AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All we need is someone to lean on ft Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eibhleann O'Flaherty

GUARDIANS
Messages : 287
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: All we need is someone to lean on ft Ethan   Sam 30 Avr - 23:42



All we need is someone to lean on
Eibhleann & Ethan

Eibhleann dormait encore quand son portable vibra bien avant l'heure programmée dans l'application réveil. Elle se retourna en grognant sous la couette à la première salve, l'appareil finirait bien par s'arrêter et elle pourrait encore grappiller quelques précieuses minutes dans les bras de Morphée. Mais l'appelant n'avait vraisemblablement pas envie de converser avec sa boite vocale car quelques secondes à peine après que le nombre de tonalités maximum ait été atteint, celui-ci ou celle-ci rappela. Ellie grogna, soupira, se retourna, mis son second oreiller sur sa tête en espérant étouffer le bruit mais rien à faire l'insistance de cet inconnu allait avoir raison de sa patience. De toute manière, si la personne procédait de la sorte c'était très certainement une personne connue de l'orpheline, une de celles à qui elle avait donné le tuyau d'insister quand elle était de repos  car il se pouvait qu'elle dorme à une heure pareille. Ellie se décida enfin à chercher à tâtons son téléphone portable normalement posé sur la table de chevet, étant sagement en train de recharger sa batterie pendant qu'elle rechargeait les siennes. En plissant les yeux comme pour naïvement éviter de se faire trop agresser par la lumière émanant de l'écran tactile, Ellie lut le nom de l'appelant et décrocha les sourcils froncés. La conversation téléphonique dura en tout et pour tout deux minutes et trente-quatre secondes. Bernie, le patron du Corcoran's avait besoin d'une barmaid supplémentaire pour le soir même et naturellement, depuis les années, il avait naturellement pensé à Ellie pour assurer l'intérim. Ellie accepta la proposition reposa le téléphone à son ancien emplacement et se recoucha, tirant sur la couette pour conserver un maximum la chaleur de celle-ci mais après une lutte entrecoupée de somnolence, une demie-heure plus tard, la secouriste reprit son téléphone portable et fit quelques parties de Clash Royale, le nouveau jeu mobile qui faisait rage dans la caserne. L'ambulancière essuya davantage de défaites que de victoires et quand elle en eut assez, la brunette se décida à se lever, il était bientôt seize heures, il fallait qu'elle s'active si elle voulait pouvoir être à l'heure pour préparer convenablement l'ouverture du bar. Après un passage sous la douche, la barmaid se prépara pour sa nuit de travail. Elle se maquilla plus qu'elle ne le faisait quand elle était de garde à la caserne, créant un effet smokey autour de ses yeux, coiffa ses cheveux en mode soirée puis adopta des vêtements qui allaient à la fois avec l'esprit du bar et qui seraient suffisamment confortable pour travailler convenablement. Sachant qu'il ferait très chaud, elle opta pour un haut sexy au décolleté qui mettait en valeur sa poitrine sans trop en faire non plus. En vérité, elle n'eut pas trop de choix de ce côté là, ses autres hauts attendant sagement dans la corbeille de linge sale qu'Ellie daigne enfin les mettre dans la machine à laver.

