Forum RPG city qui se déroule dans l'univers des séries Chicago de Dick Wolf.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sherlock you are a drama queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Sherlock you are a drama queen   Sam 20 Aoû - 22:05


Sherlock you are a drama queen

- DUNCAN CARMICHAEL — JUNE P. GROVES -


Sans moi ce chocolat est un bloc de rien.
Mais on le met dans ma bouche et il devient le plaisir.
Il a besoin de moi"
A. Nothomb
Depuis l'explosion quelques jours plus tôt, il ne faisait pas bon être flic rattaché au commissariat du vingt-et-unième district de la ville. Depuis les évènements, tous les policiers valides étaient sur le qui-vive. Il y avait d'un côté l'enquête pour trouver les responsables de l'explosion depuis que celle-ci avait déterminé son origine criminelle. De l'autre, il fallait retrouver tous ceux qui avaient profité de l'occasion pour filer à l'anglaise. June faisait partie de ceux qui s'en étaient tirés sans blessures grave. Son visage était encore marqué d'égratignures et de quelques hématomes là et sur le reste du corps mais elle avait eu beaucoup de chance ce jour là de ne pas être au coeur du commissariat au moment critique. Mais autre chose marquait ses traits habituellement si harmonieux : une profonde fatigue. Les effectifs étaient drastiquement réduits et tous les policiers avaient énormément de pain sur la planche et tous travaillaient sans compter leurs heures. La pression venait de tout en haut, le maire, le procureur et ainsi de suite, tout le monde voulait des réponses pour calmer la presse et leur concitoyens mécontents. Certaines ailes du commissariat étant condamnées il fallait user des coudes pour pouvoir aller sur un ordinateur et accéder aux fichiers de la police et même ne serait-ce que pour avoir un coin de bureau. June savait qu'il s'agissait d'une situation temporaire mais il n'était pas toujours évident de garder son calme dans des moments pareils et le manque de sommeil n'aidait en rien.

Il était tard quand June avait reçu un appel pour aller prêter main forte à ses partenaires des renseignements pour une arrestation. L'indic de l'un d'eux leur avait révélé le point de chute d'un des suspects impliqué dans l'enquête sur l'explosion. Avec une certaine lassitude la policière avait regagné les vestiaires pour s'équiper et elle avait rangé son téléphone dans une des poches de son gilet pare-balles. Sirènes hurlantes elle s'était rendue sur les lieux et avait participé à l'opération musclée qui avait donné à des échanges de coups de feux, une course-poursuite à pieds. Celle-ci ne se passa pas sans encombre ni pour June ni pour Dominic Foster, le suspect qu'ils venaient appréhender. Au cours de la poursuite, Monsieur Foster fit une mauvaise chute, avec la bienveillante collaboration de June en l'attrapant par la jambe alors que celui-ci escaladait un grillage pour passer par-dessus. Malheureusement un détour par l'hôpital était obligatoire et cela n'arrangeait pas les affaires des membres du CPD compte tenu du profil anguille de leur suspect. L'avoir ailleurs que dans une cellule n'était pas pour leur plaire car dans un hôpital, Foster aurait beaucoup d'options pour se faire la malle et ça il fallait à tout pris l'éviter.

June reçut donc la tâche de rejoindre l'ambulance au Memorial Hospital et de veiller à ce que Dominic reste bien là-bas jusqu'à sa décharge pour être conduit dans une salle d'interrogatoire. L'ambulance avait pris pas mal d'avance sur elle mais elle arriva tout de même à destination dans ce qui lui paraissait être un temps raisonnable. Sur le trajet, elle se risqua à regarder son visage dans le miroir de courtoisie, et la vue lui tira un soupir résigné. Un de plus, un de moins, elle ne faisait plus vraiment la différence. Elle se présenta au bureau de la réception en grillant la file d'attente en sortant son badge barré d'un bandeau noir.  « Chicago PD » déclara-t-elle pour se présenter et couper court à tout mouvement de protestation de la part d'une personne qu'elle venait de doubler. Pas le jour ni la bonne personne. « Un patient vient d'être admis, Dominic Foster, il est extrêmement dangereux et doit être placé sous surveillance, où est-il ? » La préposée à l'accueil devînt blême et se figea quelques secondes et sentant qu'elle allait perdre patience, la policière leva les yeux et aperçut au loin l'infirmière en chef du service, celle-ci aurait le renseignement dont elle aurait besoin.  « Laissez tomber! » lança June avant de forcer le passage à travers le portique de sécurité, elle montra à nouveau sa plaque au garde et son arme de service et celui-ci et héla l'intéressée.  « Je cherche Dominic Foster, la trentaine passée, 1m85, brun, bonnet noir et t-shirt The Ramones noir il vient d'être admis il y a dix minutes grand maximum » demanda-t-elle en espérant arriver à temps avant que ce cher homme et la bonne idée de mettre en pratique son génie du mal.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Sherlock you are a drama queen   Mar 23 Aoû - 9:58


