AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We all suffer but we all recover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: We all suffer but we all recover   Mer 23 Juil - 22:30


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City


Leanne zappa de chaînes en chaînes sur la télévision sans parvenir à trouver un programme qui l'intéresse vraiment. En plein milieu de la journée, il y avait beaucoup de programme pour les ménagères ou des rediffusions de saisons anciennes de séries qu'elle n'avait jamais suivi. La blonde soupira et abandonna sa recherche. En milieu d'après-midi, Leanne reçut un appel de sa mère. En effet, la matriarche des Griffith appelait sa fille chaque jour depuis qu'elle était rentrée chez elle pour prendre de ses nouvelles. A passer ses journées à ne rien faire, Leanne n'avait malheureusement pas grand chose à raconter à sa mère. Alors la jeune femme fit ce qu'elle fit chaque jour et laissa sa mère faire la conversation seule. L'appel dura en tout et pour tout presque quarante cinq minutes. Quand elle eut raccroché, le pompier aurait été bien incapable de restituer ne serait-ce que le quart de ce que lui avait raconté sa mère. Ce n'était pas que la vie du voisinage et les collègue de sa mère ne l'intéressaient pas mais un petit peu quand même. Au moins, Leanne passait du temps avec sa fille. La nounou était là une bonne partie de la journée pour soulager la jeune femme qui ne pouvait pas encore s'en occuper à temps plein car elle n'était pas encore assez remise. Bien que téméraire, Leanne ne cherchait pas à brûler les étapes de sa guérison. Elle avait déjà vu beaucoup de gens le faire et aggraver leur cas plus qu'autre chose. Malgré l'ennui, la jeune femme ne voulait pas risquer la vie des personnes qu'elle aurait à secourir si jamais elle reprenait le travail trop tôt. Et pour cela, son commandant était entièrement d'accord. Le soir tomba finalement plus rapidement que la blonde l'aurait imaginé et la blonde entendit un tintement métallique venant de la porte d'entrée. Elle regarda l'heure et fut un peu surprise de découvrir sa sœur dans l'entrée de si bonne heure.


Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Sam 2 Aoû - 20:15

« Il a raison. Tu devrais aller à l’hôpital. »
« Ah non, pas toi aussi ! »
Kay leva les yeux au ciel. James l’avait expédiée quasi manu militari chez elle, après le vilain coup reçu dans les côtes lors d’une arrestation musclée. Et encore, ce n’était que ce qu’elle avait bien voulu leur montrer. Aussi se retrouvait elle dans le vestiaire en face de son co-équipier, qui la fixait de ses yeux clairs auxquels elle pouvait difficilement résister.
« Je vais bien. Je peux encore te botter le cul sans me casser un ongle. »
Il sourit, ne répondant rien. Kay le vit jeter un œil derrière elle. Vers la porte. Qui était fermée, elle en était sûre. Et elle en eut la confirmation lorsqu’il se pencha vers elle, l’embrassant longuement.
« Un message quand tu es chez toi. »
« Je vais voir ma sœur et me plaindre de son mec. »
« Fais donc ça, je suis sûr que le chef sera ravi d’entendre tes doléances de la bouche de sa femme quand il rentrera chez lui. »
La jeune femme le regarda sortir du vestiaire. Elle prit une grande inspiration et enfila sa veste. Décidant qu’elle avait envie d’une énorme pizza noyée sous les pepperonis, le fromage et les poivrons. Sa favorite, tout comme celle de Leanne. Il n’en resterait plus rien quand James rentrerait. En réalité, elle avait bon espoir d’être chez elle avant qu’il ne revienne, mais rien n’était jamais sûr avec lui. Elle soupira. Ce ne serait pas simple si quelqu’un d’autre était son boss, de toute façon…
Elle se gara, sans la moindre douceur, comme à son habitude, devant chez Leanne. Qui devait lézarder devant la télé, étant donné qu’elle ne la vit même pointer le bout de son nez à la fenêtre. Elle avait essayé de prendre son temps, histoire de ne pas arriver à une heure indécente chez sa sœur, histoire donc d’éviter l’interrogatoire. A se demander qui était le flic de la famille. Mais il était encore tôt, trop tôt pour que ça en soit normal. Elle envoya le message, comme promis, puis poussa la porte. Aucun cri ou pleur d’enfant. Soit sa nièce dormait, soit elle n’était pas là. La brunette se dirigea vers le salon et croisa le regard interrogateur de son aînée.
« J’ai emmené la bouffe ! » lâcha t’elle gaiement, se rappelant trop tard que son flanc lui faisait mal. Elle posa ladite ‘bouffe’ sur la table basse et s’assit avec précaution sur le canapé. Alors qu’elle était plutôt du genre à sauter dessus ou à se laisser tomber dessus avec pertes et fracas. « Je t’en prie, mangeons d’abord un peu, et ensuite, tu pourras m’assaillir de questions. Je vois dans ton regard que tu en meurs d’envie. Et tu meurs d’ennui, aussi… » rajouta t’elle avec un grand sourire censé adoucir les traits sceptiques de Leanne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Sam 2 Aoû - 20:39


