AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 13:00



MYLES ETIENNE  BURGESS

Δ Infos essentielles
∴ Nom : Myles  ∴ Prénom(s) : Etienne Burgess ∴ Âge : 33 ans et toutes ses dents, et son cerveau, en fin je le pense. Etienne a toujours voulu vieillir, car malgré son apparence de jeune, il a les caractéristiques d'un homme. Sa voix rauque ne fait que tromper les personnes. Ses tatouages ne le prouvent juste. ∴ Date de Naissance : Etienne est né le 28 Janvier 1988, lorsque son hopital acceuillait plus de deux cent personne, c'était un miraculé. ∴ Lieu de Naissance : Etienne n'est pas né dans une rivière, ni dans une voiture, on peut dire qu'il est pauvre, il l'est mais il n'est pas né de la dernière pluie à Chicago. Il est né à Manhattan. ∴ statut civil : Après avoir divorcé, Etienne n'a plus eu de femme dans sa vie, et il n'en voudra jamais. Une vie parfaite est une vie seule   il se battera pour les femmes, mais il ne les gardera jamais.∴ statut familial : Etienne n'a aucune famille, il vit seul et ne le regrette pas. Sa mère n'a jamais été gentille avec lui, et il en est fier, d'être partit.∴ Métier : Ancien rescapé de la guerre franco-palestinienne, Etienne était militaire. Après avoir reçu la médaille d'élite il prit sa retraite pour avoir un avenir plus serin.∴ Grade et poste : Il était Lieutenant-General dans l'armée, mais après avoir été sauvé miraculeusement des décombres. Etienne est passé capitaine, mais il ne durera pas dans ce rang, il prend sa retraire après la guerre. Mais il garde un contact, secret vers l'Armée Américaine. ∴ Groupe : Justicer


Δ La routine

↳ PARTICULARITÉ : Sa démarche malhabile a forgé son indenté. Handicapé, Myles est sortit de la guerre avec des jambes mal-formées, trop fragiles pour le supporter. Condamné à rester en retrait, c’est la magie qui lui a offert l’occasion de pouvoir se tenir sur ses deux jambes, réparant les fêlures. Si les résultats sont là, Myles est pourtant parfois rattrapé par son infirmité, contraint de ralentir l’allure lorsque ses jambes peinent à le porter, mais il est loin d'être l'homme qui renonce à tout. Il combat sa malformation jusqu'à ne plus la sentir.
Il possède une vilaine cicatrice sur son ventre, vestige de l’arme qui lui a ôté la vie entre les murs de la Bastille.
↳ AVIS SUR LE GOUVERNEMENT : Il n'hésitera pas bien longtemps avant de répondre, et se proclamer Pro-Gouvernement. Il a souffert des blessures de la guerre, en est mort et les séquelles restent bien trop présentes dans son esprit pour qu’il ne se range dans les rangs de la Résistance. La violence n’amène rien de plus que le chaos, aussi Myles préfère-t-il ne plus s’engager sur ces chemins tortueux. Il ne demande rien à personne, œuvre pour la politique en place, et cette vie lui convient parfaitement. Lui qui a été bafoué et ignoré pendant des années, que l’on puisse vouloir écraser la stabilité de son nouvel univers exacerbe ses envies de sang et de chaos. Il n'a jamais renoncé au chaos et aux blessures, mais le directeur de brigade ne le veut pas.


Δ Derrière l'écran
∴ Pseudo : Dylan ∴ Âge : 32 ans ∴ double compte ?   //∴ Scénario ou inventé  : inventé par mes propres mimines ∴ disponibilité : Le mercredi aprem et tous le week-end à partir du vendredi aprem'. ∴ Avatar : keno weidner

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 13:00


Un grand penseur a un jour dit que les histoires commençaient toutes par « Il était une fois », et que dans la logique, elles s’achevaient sur un merveilleux « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. »