Vers dix-sept heures, Ellie gara son vélo dans l'allée à l'arrière du Corcoran's et après avoir posé l'antivol sur la roue arrière et le cadre de celui-ci, la brunette fit le tour pour passer oar l'entrée des clients. Le bar sentait le parquet en bois imbibé de bière, comme dans tous les vrais pub qui se respectent. Bernie la salua et la remercia d'avoir accepté son offre. Depuis le temps, les deux se tutoyaient et le patron n'avait plus besoin de dire à Ellie quoi faire. Celle-ci alla poser ses affaires dans la remise et revînt dans la salle avec une cageot en plastique rempli de citrons verts et plusieurs sachets en papier contenant de la menthe fraîche posés dessus. Ce soir, opération mojitos. Tout en se faisant couler un café, Ellie chercha un couteau et entama la découpe des citrons qu'elle stockait au fur et à mesure dans des tupperwares qui allèrent ensuite dans les frigos. Elle effeuilla ensuite les brins de menthe et répartit le fruit de sa récolte dans des verres. Tous les dix verres, elle mettait un trait de sucre dans chacun d'eux avant de les empiler par cinq. Faire ce boulot d'avance lui permettrait de gagner beaucoup de temps pendant la soirée. Une demie heure plus tard, les premiers clients, entraient dans l'établissement pour les fameux after-work. Et la soirée continua bon train. Ellie enchaîna les services, fit plusieurs tous en salles pour récupérer les verres vides et les mettre à laver. Il ne manquerait plus qu'ils tombent en rade de pintes à vingt-heures. La nuit avança et le flux des clients ne cessa pas, allant même crescendo. Ellie s'éclipsa quelques minutes dans la remise pour aller chercher des glaçons. Les mojitos marchaient bien et il fallut que cela continue ainsi, elle n'avait pas préparé tous ces verres pour rien. En revenant, les bras tenant une grosse caisse en plastique, Ellie se fraya un chemin entre les clients pour rejoindre le bar et déverser le contenu de celle-ci dans le bac prévu à cet effet. Ellie mit la caisse de côté et quand elle reprit sa place pour servir de nouveaux clients, elle vit face à elle assis au comptoir un homme qu'elle n'avait pas vu depuis des lustres. « Ben ça alors ! Ethan ! ça fait un bail ! » s'exclama-t-elle en haussant la voix pour que celle-ci couvre le bruit ambiant. Ethan était un habitué qu'elle avait presque toujours vu depuis qu'elle était en âge de faire le service dans les bars. Du moins, c'était la sensation quelle en avait.  « Sympa ton nouveau look » dit-elle en le voyant avec ses lunettes sombres alors qu'il régnait une relative pénombre dans les lieux. « Tu sais que normalement les lunettes c'est pour après, pour cacher la gueule de bois, pas pour l'anticiper. » plaisanta la secouriste avant de reprendre.  « Qu'est-ce que je te sers ? »


acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Dim 1 Mai - 19:05



All we need is someone to lean on.


« …Je sais que les dossiers doivent être prêts pour le 6… Je…Oui...J'ai pris du retard ok ?! Tu les auras dans ta boite lundi Mark…Quoi ? Non je peux pas, je suis en train de conduire mon vieux, je noterais ça en rentrant…Ouais…Comment ça ? Ne t'en fais pas, j'ai le regard posé sur la route, explique moi... »

On ne vous a jamais dit que téléphoner en voiture était dangereux ? On venait de me le rappeler, mais l'idiot que je suis avait refusé de raccroché cette journée ci. Quel abruti.

« Vraiment ? Mhh... »

Le camion… A droite… La priorité… Idiot.

Je ne répondis pas d'avantage aux ragots que Mark me racontait cette fois là, trop occupé à perdre conscience dans les tonneaux que subissait mon véhicule.

Je me réveillais non pas dans ma chambre d’hôpital mais bien dans mon appartement, sortant de ce cauchemar et de cette douleur fantôme qui me parcourait la jambe. Un soupir m'échappa sans que je ne daigne bouger d'avantage, restant allongé quelques minutes, les yeux clos et l'intention quittant ces souvenirs pour se concentrer sur les paroles du radio réveil. Quand elle fut terminée, la voix du présentateur prit le relais annonçant l'heure tardive de cet après midi, m'arrachant ainsi un nouveau soupir. La motivation me manquait clairement. Je comatai encore plusieurs minutes avant de me redresser, sachant pertinemment que cette journée risquait d'être aussi peu productive que la précédente. Cela faisant quelques jours que cette mauvaise habitude mettait tombée dessus, je connaissais cette phase, elle me suivait depuis plusieurs mois, m'enfermant quelques jours dans mon isolation avant que je ne me fasse violence. Cette fois ci cela faisant peut être une semaine, peut être moins, j'avais arrêté de compter. Reste que cette fois ci, la claque se fit sous la douche, froide. Enfaite elle fut totalement glaciale, avais-je oublié de payer la compagnie du gaz ? Très probable.