Sherlock you are a drama queen

- DUNCAN CARMICHAEL — JUNE P. GROVES -


Sans moi ce chocolat est un bloc de rien.
Mais on le met dans ma bouche et il devient le plaisir.
Il a besoin de moi"
A. Nothomb
Énième café de la journée. Ou de sa garde, ce qui à cette heure là revenait à peu près à la même chose car depuis quelques jours, l'hôpital grouillait de patients avec l'explosion ayant eu lieu au commissariat et certains étaient vraiment mal en point. Les urgences c'étaient vidées à présent, les patients les plus graves ayant été dispatchés dans les services appropriés mais à la différence de ces derniers, c'était quand même toujours plus ou moins le service le plus animé avec un passage quasi constant de patients. Ok, tous n'étaient pas des urgences médicales à proprement parlé. Il y avait toujours un type qui arrivait ici parce qu'il avait consulté le net pour voir ses symptômes et qui pensait n'en avoir plus que pour quelques jours après ça. Ceux-là il les adoraient. Même si certains étaient toujours de retour quelques semaines plus tard parce qu'il n'arrivait plus à aller aux toilettes ou qu'ils s'étaient cognés le pied un peu trop fort. C'est là qu'il constatait toujours que malgré le fait qu'il puisse justifier de minimum d'une dizaine d'années d'études poussées et d'actualisation de ses connaissances régulièrement, certains se prendraient toujours pour des médecins parce qu'ils avaient lu un article sur internet. Ils avaient même un habitué, Ernie, qui au moins une fois par mois venait leur rendre visite, à chaque fois avec une nouvelle maladie. Le seul problème avec ce genre de patients, c'est que vous étiez quand même forcé de les voir, car qui sait si au bout de la quarante-septième fois, ils n'avaient pas réellement chopé quelque chose au final ?

Regardant sa montre, il lui restait encore au moins trois bonnes heures avant de pouvoir rentrer pour aller selon toute probabilité, s'effondrer dans son lit. Ça lui apprendrait d'avoir préférer sortir avec les collègues la veille. Il tenait la distance facilement en règle générale mais il mettrait sa main à couper sur le fait que ce machin verdâtre qu'ils lui avaient fait avaler était le responsable de sa fatigue puisqu'il ne l'avait pas supporter et lui qui tenait très bien l'alcool habituellement, c'était dire que ce truc était suspect. Mais quelque part, il n'avait même pas envie de savoir ce que c'était, il n'en boirait tout simplement plus. Avalant le fond de la tasse d'une traite, il repartait à la mine, s'occupant d'une patiente qui était tombée chez elle. Une ravissante vieille dame qui était presque ennuyée de leur faire gâcher leur temps. Bien sûr il s'était empressé de la rassurer et de lui dire qu'elle ne voudrait plus partir après qu'ils se soient occupés d'elle. Le patient suivant était un ouvrier qui s'était pris un bon coup sur la tête -vive le port de casque sur un chantier-. En somme, un jour normal aux urgences. Le lot quotidien de patients venus de tous horizons. Une des raisons aussi pour lesquelles il aimait son boulot car chaque jour était différent quoi qu'il arrive.

En arrivant au triage, l’infirmière lui tendit un nouveau dossier, précisant que le nouveau patient qu'il devait voir était un criminel, les ambulanciers venus le chercher ayant été appelés sur les lieux par des officiers du CPD. Traiter tout le monde de la même façon, c'était parfois là que le serment d'Hypocrate devenait compliqué à respecter mais comme un avocat défendant une ordure, il ferait abstraction. Il pris le dossier avec lui et s'occupa de l’auscultation dudit patient. Le type avait une bonne fracture du péroné, à la limite du syndesmose tibiopéronale, en gros, juste au-dessus de la cheville, probablement du à une mauvaise reception lors de sa chute au sol. Il faudrait sans doute l'envoyer en traumato car une telle fracture demanderait sûrement la pose d'une broche. Pendant ce temps, l'infirmière en chef conversait avec June, l'informant que le type qu'elle recherchait était en salle d'examen 4. Duncan s'apprêtait à injecter une dose de morphine au type quand la porte s'ouvrit et laissa entrer la jeune femme. « Vous devez être la baby-sitter de ce cher Mr Foster je présume ? » lança-t-il en souriant, ironisant bien sûr sur la situation et piquant le fameux Dominic dans la cuisse. « J'savais pas qu'ils avaient de bon tacleurs dans la police. Il s'est fait une bonne fracture en tout cas. » annonça-t-il sans détour. « J'te signale que j'peux t'entendre ducon ! » « Mais comme vous le constatez, en dehors de ça, il est encore frais comme un gardon. » poursuivit-il toujours en souriant.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Georgia MacFergus