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City


Leanne salua sa soeur et l'observa venir vers elle sans toutefois lui trouver quoi que ce soit d'étrange. Un peu dans le cirage elle n'eut pas besoin de scruter beaucoup Kayleigh car la jeune femme se vendit toute seule. Bien curieuse à présent de savoir ce qu'il s'était passé, la blonde décida d'accéder à la requête de sa cadette. Si elle faisait comme elle le voulait, la brunette serait bien obligée de lâcher aussi de son côté. "D'accord" répondit-elle avant de changer sa position de manière à pouvoir manger confortablement. L'opération ne se fit pas sans mal et Leanne serra les mâchoires et grimaça avant d'enfin se retrouver assise convenablement. Elle étendit le bras vers une part de pizza qu'elle attrapa et amena jusqu'à sa bouche pour en croquer l'extrémité. Le goût était plaisant mais l'envie de manger n'y était pas vraiment. Les médicaments qu'elle prenaient lui coupaient souvent l'appétit mais elle ne voulait pas décevoir sa sœur. Elle avait fait l'effort de venir et de ramener une super pizza il fallait un temps soit peu lui faire honneur. Sans poser de questions comme elle l'avait promis, elle porta à ses lèvres une seconde part et attendit patiemment son heure. Quand Kayleigh eut achevé sa troisième Leanne entreprit de se lever pour aller chercher de quoi étancher leur soif. Elle grimaça de nouveau et marcha lentement jusqu'à la cuisine, en ramassant son verre vide. "Bière ?" demanda-t-elle en connaissant plus ou moins la réponse de sa cadette. elle prit une bouteille en verre ambré du réfrigérateur et se remplit en verre de thé glacé pour elle. Le pompier revînt avec les rafraîchissement dans le salon, tendit la bière à sa soeur et reprit place à ses côtés. Après un moment et une longue gorgée de thé glacé, Leanne fixa sa soeur du regard. "Allez, fais voir" déclara-t-elle en estimant avoir suffisamment attendu pour le lui demander. Elle connaissait Kay par coeur, et avait bien noté la grimace qu'elle avait fait en s'asseyant à ses côtés à son arrivée. Leanne savait pertinemment que sa soeur n'était pas passée par la case médicale avant de s'arrêter dans l'East Side d'Indianapolis. Elle voulait voir de ses propres yeux l'étendue des dégâts.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Sam 2 Aoû - 22:07

Kay regarda sa sœur prendre une part de pizza et croquer dedans. Sans vraiment y mettre du cœur ou de l’appétit. Ce qui n’était pas le cas de la cadette, malgré les courbatures, en quelque sorte, qui la tenaillaient déjà et lui feraient passer une nuit d’enfer. Et, comme si elle lisait dans ses pensées, Leanne lui proposa une bière. Qu’elle ne put refuser. Ou accepter, car elle engloutissait déjà une seconde part et ne pouvait décemment pas parler. Non pas qu’elle soit la classe incarnée. Le temps que sa sœur disparaisse, elle avait englouti une nouvelle part et prit donc la bière tendue non sans joie et soulagement. Elle l’ouvrit et en prit une longue gorgée, évitant soigneusement le regard de Leanne. Mais déjà, elle demandait à voir. « Ce n’est pas si terrible, tu sais… » Mais quand elle souleva son haut et vit les vilaines ecchymoses violacées sur son ventre et son flanc, elle se dit que ce n’était vraiment pas joli. « Oui, je sais ce que tu vas dire. Il y en a deux qui m’en ont rabattu les oreilles allègrement. » Kay se mordit la lèvre en réalisant ce qu’elle venait de dire. Qu’ils soient plusieurs à lui avoir, à juste titre, rabattu les oreilles, comme elle disait, c’était largement plausible. Allègrement, selon les connaissances de sa sœur, il n’y aurait du n’y en avoir qu’un. Et Leanne l’avait bien compris. Rebaissant son pull, Kay se rassit gauchement, gardant le silence et sirotant sa bière. Ça ne devait pas se passer comme ça. Elle ne voulait rien cacher à sa sœur, mais le hic était que sa sœur avait la bonne idée d’être la compagne de son chef. « Arrête de me regarder comme ça, tu me fais peur. » marmonna t’elle en attrapant une autre part de pizza.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Mar 5 Aoû - 14:50


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City

Leanne devînt blême quand elle vit l'étendue des dégâts. Comme elle l'avait craint ce n'était pas rien. Elle resta silencieuse quand sa soeur étala toute la désinvolture dont elle était capable à propos de sa blessure. Le pompier sentit une once de colère naître en elle mais elle se força au calme en se rappelant les conseils du médecin de l'hôpital. "Inutile que je perde mon temps donc" lâcha finalement la blonde froidement "Pas besoin de rajouter ta sœur sur cette liste d'emmerdeurs" poursuivit-elle amèrement avant de détourner le regard en rongeant son frein. Habituellement la jeune femme aurait quand même fait le traditionnel sermon à sa cadette estimant qu'il fallait rester fidèle au traditionnel jamais deux sans trois, mais ce soir l'envie n'y était pas. Elle avait été comme Kayleigh à une certaine époque mais peu de temps après son entrée à la caserne 35 la rookie qu'était Leanne avait vite compris que jouer les dures ne pourrait lui apporter que des ennuis et accessoirement aussi coûter la vie à d'autres personnes. Elle refusait de risquer des dommages collatéraux à cause de son inconscience. Et puis le drame qui avait frappé les pompiers d'Indianapolis avait pas mal fait cogiter Miss Griffith. Elle avait perdu beaucoup de collègues et amis qu'elle connaissait depuis des années et en cas de problème ils auraient été ceux qui auraient veillé sur leur Lieutenant. La prochaine fois qu'elle franchirait les portes de la caserne, elle ferait face à bon nombre d'étrangers. Avec eux, elle devrait tout reprendre à zéro, en commençant par se faire respecter en tant que Lieutenant puis apprendre à les connaître, à déceler les signes de faiblesse de chacun et à faire attention à eux... Elle réalisait alors combien tout était plus simple avant l'explosion.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Mar 5 Aoû - 16:07