Sortit de mon état comateux, je pris mon déjeuner à 17h sans le moindre scrupule. Il me restait à trouver une occupation pour la soirée. Prendre l'air était une idée, et si je voulais vraiment sortir de ce cercle vicieux d'inactivité c'était une nécessité. Bien qu'à contre coeur, je le fis, me perdant volontairement dans les rues de Chicago.

Il ne manquait plus que la dernière étape pour finaliser ce petit rituel : l'alcool.

Pour ne pas casser ce rythme, je m’interdis de retourner à mon appartement, sachant très bien que la tentation du canapé risquait de briser cet élan. Je perdis donc mon temps dans l'un des parcs du coin. Si je me rendais au bar dès maintenant, en plein happy hour, je… Je n'avais pas envie d'y penser et encore moins de m'y confronter.

Ce fut lorsque que la fraîcheur du soir me fit frissonner que je me motivais à commander un taxi, roulant vers un bar qui faisait aujourd'hui fureur dans la partie ouest de la ville. "The Corcoran's". A mon arrivée, l'envie d'entrer me rebuta un instant au bruit ambiant déjà bien d'instinct à l'extérieur du pub. En même temps, venir samedi soir, je cherchais. Déglutissant, je me décidai finalement à mettre mes pieds dans l'établissement. Je pliai ma canne et la rangeai dans l'intérieur de ma veste afin de ne pas la perdre. Pas deux fois. Je fus légèrement décontenancé une fois à l'intérieur, il ne devait pas aussi tard que je ne le croyais vu la foule d'agitation qui m'entourait. Du bruit de partout, qu'il vienne des enceintes diffusant les chants traditionnels des irish pubs ou des diverses personnes répartis dans le bar essayant de parler tous plus fort les uns que les autres afin de se faire entendre parmi les cris et les rires qu'inondaient le lieu. Je grimaçais rapidement, submergé par toutes ces informations que je n'arrivais pas à gérer. Une autre fois Ethan. Je commençai à faire volte face pour m'enfuir de cet endroit lorsqu'un voix familière hurla mon nom avant que je ne sente une main sur mon épaule qui me surprit désagréablement. Une réaction que remarqua le coupable de mon soudain malaise. « Excuse moi mon vieux ! J'oublie toujours ! » « C'est rien Bernie. » « T'allais pas t'enfuir quand même ?! » Dit il dans une voix qui transmettait toujours cette joie de vivre depuis des années. Comment voulez vous résister à ça ? En deux minutes il m'avait convaincu de "poser mon cul au bar", m'affirmant que le lieu allait désormais se vider et non se remplir. Mouais. Vrai ou non, il m'avait amené au comptoir avant de rejoindre l'un de ses employés dans l'arrière salle. Un soupir m'échappa bien que sa constante bonne humeur était contagieuse, me faisant me détendre.

Je n'eus pas trop le temps de me poser qu'une autre voix familière m'interloqua. « Ben ça alors ! Ethan ! ça fait un bail ! » Une femme cette fois ci. Et comme elle le disait cela faisait longtemps, assez pour que je n'arrive pas à poser un visage sur cette voix, le bruit environnant n'aidant pas. « Hey ! » « Sympa ton nouveau look » Je me contentai de sourire. Ok ça faisait vraiment un moment qu'on avait pas du se voir. Sa nouvelle remarque me fit sourire d'avantage, je connaissais cet humour, ce ton, il fallait juste que ça me revienne. « Qu'est-ce que je te sers ? » L'illumination. Je me souvenais. Elli ! Sous cet effort de mémoire et sous cette satisfaction personnelle, je lui répondis enfin. « Bernie m'a parlé de mojitos, il m'a pas dit qu'ils étaient de toi. Tes cocktails m'ont manqué, tu sais quoi faire. » Il allait me falloir de l'alcool pour baisser mon rythme cardiaque, mon attention n'arrêtant pas de jongler entre les différents bruits ambiants, transmettant sans trop que je m'en rende compte une attitude nerveuse à ceux qui pouvaient m'observer. Expirant, je pris sur moi et suivi les conseils du Doc, cherchant un point d'ancrage à mon attention. Point qui tomba sur la serveuse, sur Elli. « Ça fait plaisir de te voir. » Déformation linguistique. « Tu bosses toujours à la caserne ? »

© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

Eibhleann O'Flaherty

GUARDIANS
Messages : 287
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Jeu 5 Mai - 17:42



All we need is someone to lean on
Eibhleann & Ethan

 Eibhleann leva les yeux au ciel quand Ethan lui apprit que Bernie, le patron du pub avait omis de précisé que ce soir elle servait au bar. Ceci donna néanmoins à l'orpheline l'opportunité de faire une nouvelle plaisanterie, une de ces railleries dont elle avait le secret. « Comment espère-t-il empocher des millions pour sa retraite s'il oublie de vendre son meilleur élément ? Jte jure » Après quoi, la barmaid se mit à la tâche pour concocter un mojito digne de ce nom à l'architecte. Prenant un verre dans une des colonnes qu'elle avait préparé, elle versa un trait de rhum à l'intérieur et ajouta des quartiers de citrons verts tout droit sortis du frigo. Elle jugea le tupperware avec un certain pessimisme, ils n'auraient jamais assez de citrons pré-découpés pour terminer la soirée. Ellie nota dans un coin de sa tête de penser à refaire une session découpage dès qu'elle aurait une fenêtre de tir avant de ranger la boite en plastique à sa place.  « Plaisir partagé ! » déclara-t-elle un souriant.  A présent armée d'un pilon, elle broya tous les ingrédients avec l'alcool et quand l'aspect lui parut convenable, elle rajouta quelques glaçons et son ingrédient secret de la limonade bien fraîche. Deux pailles pour la décoration et une longue touillette pour une dégustation optimale et l'orpheline avait terminé sa préparation. Elle posa le verre devant Ethan en glissant un sous-verre sous celui-ci.  « Et voilà pour toi! »  Alors qu'elle allait répondre à la question de l'aveugle qui se demandait si elle travaillait toujours comme ambulancière, la secouriste fut interpellée par un jeune homme à côté d'Ethan qui avait besoin de carburant et il commanda cinq pintes de bière brune pour ses compagnons et lui.  « Je suis à toi dans deux minutes »  A son accoutrement aucun doute qu'il faisait partie d'un groupe supporte des Blackhawks, l'équipe de hockey de NHL de la ville. Elle prépara la commande et fit passer les verres au grand gaillard les uns après les autres. Une mini chaîne humaine s'organisa parmi les membres du groupe et l'ambulancière vit les verres presque léviter au-dessus des têtes pour atteindre la table haute ou les supporteurs avaient établi leur camp de base. Elle mit les billets verts qu'il lui donna en échange dans la caisse, et le pourboire dans sa petite sacoche prévue à cet effet avant de revenir vers Ethan. « Toujours, la cinquante-et-un est ma deuxième maison, je ne suis pas prête d'en changer. » dit-elle en commençant à essuyer quelques verres tout juste sortis du lave vaisselle par sa collègue de la soirée. D'ici quelques mois, l'ambulancière pourrait se targuer que cela faisait dix ans qu'elle travaillait dans la même caserne. Dix ans qu'elle se rendait là-bas en vélo chaque jour de garde. Maintenant, comme certains autres soldats du feu, elle faisait presque partie des meubles et y penser lui faisait tout drôle. Elle ne se trouvait pourtant pas si vieille que ça. Après si son travail était resté le même, quelques changements étaient tout de même intervenus dans sa vie depuis, heureusement.  « Et sinon toi ? Quoi de neuf ? Je pensais que tu avais abandonné l'alcool pour les femmes ou le crossfit ou ce que tu veux. Ne me dis pas que tu es devenu un garçon sage, je n'en croirais pas un mot » le prévînt-elle en se hissant sur la pointe des pieds pour ranger le verre à présent sec quelle venait de finir de sécher sur une étagère en hauteur. « Alors ce mojito ? Conquis? »


acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Dim 24 Juil - 2:42



All we need is someone to lean on.