La phrase d’accroche se ressemble mais les débuts ne sont jamais les mêmes. Le rayon lumineux enchanteur ne vient pas toujours frapper la page dorée du livre. Pas lorsque l’on vient au monde un jour triste et pluvieux, où la boue roule joyeusement dans les rues sales de Manhattan. L'Amérique dans sa splendeur crade. Et qu’en guise de baptême, le prêtre annonce aux jeunes parents que leur fils ne vivra pas. Qu’il est trop chétif pour survivre dans un monde aussi dur. Et que si par miracle, il s’en sort, ses pauvres petits jambes torses et fragiles l’empêcheront de marcher. Le père se fait alors à l’idée, ayant déjà un fils vigoureux et en bonne santé. La mère, elle, a prié. De tout son cœur, jusqu’à s’en déchirer les lèvres avec ses psaumes, serrant son deuxième fils contre la chaleur de son sein. La vie d’Etienne est venue de sous les jupes de sa mère, alors il a appris à y rester accroché. Coupé du monde, il évolue dans un univers de chaleur, reste là où on le pose et attend l’instant où on viendra le mettre dans son lit ou dans un autre coin de la maison. Ignoré par son père, sa mère le garde jalousement pour elle. Protège son miracle du reste du monde et de l’enfance qu’il est en droit d’attendre. Elle l’éloigne de son autre fils, déchire les deux frères par crainte de voir l’aîné abimer son cadet. Etienne devient peu à peu une ombre, une chose prenant la poussière dans un coin de la maison sans qu’on ne le remarque. Couvé comme un poussin fragile, il n’a vu la splendeur chaotique de Paris qu’à l’aube de ses six ans, le jour de l’exécution de son père.

Le premier tournant de sa piteuse existence s’opère peu de temps après le remariage de sa mère. Obnubilée par sa nouvelle vie, plus fastueuse que la précédente, elle en oublie son fils infirme et le prive doucement de son attention pour l’offrir sans concession à son nouvel époux. Quatre années le séparent de son frère aîné. De l’ignorance de la mère émerge l’intérêt du frère. Le vide se comble dans les bras d’Emile qui pour la première fois de sa vie prend conscience de la détresse d’Etienne. Unis dans l’abandon de leur génitrice, les deux frères se rejoignent et se retrouvent. Ils font du dédale des rues de Manhattan leur terrain de jeu au risque d’en saisir les parasites. Avec la complicité de son frère, il apprend à laisser traîner ses oreilles là où elles ne devraient pas se trouver, et admire la décadence dans laquelle se vautrent les nobles jusqu’à s’en abîmer les rétines. Il est celui que l’on ne voit pas. Celui qui se pose et qui laisse ses petits doigts agiles récupérer des affaires qu’on oublie au fond des poches. Parce qu’on ne fait pas attention aux infirmes. Ils emmagasinent leur butin sous les tuiles fatiguées d’une veille masure abandonnée. C’est dans cette demeure qu’Etienne découvre la sorcellerie qui sommeille dans son sang. Celle qui se rue dans les veines de son frère et qui les lient plus encore. C’est la magie qui le sauve. L’exercice s’étend sur le fil de plusieurs années, les efforts acharnés de son aîné pour lui rendre ses jambes. A l’aube de ses dix-sept ans et pour la première fois de sa vie, Etienne se relève. Apprend à tenir sur des jambes jusqu’à lors inutiles et entrevoit un nouvel aspect de sa vie, soudain beaucoup plus attirante. Sur les pas d’Emile, il rejoint alors les rangs de l'Armée en mécanique, pour en faire sa vocation. La crasse sur les mains, en fesait son métier.