Kayleigh haussa les sourcils face à la réaction. Leanne ne l’avait pas habituée à tant de froideur. La jeune femme comprit soudain, plutôt brutalement, à quel point sa sœur était affectée par tout cela, et pas seulement physiquement. Elle se mordit la lèvre, s’en voulant d’inquiéter son aînée plus que de raison. Elle n’avait vraiment pas besoin de cela. Kay aurait pu s’excuser, mais qu’est ce qu’étaient de vulgaires mots ? Au lieu de cela, elle fit comme lorsqu’elle était enfant. Elle rejoint sa sœur et posa la tête sur ses jambes avec précaution, car physiquement, elles étaient en aussi mauvais état l’une que l’autre. En y pensant, elle ne put s’empêcher d’avoir un petit rire. Deux loques. Deux vieilles peaux ravagées. Au moins. « Je vais bien, ne t’inquiète pas. Ce ne sont que des bleus. Vilains et gros, mais j’ai connu pire. » En effet. Elle s’était fait tirer dessus deux fois, et elle se souvenait encore du regard de Leanne la toute première fois, lorsqu’elle avait vu les lambeaux de son haut, déchiré et plein de sang. Et pourtant, l’aînée Griffith n’était pas une novice en blessures. Kay soupira. Elle comprenait ce que sa sœur avait ressenti, car elle le ressentait depuis l’incendie. Elle ferma les yeux, savourant le calme et le retour en enfance. Mais ça ne pouvait pas durer éternellement. « Leanne… Je dois te parler de quelque chose… » Sa sœur allait surement lui arracher les yeux, mais c’était trop dur de ne pas se confier à elle. « Mais d’abord, promets moi que ça restera entre nous. Juste nous. » lâcha t’elle en se redressant non sans difficulté, fixant sa sœur avec inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Mer 6 Aoû - 14:34


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City

Le pompier fut un peu surprise de la démarche de sa soeur, comme elle, des souvenirs de leur enfance lui revinrent. *A quoi bon ?* songea-t-elle finalement en se laissant attendrir par la manœuvre de Kayleigh. Habituellement elle n'aurait pas cédé mais aujourd'hui n'était pas comme d'habitude. Leanne se détendit un peu et observa la tête de sœur sur ses genoux. Elle resta ainsi à la fixer silencieusement, nullement rassurée par les paroles de sa soeur mais elle ne releva pas.

Sans savoir pourquoi, il lui revint en mémoire une journée chez leur grands-parents qui avaient déménagé au Canada. C'était l'été et les filles s'étaient finalement assises à l'ombre dans le verger après avoir couru comme des folles pendant une quinzaine de minutes. Elles se souvînt qu'elles s'étaient ensuite retrouvées toutes deux allongées à fixer le ciel à trouver des formes aux quelques nuages qui parsemaient le ciel.

Kay interrompit finalement la rêverie de Leanne en lui avouant qu'elle avait un secret à lui confier. La jeune femme trouva un peu étrange que sa cadette insiste sur le "juste nous". Elle n'avait pas l'habitude de dévoiler les secrets que sa soeur lui confiait aussi cela devait-il être important. La mine inquiète que lui adressa Kay fut loin de mettre Leanne en confiance. De quoi cela pouvait-il s'agir ? Il y avait beaucoup de mystères et la blonde commençait à se demander si elle devait craindre le pire ou non. Kayleigh avait-elle fait une énorme bêtise ? Du genre de celles qui vous empêchent de dormir ? "Je t'écoute" répondit-elle finalement tout en se préparant à entendre tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Mer 6 Aoû - 20:22

Spoiler:
 

Kay croisa le regard de Leanne. Sa sœur ne semblait pas franchement rassurée. La jeune femme eut envie de dire en songeant que, peut être, l’ainée Griffith pensait qu’elle avait pu faire quelque chose de répréhensible, d’illégal. En quelque sorte, on pouvait voir les choses ainsi. La jeune femme déglutit, plus très sûre de vouloir finalement en parler à sa sœur. Certes, Leanne n’avait jamais révélé l’un de ses secrets. Mais n’était ce pas différent cette fois ci ? Sans compter qu’il allait la tuer s’il apprenait qu’elle en avait parlé à sa sœur, la compagne de leur chef. Celui qui pourrait aisément les séparer sans même cligner des yeux. Elle prit une grande inspiration. « J’ai rencontré quelqu’un. » Elle constata à la mine de Leanne que celle-ci se détendait quelque peu. « Ne te réjouis pas si vite… » Kayleigh se passa la main sur le visage. Leanne aurait tous les droits de lui dire qu’elle avait totalement merdé. C’était diablement le cas. Elle soupira, regardant sa sœur avec un air penaud. « Je… Tiens à lui. Vraiment. Mais… » C’était plus que ça, dire qu’elle tenait à lui, c’était se voiler la face. « Il est la dernière personne dont j’aurais du tomber amoureuse. » Oui, amoureuse était plus juste et si rare dans la bouche de Kay. Probablement la première fois qu’elle le disait en parlant d’elle-même. « C’est Sam. » Inutile d’en dire plus. Leanne savait parfaitement qui était Sam. Détournant le regard, Kayleigh reprit sa bière et en but une longue gorgée, dégoutée à présent de la pizza qui, pourtant, une heure plus tôt, lui avait fait tellement envie.