« Comment espère-t-il empocher des millions pour sa retraite s'il oublie de vendre son meilleur élément ? Jte jure » Abruti. Je ne pensais pas en mal de ce pauvre Bernie mais bien de ma propre personne. Oublier ce genre de femme, faut le vouloir. Je me contentais d'afficher un sourire amusé alors qu'une odeur citronné me permit de me concentrer sur mon interlocutrice, de la trouver au milieu de ce bordel ambiant. Célébrait-on quelque chose ? Entre les journaux ou la télévision, j'avais doucement décroché l'actualité du moment, si une victoire de match venait d'être faite alors j'aurais très bien plus la zapper. Sauf si ce « bordel » ne l'était que dans ma tête. Les médecins m'avait prévenu, il était possible que j’intensifie sans m'en rendre compte les bruits environnants. Cette deuxième hypothèse se confirma lorsqu'elle commença à broyer ce qui devait être la glace, un  son pour le coup fracassant qui me surprit. J'avais presque aussi mal que ces malheureux bouts de glace. Ok le mal de crane risquait d'être sympa en rentrant. Je la remercie lorsqu'elle m'indiqua que sa préparation était terminée. Je profitai de ma question pour glisser doucement ma main contre le bois du comptoir, cherchant mon verre qui devait se trouver juste là. Heureusement, le verre froid effleura rapidement le bout de mes doigts. Je m'attendais à entendre sa réponse mais ce fut une toute autre voix qui me fit tourner la tête. C'était désormais certain, la dose de deux comprimés par migraine n'allait pas être respecté ce soir. Je ne répondis pas à Ellie et la laissa faire son job en silence, goûtant mon mojito en attendant, sans bien sur chercher à comprendre ce qu'il pouvait bien se passer dans mon dos. « Toujours, la cinquante-et-un est ma deuxième maison, je ne suis pas prête d'en changer. » Ah elle était là. « Le contraire m'aurait étonné. » Puis vint sa question, celle qui aurait pu me faire avaler de travers si le timing n'avait pas joué en ma faveur. Je gardai un sourire en me massant la nuque, que pouvais-je répondre à ça sans plomber l'ambiance ? Pas grand-chose si je restais honnête, mieux fallait-il rester exhaustif. « Sage ? Ce serait te mentir oui. Et attends un peu, qui t'as dis que je faisais du crossfit ? » Pas mal Ethan. Beau changement de sujet. Ma main ne s'était pas détachée du socle du verre, à sa question je repris une gorgée avant de lui répondre. « Bernie n'a pas menti. » Reposant le verre sur le socle grâce à cette autre main qui continuait de le frôler. « Hum. Et toi ? Depuis le temps, j'ai raté un truc qui mériterait d'être célébré ? » En détournant l'intention sur elle et non sur moi, je savais que je ne faisais que retarder l’inévitable. C'était égoïste de ma part et elle risquait de m'en vouloir, mais me détacher de ce statut me faisait le plus grand bien. Autant le challenge était de taille pour maintenir l'illusion, autant il en valait le coup, du moins pour le moment.

Spoiler:
 
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

Eibhleann O'Flaherty

GUARDIANS
Messages : 287
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Sam 6 Aoû - 23:02

All We need is someone to lean on

       

