisser faire sans broncher ? Se laisser taillader la peau et se laisser mourir simplement parce qu'il ne voulait plus être violent ? Les agresseurs ne s'intéressaient pas à lui, ils allaient juste le tuer et laisser Jaxson partir. Il en était estomaqué. Et ils allaient l'obliger à assister à ça ?  Je tapotais sur son poignée pour le dire de déguarpire.  Il était essoufflé mais sa voix transpirait d'émotions diverses. Il ne voulait pas voir ça et il arrivait à peine à avoir son ami derrière l'épaule de celui qui le maintenait si fermement qu'il était entrain de l'étouffer carrément. Il sentit son avant-bras se presser contre sa gorge et il ne put plus prononcer un mot. Il ne voulait pas dire qu'il fallait qu'il réagisse pour le sauver mais pour sa sauver lui-même parce que Jax ne pouvait pas concevoir une vie sans Ethan, son monde n'y survivrait pas. Mais il était difficile de le dire quand on l'étranglait à moitié ou quand trois types écoutaient attentivement ce qu'ils disaient. Il lui intimait de s'en aller pendant que personne ne le tenait plus, de partir en courant aussi vite que possible pendant qu'il le pouvait encore. Il se fichait de rester là à devoir se battre toute la nuit pour sa vie mais si Ethan n'était plus prêt à le faire, il devait s'enfuir aussi vite que possible maintenant qu'il le pouvait. Il avait éliminé un de ses adversaires puisqu'il le tenait actuellement fermement contre le mur et l'autre ne s'était pas encore approché avec son couteau, il pouvait bouger et activer ses jambes pour courir.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
 

Out of the dark, into the light; ( Ethan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pokemon SLLN (Solar Light and Lunar Dark)
» Liste Dark Ages Bretons --- CoE
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: RP-