« Tu sais, ça ne me dérange pas si tu en parles à ta sœur. » lâcha Sam en lui caressant le bras.
Kayleigh se redressa et le dévisagea. Il ne pouvait pas être sérieux. Ils prenaient tranquillement un bain et il balançait ça comme si de rien n’était. S’abstenant de répondre, la jeune femme rappuya son dos contre le torse de son compagnon.
« Tu penses vraiment qu’elle ne dira rien à James ? J’adore ma sœur mais je ne sais pas ce qu’elle lui répète et ce qu’elle garde pour elle. Nous deux, c’est quelque chose de gros. »
« Et tu crois que ça serait si terrible s’il le savait ? Au pire, il va nous virer de sa brigade et nous enverra dans deux différentes. » Elle le sentit hausser les épaules, avant d’appuyer sa joue contre la sienne. « Il ne nous empêchera pas de continuer à être de bons flics. »


Peut être qu’elle exagérait et pensait trop. Peut être que se dire que Sam allait faire une crise était bien au dessus de la réalité. De toute façon, le mal était fait à présent. Elle venait de tout dire à Leanne et il n’y avait plus de retour possible. Elle s’obligea à regarder sa sœur à nouveau. Attendant qu’elle lâche sa sentence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Lun 11 Aoû - 23:13


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City

Quand Kayleigh lâcha qu'elle avait rencontré quelqu'un, Leanne put difficilement cacher son soulagement. Un instant elle avait imaginé le pire mais si ce n'était que ce genre de nouvelle cela allait. Le pompier laissa parler la policière ne voulant pas risquer de l'interrompre de peur qu'elle n'aille pas au bout de ce qu'elle avait à révéler à sa blonde de frangine. En soit la révélation de Kay en était une à moitié. En effet, il y avait bien longtemps que Leanne avait soupçonné que sa sœur fréquentait quelqu'un. Elle la connaissait par cœur et si elle avait voulu, l’aînée des sœurs Griffith aurait sans doute pu faire parler sa cadette sans trop de difficulté mais elle n'avait pas voulu brusquer la brunette. Elle s'était dit que le moment venu, comme c'était le cas aujourd'hui, elle aborderait la question. L'essentiel, bien sûr était que sa sœur soit heureuse avec la dite personne. C'était tout ce qui importait à la blonde. Cependant, l'identité de l'élu se révéla plus surprenante qu'elle n'aurait dû. La jeune femme s'était attendue à ce qu'elle lui parle d'un parfait inconnu mais sa sœur avait visiblement porté son dévolu sur son coéquipier. Leanne avait rencontré le jeune homme en quelques rares occasions. Ils s'étaient salués poliment et n'avaient pas engagé la conversation plus que cela. Leurs rencontres par le passé avaient souvent été très promptes et bien souvent cantonnées à des relations professionnelles. "En toute franchise, j'avais deviné que tu voyais quelqu'un depuis quelques temps déjà mais j'attendais que tu fasses la démarche de m'en parler. S'il te rend heureuse c'est tout ce compte, je suis contente pour toi sista" finit-elle par répondre suite à la révélation.

Mais ce qui chagrina le pompier était tout le mystère que plaçait sa soeur autour de sa relation. Pourquoi tenait-elle absolument à ce que l'identité de son petit ami reste secrète ? Elle ne voulait pas que cela jase au travail ? Leanne aurait bien été la dernière personne à répandre ce genre de commérage. A sa connaissance, il n'y avait pas de règles qui empêchaient deux policiers d'être en couple. C'était assez fréquent finalement mais peut-être qu'en étant coéquipiers et aussi proche cela pouvait poser un problème d'éthique? Chez les pompiers les couples entre ambulanciers et pompiers n'étaient pas interdits du moment que les parties en présence ne faisaient pas étalage de leur amour au point que cela en devienne gênant et à la limite du politiquement correct. Entre membres d'un même équipage, Leanne ne savait pas si c'était possible. La décision revenait peut-être au Batalion Chief. Mais la trentenaire préféra en avoir le cœur net et demanda : "Pourquoi tiens-tu tant à ce que cela reste secret ? Tu crains la réaction des parents ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Mer 13 Aoû - 15:14