Eibhleann eut un sourire puis un haussement d'épaules quand Ethan lui appris qu'il n'était pas le moins du monde surpris qu'elle n'ait pas quitté sa caserne d'affectation originale. « C'est sans doute mieux ainsi pour les autres casernes » Elle tout en parlant avec son ami retrouvé elle prit de nouvelles commandes et s'activa aux préparations. Elle n'avait pas de diplôme en mixologie mais cela ne l'empêchait pas de connaître tous les recettes du bar par coeur et d'avoir un bon rythme pour éviter de se laisser déborder par l'affluence. Au fil de la soirée et suite à la victoire des Blackhawks ce soir là, Bernie pourrait être content du chiffre d'affaire de la soirée. Néanmoins une demie heure après le coup de sifflet final, les sportifs commencèrent à partir au compte goutte. Certains venaient seulement pour regarder le match entre amis et n'avaient pas tous l'intention de terminer ivre mort. Les quelques alliances qu'elle avait vu défiler au fil des prises de commandes correspondaient aux premiers départs du Corcoran's.   « Du crossfit ? Naaaan tu as cédé à la secte ?! » Ellie avait du mal à voir Ethan faire partie de ces athlètes nouvelle génération qui semblaient tous sous l'emprise du gourou crossfit et tâchaient de convertir toute personne non adhérente à la pratique. Pour sa part, l'orpheline était parvenue jusque là à passer à travers les mailles du filet. Le mal s'était insinué dans la caserne par le biais d'un des Lieutenant qui s'était laissé entraîner là-dedans par des amis à lui. Depuis, il était devenu comme un drogué, prêchant chaque jour la sainte parole mais essuyant chaque fois un refus de la part de l'ambulancière. L'idée de vomir en faisant du sport était contraire à l'idée qu'Ellie se faisait d'une pratique sportive. Le krav-maga était très bien pour elle!   « Et alors ? Tu as pris du muscle ? » Un de leur collègue avait perdu beaucoup de poids en quelques mois grâce au Crossfit. Ethan n'ayant visiblement pas de problème de poids, peut-être avait-il réussi à prendre de la masse musculaire.   « Tu as vomi la première fois aussi ? Faut que je te raconte! » lança-t-elle en laissant planer une petit moment de suspens tandis qu'elle prenait une commande supplémentaire. Trop heureuse de revoir Ethan, Ellie profitait de l'occasion pour communiquer sa joie de vivre. Deux whisky coca, une pina colada et une caipirihna plus tard, la secouriste revint terminer le fil de ses pensées.   « Des collègues ont voulu essayer. Tu sais un peu en mode émulsion de groupe et guéguerre d'égo. A la garde suivante, ils étaient irrécupérables. Ils avaient des courbatures comme jamais ils n'en avaient connus et m'ont décrit leur séance comme de la torture à l'état pur. Je suis sincèrement curieuse de savoir ce qui peut te plaire dans ce sport... »

En écoutant la réponse, l'orpheline sortit un rack du lave-vaisselle spécial verres, qui était logé sous le comptoir. Un peu distraite, elle oublia de se reculer davantage et pris en pleine poire le nuage de vapeur qui s'échappa de l'appareil après ouverture. Elle tira une grimace puis chassa la vapeur en battant une main devant elle. Elle posa le rack propre sur un coin du bar et mis le rack sale dans le machine pour en lancer une autre. Opération essuyage lancée tandis qu'Ethan cherchait à creuser pour savoir ce qui avait pu se passer dans la vie de la secouriste depuis ses longs mois sans s'êtres vus. Elle pencha la tête sur le côté tout en réfléchissant et donnant des tours de chiffon dans un verre encore brûlant.   « Franchement pas grand chose » fit-elle après avoir fait le tour.   « Je vis toujours avec le même colocataire depuis presque dix ans. Dans quelques mois j'aurais trente ans, pas de mari, pas d'enfants, et j'emmerde toutes ces greluches qui me font la morale avec ça... Quoi de mieux pour entamer cette nouvelle décennie sur de meilleures bases ? » plaisanta l'orpheline avant de glisser sur la pointe des pieds pour ranger une pinte. « Personne n'a donc réussi à te mettre le grappin dessus ? »

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Jeu 11 Aoû - 15:51



All we need is someone to lean on.