JUSTICERS
Messages : 189
Date d'inscription : 02/07/2016
Job : Inspecteur de Police
Côté coeur : C'est compliqué

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Jennifer Morrison
Multicomptes : Leith J. Murphy (médecin urgentiste) & Eibhleann O'Flaherty (ambulancière)
Copyright : Captain Freebird et lumadreamland@tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sherlock you are a drama queen   Dim 11 Sep - 18:24


Sherlock you are a drama queen

- DUNCAN CARMICHAEL — JUNE P. GROVES -


Sans moi ce chocolat est un bloc de rien.
Mais on le met dans ma bouche et il devient le plaisir.
Il a besoin de moi"
A. Nothomb
Passant le pas de la porte, June souffla de voir le suspect être allongé dans un lit et n'ayant pas encore fait de bêtise. Néanmoins ils n'étaient pas encore tout à fait sortis d'affaire. Ce bougre de Dominic était plein de ressources et de ce qu'elle savait de cet énergumène une fracture n'était pas le genre de choses qui pouvait mettre en péril sa détermination. Le médecin en charge de son suspect avait cet air du docteur fantasmé par la gente féminine. Grand brun aux yeux marrons clairs, sa barbe chiche lui conférait cet air de l'homme charmant et charmeur. June accueillit le sourire du médecin en répondant par un plus discret. Cela changeait des visages tendus, crispés et fatigués qu'elle croisait quotidiennement au poste de police. Un petit rayon de soleil dans le ciel grisâtre en somme. Elle hocha la tête quand l'urgentiste la qualifia de baby-sitter. C'était à peu près ce qu'elle serait jusqu'à ce que le poste envoie des patrouilleurs pour prendre la relève et la flic espérait sincèrement qu'ils ne tarderaient pas trop. Elle n'avait pas très envie de s'éterniser ici. Avant qu'elle n'ait le loisir de demander de quoi souffrait notre cher Dominic, le docteur Carmichael prit les devants et lui annonça le verdict. Une fracture ? C'était bien sa veine... Au commentaire sur les tacleurs de la police, l'inspectrice eut du mal à déglutir et elle eut un léger reniflement embarrassé. Après tout, si Foster était dans cet hôpital plutôt que dans une des cellules du commissariat c'était en partie de son fait. Mais avec des types comme lui, June avait beau se sentir fautive, cela ne lui posait pas vraiment de cas de conscience. Malgré les sommations, Foster avait refusé de s'arrêter forçant la course poursuite avec les autorités. A force de jouer au chat on finit parfois par se faire attraper. Cela faisait partie des enjeux.

Bon une fracture, du point de vue de la policière, un plâtre et zou direction le cinquante-et-unième disctrict, avec un peu de chance d'ici deux heures, ce serait sans doute plié. « Dans combien de temps pourra-t-il sortir ? » demanda-t-elle en ignorant à quel point elle était dans l'erreur.  « Il est plutôt du genre à filer à l'anglaise et je serai bien plus tranquille de le savoir derrière les barreaux chez nous qu'ici. » Et comme ayant un éclair de génie malveillant, Dominic vit là une belle occasion à saisir en espérant mettre le médecin dans sa poche.  « Hey mais cette salope qui m'a fait tomber ! C'est à cause d'elle la fracture là ! J'veux porter plainte! » La manoeuvre tira à June un soupir et une mine blasés. Elle qui aurait préféré garder sous silence ses fameux talents de tacleuses vis-à-vis de l'écossais, voilà qui était raté. Tant pis. « Foster, t'es toujours en état d'arrestation... » signala la flic d'une voix ferme tout en sachant néanmoins que ce genre d'avertissement glissait sur ce genre d'individus comme une savonnette. Vu tout ce dont il était soupçonné, une petit outrage à un agent de force publique n'était qu'un moindre mal.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
 

Sherlock you are a drama queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm A Drama Queen ♔ Harley Quinn
» Arielle Queen, des années plus tard...
» No More Drama
» lee ◊ don't be a drag, just be a queen
» Barbie Fashion Queen contre Barbie Geek [Swann et quelques moldus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Chicago :: Direction le Nord ! :: Memorial Hospital-