Kayleigh haussa un sourcil. Ah. C’était ennuyeux. Ou pas. Après tout, elle n’aurait pas du être si surprise. Parce que, après tout, sa sœur la connaissait bien mieux qu’elle-même. Ces derniers temps, de toute façon, elle avait l’impression que tout le monde la connaissait mieux qu’elle-même. Elle hocha la tête, écoutant les mots de sa sœur, que jamais elle n’avait trouvés plus impersonnels que ce soir là. Leanne voyait elle quelqu’un pour parler de son traumatisme ? Non pas que Kay soit la mieux placée pour lui en faire la remarque… Mais rien ne lui ressemblait vraiment. Ou alors elle-même s’angoissait elle un peu trop pour une chose qui n’était, au final, rien de si terrible ? A part pour sa carrière. « Je n’ai jamais été discrète, c’est bien connu… » Elle soupira, puis regarda sa sœur comme si elle était un alien, avant d’éclater de rire. A peine dix secondes, la douleur sur son flanc la stoppant net. « Papa et Maman vont l’adorer, crois moi, il a tout du gendre parfait, et ils vont se demander comment leur séductrice de fille a pu mettre le grappin sur une perle pareille. » marmonna t’elle, plus pour elle-même que réellement pour Leanne. Kay reprit son sérieux. « Non, c’est plutôt celle de James que je crains… » murmura t’elle. « Je te jure, j’ai fait le maximum pour ne pas… Enfin tu vois… Mais tu l’as vu, franchement, comment j’étais sensée résister à ça ? » Sam apprécierait surement d’être qualifié de ‘ça’. « Crois moi, si ton bien aimé l’apprend, je ne donne pas cher de nos peaux. Il n’y a rien d’interdit à sortir avec son partenaire. C’est juste… Un accord tacite qui veut qu’on ne le fasse pas, justement. Pour le bien de tous. Pour éviter les conflits, ce genre de choses. Crois moi, si je n’envisageais rien de sérieux avec lui, je n’aurais jamais essayé. Mais c’est différent. Il est différent. Et après ce qui t’est arrivé, je me dis que la vie est trop courte. J’ai failli te perdre, et il était là, autant qu’il l’a pu sans que personne ne se pose de question. Il n’a tellement rien à voir avec tous les autres. » Kay secoua la tête en levant les yeux au ciel. Elle était bien la dernière personne au monde à être romantique. Mais comme elle venait de le dire, la tragédie qu’avait été la mort de tous ces pompiers lui avait fait réaliser, et sans doute pas qu’à elle, que la vie était courte. Trop courte. Elle avait entendu leurs parents chuchoter, et sa mère pleurer, lorsque Leanne était encore inconsciente. Elle n’en avait parlé à absolument personne, et ne comptait pas dire à sa sœur que leurs parents souhaitaient par-dessus qu’elles quittent toutes les deux leur boulot. Elle se leva, non sans grimacer, regardant par la fenêtre, avant de se retourner pour fixer sa sœur, toujours plantée près de la fenêtre. Elle soupira, fixant sa sœur, pensive. Leanne avait toujours été forte, un roc sur lequel Kayleigh avait toujours pu s’appuyer. Les rôles étaient inversés à présent et la jeune femme se sentait perdue. Nombreuses avaient été les nuits où elle avait pleuré parce que la peur d’avoir failli perdre sa sœur la submergeait. Sam s’était contenté de la serrer contre lui, en attendant qu’elle veuille bien se confier. Mais elle n’en avait rien fait et doutait franchement de pouvoir le faire. Comme si dire les choses allaient les faire réellement arriver. Rien n’était de sa faute, pourtant elle n’arrivait pas à dire que le pire était derrière elle. Elle revint s’assoir près de Leanne, la fixant très sérieusement. « Promets moi de ne plus jamais me faire peur comme ça. Je serais incapable de gérer Papa, Maman, James, la petite, le reste de la famille… » Mais plus que tout, elle serait incapable de gérer, d’accepter la mort de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Lun 18 Aoû - 22:08


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City

Leanne écouta les raisons qui justifiaient que la confidence que Kayleigh lui avait faite à propos de Sam reste secrète. La situation ne plaisait pas tellement à la blonde, elle n’aimait pas avoir de secrets pour James. Bien sûr il y avait des choses qu’ils ne se disaient pas mais dans le cas présent, révéler ne serait-ce que par mégarde que sa sœur fréquentait son coéquipier risquait de lui attirer des ennuis. Leanne n’aimait pas mentir, même par omission que ce soit à James ou à quiconque d’ailleurs. La vérité était bien souvent la solution la plus simple pour éviter que des situations ne s’enveniment ou ne dégénèrent. Le pompier partait du principe que de toute manière tout finissait par se savoir alors autant jouer franc jeu dès le départ.