Rejeté pour sa différence durant toute son enfance, méprisé par les puissants, le petit infirme se jure de tous les mettre à genoux. La magie devient une obsession et dans sa soif assassine de vengeance, il s’essaie à la nécromancie sur le cadavre d’un soldat royal. Parce qu’il s’imagine pouvoir éveiller les morts afin d’en faire une armée. Il ne supporte pas son échec, Etienne n'est pas l'homme le plus faible. Il se battera jusqu'à la fin de sa maladie. Il veut réintégrer l'armée, et il fera tout pour le faire. Il s'entraîne avec une reéducation harde et chargneuse. Pendant plus de cinq mois, il se coupe de la ville, et s'entraîne encore et encore. Jusqu'au moment où, son travail paie, il devient assez agile, pour courrir, pour se battre avec énervement. Il re-intègre l'armée avec la motivation de se battre pour la démocratie. Il devient maître de champ, et part faire la guerre en Palestine. Il avait alors 25 ans, il n'était pas le plus jeune, ni le plus vieux. C'était un rêve pour lui, de participer à cette rêve, mais il n'était pas temps de pleurer, il se bat, avec l'envie de régner. La guerre est finie, mais on ne retrouve pas Etienne, mais où est-il ? Peut-être mort, mais une lueur dans toute l'Amérique venait de s'éteindre. L'homme ayant un passé presque douloureux vient de rembobiner son histoire, mais il n'était pas qu'à là. Tous les médias américains lorsque l'on annonce, la vie d'Etienne. C'était presque un rêve, mais c'était lui, l'un des plus grands maître de la guerre. Il était peut-être handicapé, mais son travail paie, sacré élite. Il prend sa retraite rapidement après son triomphe, lorsqu'il se rend compte qu'il n'est plus fait pour se métier. Son bras, presque mort, vient le remettre dans un comas. Un mois à l'hopital, il se réveille, en croyant que c'était un rêve. Tout les bouquets de fleurs autour de lui, il se rendait compte que c'était un héro.

L’histoire recommence dans un nouveau décor. Une nouvelle couverture qui n’a plus grand-chose à voir avec Manhattan. C’est un monde étrange qui le paume complètement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 13:03

Excusez-moi, si j'ai fait trop long, mais je n'ai pas pû :gnu: Mon personnage a un passé émouvent, j'étais un peu obligé de préciser cette lueur d'émotion en son histoire. Vous n'êtes pas obligé de lire, car c'est presque sa vie en entiere penseur le principal est que Myles était militaire siffle
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan Standford
DOCTOR
Messages : 314
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié

Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin , Jay MacFergus
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 13:56

Bienvenue parmi nous, je m'occuperai de ta fiche une fois un peu de café dans mon système XD , et voyons la longueur n'a jamais été un problème cheese

_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 14:12

Je ne vise personne, mais pour certains sa intimide sunglasses:
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 17:20

Bienvenuuuuueeeeeeeee fesse siffle pom pom

J'ai pas encore tout lu mais j'aime déjà bien ton perso ;)
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 17:40

Je suis tellement fier de mon personnage siffle c'était que pour toi :perv1:
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 17:57

Bienvenue parmi nous :cute3:
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 18:25

merciii study
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eibhleann O'Flaherty
PARAMEDIC
Messages : 362
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Mer 31 Aoû - 21:28

Bienvenuuuuue! :happy2:

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan Standford
DOCTOR
Messages : 314
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié

Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin , Jay MacFergus
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Jeu 1 Sep - 0:15



Felicitations !

Δ Tu es validé
Bienvenue dans le club très prisé des membres validés du forum. A présent que tu es validé(e), voici un petit guide des liens utiles pour démarrer ton aventure sur Call 911 Now!
Quelques coquilles mais un personnage fort intéressant. J'ai hâte de voir comment tu vas le faire évoluer sur 911 ^^


Comme tu es un animal social, tu ne peux pas survivre sans avoir des relations diverses et variées avec les autres joueurs. Rendez-vous ici.
Et comme nous voulons te suivre dans tes exploits, n'hésite pas à te créer un petit journal de tes aventures ?
Besoin d'un logement ou d'un lieu particulier à Chicago ? Je t'invite à déposer une requête.

Enfin, je t'invite régulièrement à venir faire un tour du côté du bocal de Maurice pour jouer et papoter de tout et de rien et à voter pour le forum pour que nous soyons encore plus nombreux à jouer ensemble.
écrire ici si on veut pas de la police


_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: “La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”   Jeu 1 Sep - 7:56

Ça ne tardera pas, ne t'inquiète pas. Je vais bien évoluer ici, car je sens que je vais m'y plaire
Revenir en haut Aller en bas
 

“La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Art de la Guerre: V2
» Si tu veux la paix, prépare la guerre.
» Lady Sif > Déesse de la Guerre > une femme parmi les hommes.
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Fiches de présentation-