Je ne pus me retenir de rire à sa réaction, un rire franc que je n'avais que rarement ces derniers temps. Après être privé de ma vue, mon humour avait lui aussi subit des limitations. Une phrase bidon telle que « Tant qu'il y a de la vie, il y a de la joie » me faisait désormais serrer les poings d’agacement. Un monde sans couleurs n'affectait pas seulement mes perceptions mais aussi mes réactions. Tout était devenu plus amère. Mais cette voix faisait partie des rares me donnant l'impression d'une étincelle dans l'obscurité. Et je ne pouvait pas me mentir, cela faisait du bien. « Attends attends ! Une secte ?! D'où tu sors ça ? » Mes côtes continuaient de se contracter tandis qu'elle continua ses questions. « J'ai l'air d'avoir pris des muscles ? Soit honnête ! » Je me levais de mon tabouret sans trop de précaution, manquant de bousculer un autre client, puis retirais ma veste en prenant soin que ma canne ne tombe pas et la posa sur le tabouret que je venais de quitter. Pointant du doigt la direction de la voix je continuais mon cirque. « Alors ? » Demandais je en repliant mes manches sur mes avants bras. « Nan franchement si j'ai pris des trucs dernièrement ce serait plutot des bleus ! » Faute de se cogner n'importe où.

Retourner à ma place avait été moins laborieux que je n'aurais pu le croire, je remercias silencieux cette nouvelle commande qui ne pouvait que distraire mon interlocutrice, évitant son regard sur ma maladresse à m'asseoir. Son histoire me fit froncer les sourcils et manquer de rire de nouveau. « Ah ouais... » Dis-je en me frottant le bord de la mâchoire. « Et attends un peu avant de te faire des films ! J'ai jamais dis que j'avais rejoins la secte. Je suis pas malade à ce point ! »

La conversation s’enchaîna sur ce petit topo de vie, sa réponse me fit sourire avant que je ne commence à me comparer. 33 ans. Aveugle. A la dispense de l'état. Célibataire. Sans enfants. Ce constat me sembla plus lourd que je ne le cru. Je réalisai que si un jour j'arrivais à être père, chose qui m'avait toujours attiré bien que je ne m'étais pas senti pas pressé me fit aujourd'hui l'impression d'un coup de couteau dans la poitrine. Je n'allais jamais pouvoir voir le visage de mes enfants, où leurs premiers pas, ni même leurs dessins lors de la fête des pères. Aucun sourire… Aucune moue… Aucune grimace… Mon coeur se serra douloureusement, j'en oubliais de répondre à la question d'Ellie. « Excuse moi… Hum.. non.  Tu peux me resservir s'il te plait, je vais passer à quelques chose de plus fort. » Je venais d'avorter le sujet beaucoup trop rapidement et je le savais. Tant pis. Au pire elle pensera à une séparation récente. J'expirai doucement avant d'écarter mes lunettes de mon nez, me frottant les yeux de peur d'y sentir des larmes. Le regard bas, je remis rapidement mes verres tintés en place et revint à elle bien qu'un peu confus. Je ne mettais que peu posé la question depuis l'accident, je n'avais pas cherché à faire des rencontres et la perceptive d'une famille était restée loin de mes pensées. Mais elle venait de mettre le pied dans le plat sans s'en rendre compte. Je ne la blâmais pas, elle ne pouvait pas savoir qu'elle venait d'indirectement toucher une corde sensible. Je ne savais pas bien comment évacuer ce malaise, il allait falloir que j'en parle avec le Docteur Coyle.

Je ne sais plus bien quelle fut la raison pour que j'aborde ce sujet, sûrement mon whisky que je descendais bien trop vite, mais je finis par lâcher la vérité suivante. « J'ai quitté mon cabinet. » Ou plutôt ils m'avaient viré pendant que j'étais en rééducation afin d'éviter les frais supplémentaires. « Je crois que ça fait maintenant un an que j'ai plus travaillé sur le moindre plan. » Mon sourire n'avait rien de joyeux alors que je continuais à me confier à moitié. « Compte pas sur moi pour réaménager ton appart'. J'ai tourné la page sur l'architecture. Je me souviens pas de ma dernière conversation avec mon ancien associé. Et j'ai même brûler je sais pas combien de plans. » Mon sourire devint un rire, sonnant toujours aussi faux. Bravo Ethan.