Plus sa sœur parlait, plus Leanne avait l’impression que Kay était vraiment amoureuse de Sam. Elle ne put d’ailleurs retenir un sourire en la voyant ainsi. Cela n’était pas arrivé souvent. Kayleigh l’avait plutôt habituée à des aventures sans lendemain ou brèves mais jamais réellement sérieuses. Peut-être avait ferré le bon poisson. C’était en tout cas tout le bien qu’elle souhaitait à sa sœur. « Tu as l’air de vraiment tenir à lui. Le Sam te sied bien au teint en tout cas » dit-elle pour taquiner Kay. Quant à James c’était une autre histoire. Si l’histoire de Kay et Sam s’avérait aussi sérieuse que la policière le laissait entendre le compagnon de Leanne serait forcément amené à apprendre la vérité tôt ou tard. Pour le moment la question n’était pas d’actualité mais un jour il faudrait se la poser. Qu’adviendrait-il ensuite ? C’était difficile à prédire. La blonde n’avait aucune idée de la réaction de James quand il serait mis au courant. Il y avait l’aspect familial mais aussi l’aspect professionnel. Leanne finit par soupirer en essayant de chasser les nouvelles interrogations qui venaient lui torturer l’esprit. Le soir était mal venu pour y songer, elles auraient bien l’occasion d’y réfléchir plus tard. « Pour ce qui est de James, je tiendrais ma langue aussi longtemps que tu voudras que cela reste entre nous. » assura la blonde à sa cadette.

Puis Kayleigh aborda la question de l’explosion. Leanne détourna le regard en se mordant l’intérieur de la joue comme elle le faisait quand elle était stressée. « Tu sais tout comme moi que c’est une promesse que je ne peux pas te faire » répondit tristement la blonde. Elles faisaient toutes deux des métiers à risques et ce qui était arrivée pendant l’explosion ne faisait partie que du travail. Chaque fois qu’elle entrait dans un immeuble en flammes ou quand elle intervenait quelque part, Leanne mettait sa vie en jeu. De la même manière, Kay elle aussi risquait sa peau au travail, tout comme ce fut le cas aujourd’hui. Ses blessures n’étaient qu’un triste rappel à la réalité. Mais il fallait avouer que jusqu’à l’explosion, Leanne avait été plutôt chanceuse et n’avait pas été souvent blessée ou lorsque cela avait été le cas, elle n’avait eu que des blessures superficielles.



Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Jeu 28 Aoû - 22:51

« Très amusant. » lâcha Kayleigh en balançant l’un des coussins du canapé au visage de sa sœur. Tout en souriant en se sentant rougir comme une adolescente qu’elle était encore un peu, au fond. Parfois. Souvent, en réalité. « Merci… » murmura t’elle avec gratitude. Elle ne savait pas trop où elle allait avec tout ça. Enfin, au niveau du travail. Pour le reste, elle savait. Il était son partenaire, le meilleur qu’elle ait jamais eu, et pourtant, elle serait prête à sacrifier son poste pour lui. Ce serait une déchirure, c’était certain, mais elle le ferait sans hésiter. Mais très vite, la réponse de sa sœur à son autre question la fit redescendre sur terre. « Pense à ta fille. Je sais que tu adores ton métier, mais tu es lieutenant. Passe le concours de capitaine. Avec tout ça, ils te le donneront. Tu ferais toujours ton boulot. » Mais en sécurité, en regardant ses hommes prendre tous les risques pendant qu’elle supervisait. Bien évidemment, elle se garda bien de dire ça à sa sœur. Elle lui fit un grand sourire presque innocent, si Leanne ne la connaissait pas si bien, et hocha la tête comme pour appuyer ses arguments. En sachant pertinemment que son aînée n’était pas dupe du tout. « Oui, je sais que tu ne peux pas me le promettre. Pas plus que je ne le peux… » Kay soupira. Elles avaient l’air bien fine, comme ça, toutes les deux, à se lamenter, alors qu’elles avaient passé toute leur carrière à se battre pour montrer que, justement, elles étaient tout sauf de faibles femmes. Mais elle n’avait pas envie de penser à cela. Ses nuits en étaient déjà suffisamment hantées. Elle sentit les larmes lui piquer les yeux lorsqu’elle songea à la dernière nuit où elle s’était réveillée en hurlant. Dans son cauchemar, Leanne ne sortait pas vivante de la salle d’opération. Elle la voyait allongée sur un lit d’hôpital, à la fois ensanglantée et brûlée, à peine reconnaissable si ce n’était par ses longs cheveux blonds. Sam avait mis plus d’une heure à la calmer. A la pensée de ce rêve, elle ne put retenir une larme rebelle, mais qu’elle essuya rapidement, ne se leurrant nullement sur le fait que Leanne l’avait sans aucun doute remarquée. Elle cligna plusieurs fois des yeux pour reprendre contenance et fit un pâle sourire à sa sœur, regrettant une nouvelle fois qu’elles ne soient plus des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Lun 1 Sep - 1:36


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City

Leanne accueillit la suggestion de sa sœur avec amertume. Comment dans sa position pouvait-elle émettre une idée pareille ? Elle le ressentit (peut-être exagérément) comme un coup de poignard dans le dos. Le pompier avait toujours soutenu Kayleigh dans ses choix de vies même si elle en avait désapprouvé certains et n’avait pas hésité à prendre la défense de sa cadette devant ses parents à maintes reprises. Que Kay l’encourage si peu subtilement à prendre du grade pour se mettre hors de danger de manière si lâche blessa l’aînée des sœurs Griffith. Elle n’aurait jamais songé que sa sœur puisse lui faire cela. Il était hors de question que Leanne passe le concours pour devenir officier supérieur. D’une part elle n’avait pas suffisamment d’expérience pour le poste, Leanne sentait qu’elle avait encore beaucoup à apprendre. Leur Capitaine était toujours de bon conseil et savait évaluer les risques, quitte à se mettre en franc désaccord avec ses subalternes. Mais au final son jugement s’était rarement avéré erroné. Il y avait aussi le fait qu’à trente-deux ans, Leanne pouvait s’estimer heureuse d’avoir réussi à atteindre le grade de Lieutenant l’année passée. Beaucoup le tentaient sans réussir et certains de ses collègues qui avaient dix ans de plus qu’elle avaient échoué après maintes tentatives. Et si elle passait le concours un jour, le Lieutenant ne voulait pas que sa réussite soit facilitée par des causalités extérieures. Le jour où elle se présenterait pour les examens pour devenir Capitaine et si elle obtenait le grade et les fonctions qui vont avec, elle ne pourrait s’en tenir qu’à ses compétences et à son travail. Et puis ce qui déplut aussi à Leanne fut que Kay utilise Eireen comme argument pour la convaincre. « J’ai toujours pensé que tu étais la personne qui me comprenait le mieux… » commença-t-elle avant de marquer une pause. Leanne se sentait rongée par l’injustice et la colère après les mots de sa sœur. Elle sentit ses mains trembler et son rythme cardiaque s’accélérer. La blonde n’avait pas l’habitude d’être dans un tel état. Elle était habituellement d’un calme olympien. Rare étaient ceux qui pouvaient témoigner de l’avoir déjà vu en colère. Le pompier serra les dents en sentant des douleurs dans sa jambe et son abdomen se réveiller ensemble. Elle pesta mentalement contre Kay et ravala sa colère non sans une certaine frustration. « J’avais vraisemblablement tort » lâcha-t-elle finalement froidement. Leanne détourna le regard et ne pipa plus un mot. Le silence devînt vite pesant dans le salon tandis que la blonde ruminait ses pensées et essayait de se calmer.

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Mer 3 Sep - 19:42

Kayleigh savait pertinemment que sa sœur n’allait pas du tout apprécier sa suggestion. Elle était loin de s’imaginer à quel point elle allait le prendre mal. La brunette déglutit, tâchant de ne pas montrer à quel point elle avait juste envie de pleurer. Ses mots la blessèrent plus qu’elle ne l’aurait cru. Elle ne voulait pas que Leanne la voit ainsi. Comme une personne à qui elle ne pouvait décemment faire confiance. L’aînée Griffith était clairement hors d’elle, ce qui pouvait sembler complètement délirant lorsqu’on la connaissait un temps soit peu. Sauf qu’à cet instant précis, tout cela n’avait rien de délirant. « Je le suis ! Je te comprends, vraiment. Peut être est ce toi qui ne nous comprends pas. Tu as failli mourir là dedans ! Je fais des cauchemars la moitié de mes nuits, et l’autre moitié, je peux à peine fermer l’œil ! C’est ça que tu veux entendre ? Parfait, voilà, c’est fait ! » La douleur lancinante de son flanc la tiraillait sans répit, à présent qu’elle gesticulait et remuait dans tous les sens « Oh, et pendant qu’on y est, ne t’imagine surtout pas que je vais te laisser prendre des risques facilement lorsque tu retourneras travailler. Et si je dois utiliser James et Eireen pour ça, c’est ce que je ferais, et tant pis si ça ne te plaît pas ! Tant que ce salopard ne sera pas derrière les barreaux, ou mieux encore, mort de ma main, je te garantis que je ne vais pas te faciliter la vie ! » acheva t’elle en hurlant. Même si, en réalité, elle avait hurlé du tout long ou presque. « Je te laisse la pizza, ou pour James. Je n’ai plus faim. » lâcha t’elle froidement en se levant plutôt roidement. Sans un regard pour sa sœur, elle se dirigea vers la sortie, tout aussi silencieuse et crispée que ne l’était sa sœur. Kay ouvrit la porte sèchement et la claqua plus qu’elle ne la ferma, bien qu’involontairement. Mais sitôt l’eut elle passée qu’elle se sentit vidée. Certes, elle avait pensé chacun des mots qu’elle avait balancés à Leanne. La jeune femme se laissa tomber devant la porte, ne sachant plus que faire. Sa sœur ne lui pardonnerait jamais, quant à tout raconter à James, il se sentirait écartelé entre les deux, et ce ne serait pas mieux. Un instant, elle songea à appeler Sam mais il ne ferait que la sermonner pour ne pas être directement rentrée chez elle. Un cercle vicieux, pour résumer. Ramenant ses jambes contre sa poitrine, elle les entoura de ses bras et posa son front sur ses genoux, se maudissant d’être aussi stupide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Lun 8 Sep - 22:38


(c) lumadreamland & sophiabushgifs @ tumblr


We all suffer
But we recover
Just to discover
Life where we all are

(c) Owl City

Comme on peut aisément l’imaginer, le déballage de sac de Kayleigh ne fut pas du goût de son aînée. Elle encaissa les mots criés en se retenant d’élever la voix elle aussi pour demander à sa sœur de baisser d’un ton par crainte de réveiller Eireen qui dormait dans la chambre non loin. Cependant, aucun mot ne franchit ses lèvres. Leanne entendit qu’elle était la cause d’insomnies et de cauchemars récurrents de sa sœur. Si cela pouvait la rassurer le pompier non plus ne dormait pas bien mais là encore elle ne répondit rien. Puis Kay lui annonça qu’elle allait l’avoir sur le dos quand elle reprendrait le travail et dans les semaines à venir. La blonde n’avait pas l’intention de se laisser punir injustement et voir sa sœur lui pourrir l’existence. Car en définitive elle avait l’impression que c’était ce que lui promettait sa sœur : une punition en se donnant la bonne conscience de faire cela pour la protéger. Si elle avait voulu la protéger, elle aurait dû s’en inquiéter avant et avec ses collègues flics faire leur boulot et arrêter ceux qui ont commandité ce guet-apens. Est-ce que Leanne en voulait à sa sœur pour avoir manquer à sa mission ? Pas le moins du monde et elle ne lui promettait pas de lui pourrir la vie pour autant. Et puis c’était un peu l’hôpital qui se foutait de la chairté. Kayleigh arrivait couverte de bleus sur l’abdomen et elle se posait en donneuse de leçons. Dans le genre on avait vu mieux… Mais Kay devait prendre en compte une chose : elles étaient du même sang. Remontée comme un coucou suisse, l’aînée des Griffith se dit qu’elle avait la menace ultime pour calmer les ardeurs de sa sœur avec la confidence que la brunette lui avait fait un peu plus tôt dans la soirée. Elle n’était pas tellement du genre rancunière mais elle saurait se défendre s’il le falait. Bien sûr il était peu probable que Leanne sorte cet atout de sa main mais si Kay allait trop loin elle n’hésiterait pas. Sa vie était devenue suffisamment compliquée avec les frustrations et la douleur au quotidien qu’elle n’avait pas l’intention de se laisser (pardonnez l’expression) emmerder par sa petite sœur. Leanne était certes blessée et affaiblie mais elle n’en restait pas moins libre et indépendante, elle avait résisté à ses parents ligués contre elle pour ne pas qu’elle devienne pompier alors sa sœur ne lui faisait pas peur.

Cette dernière acheva sa tirade hurlante puis comme si la pression était retombée elle désigna avec dédain les restes de la pizza qu’elle avait emmené. Non seulement Leanne l’empêchait de dormir et voilà qu’elle lui coupait aussi l’appétit. Quelle belle image fraternelle donnait-elle là… Le claquement de la porte acheva de réveiller Eireen. Après les vociférations de Kayleigh autant bien enfoncer le clou. En entendant la petite l’appeler, Leanne soupira et se leva difficilement. Elle boîta jusqu’à la chambre de la petite et entreprit de l’aider à se rendormir mais tâche ne paraissait pas chose aisée.

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: We all suffer but we all recover   Mar 21 Oct - 23:05

Kay regarda autour d’elle. La nuit était doucement arrivée et il faisait relativement sombre à présent. La jeune femme soupira, se demandant quand elle avait perdu l’esprit. Sans doute récemment, cela semblait couler de source. A l’intérieur, elle entendait des pas et une légère agitation, et elle eut la réponse à la question qu’elle s’était posée en arrivant. Eireen était à la maison et elle dormait. Enfin plus à présent, grâce à sa tante adorée. Leanne devait sans doute la maudire en ce moment précis, et Kay pouvait difficilement lui donner tort. Elle ne savait pas vraiment ce qui lui prenait depuis quelques temps. Quelques semaines, depuis que sa sœur avait failli mourir, plus exactement. Sa sœur qui était encore loin d’être remise et qu’elle n’avait rien trouvé de mieux qu’énerver Leanne en pleine convalescence. Peut être aurait elle du revenir à l’intérieur et s’excuser ? Oui, c’était définitivement la chose à faire si elle ne voulait pas s’aliéner son aînée. D’autant plus que Leanne semblait avoir des difficultés à rendormir sa petite fille. D’un pas léger et discret, elle se dirigea vers la chambre de sa petite nièce. La fillette chouinait, tentant d’amadouer sa mère pour quelque chose que Kay ne saisissait pas de l’endroit où elle était. « Hey toi ! » lâcha t’elle doucement en s’approchant du lit d’Eireen. Elle prit la fillette dans ses bras, ne comprenant pas un traitre mot à ses baragouinages de jeune enfant. « Il faut faire dodo maintenant. » Eireen hocha la tête et laissa sa tante la remettre au lit sans opposer aucune résistance. Elle ne mit que quelques instants à se rendormir et, sans un mot, Kay attrapa sa sœur pour l’aider à marcher jusqu’au salon. Elle resta silencieuse, fuyant le regard de son ainée comme un enfant venant de faire une grosse bêtise fuirait celui de sa mère. « Je suis désolée… » marmonna t’elle. « Je n’aurais pas du m’emporter, je ne sais pas ce qui m’a pris. » Elle le savait, en réalité, mais n’avait pas nécessairement envie d’en parler à Leanne.
Revenir en haut Aller en bas
 

We all suffer but we all recover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dear agony, just let go of me, suffer slowly, is this the way it's gotta be ?
» Why do I suffer ? I'm sick of suffering
» Password Recovery
» SAMUEL || “I do not suffer from insanity, I enjoy every minute of it.”
» If you dare put a finger on my sister, I'll make you suffer 'till your death. [Finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Previously on FH-