© TITANIA

Revenir en haut Aller en bas

Eibhleann O'Flaherty

GUARDIANS
Messages : 287
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Sam 27 Aoû - 22:40

All We need is someone to lean on

       

  « Je t'assure, si tu voyais mes collègues, ils ne parlent que de ça. Il parlent crossfit, ils pensent crossfit, ils mangent crossfit et je suis presque sûre que c'est aussi à ça qu'ils pensent quand ils vont aux toilettes. » Secrètement, Ellie espérait que ce serait une phase temporaire qui finirait par s'essouffler avec le temps un peu comme toutes ces activités à la mode deux semaines et qui finissent par tomber en désuétude aussi rapidement qu'elles sont montées en puissance. Ethan prit au sérieux la question de la secouriste sur la prise de masse musculaire liée à la pratique de ce nouveau sport. L'orpheline ne pensait pas qu'il se serait pris au jeu mais puisque c'était le cas, elle n'allait pas se priver de la vie, même s'il ne s'agissait là que de ses bras. Elle étouffa un rire en voyant que dans sa détermination il manqua de heurter un supporter des Blackhawks les bras levés au dessus de sa tête avec deux pintes dans les mains. Fort heureusement il n'y eut pas d'incident à déplorer.   « Pas si mal... Ceci dit, je ne me souviens pas de toi comme étant un gringalet non plus » fit-elle remarquer. Après cette parenthèse où la brunette avait laissé traîner son regard un peu plus  que sur les seuls biceps de l'architecte, Ellie servit le client qui avait réussi à capter son attention. Une caïpirinha et un white russian plus tard pour le Dude, l'ambulancière revînt à son interlocuteur préféré de la soirée.   « Tu sais ce que c'est l'engrenage, tu tentes un truc comme ça une fois et puis patatra tu tombes dans le panneau et tu n'aurais plu que ce mot à la bouche. » Et comme pour étayer sa thèse elle rajouta : « Je l'ai vu avec mes collègues. Tu m'aurais dit il y a six mois qu'ils deviendraient de fervent sportifs je ne t'aurais pas crue et j'aurai même parié de l'argent desssus. »

Tout en essuyant les verres les uns après les autres et en faisant un bilan sur sa vie, il y eut un silence étrange. Eibhleann se demanda un moment si elle n'avait pas gaffé ou alors si ce qu'elle venait de dire était représentatif de la tristitude à l'état pur. La secouriste s'était plutôt attendue à tirer un sourire voire même un rire du constat qu'elle venait de faire. Elle fronça légèrement les sourcils et la demande d'un alcool plus fort d'un rhum dilué dans de la limonade et du jus de citron vers vînt confirmer qu'il y avait anguille sous roche. « Okay. » fit-elle en se demandant où est-ce qu'elle avait bien pu gaffer. La secouriste débarrassa Ethan du verre contenant tout à l'heure un mojito pour placer sur le sous verre un verre à whisky et prendre une bouteille de l'alcool correspondant en optant pour un peu d'exotisme en lui servant un whisky japonais. Elle servit la dose règlementaire avant de replacer la bouteille à sa place n'osant pas ajouter quoi que ce soit de peur de lancer à nouveau un froid plus glacial dans leur conversation qui avait pourtant sur le ton de la légèreté et des retrouvailles. L'ambulancière poursuivit l'essuyage des verres et le service des autres clients du bar, les pensées toujours obnubilées par ce qui avait poussé son ami à se refermer comme une huître.

Et elle n'eut pas à attendre bien longtemps. Le whisky japonais, le rhum précédent, ou peut-être le mélange des deux contribua à délier la langue de l'architecte. Et il confirma ses craintes et à mesure qu'elle écouta ses confidences, elle sentit qu'un sacré morceau sortait. Elle hocha la tête, sans se douter qu'Ethan ne pouvait pas la voir faire. Eibhleann fit un effort pour cacher sa surprise quand il lui révéla qu'il avait tiré un trait sur l'architecture depuis si longtemps. L'ambulancière envoya son torchon humide reposer sur son épaule droite. Son faux rire trahissait encore davantage l'impact de cette cessation d'activité. Imaginer Ethan brûler des plans sur lesquels il avait dû travailler des heures et peut-être même des jours entiers ne collait pas avec ce que la secouriste pensait de l'aveugle. « Oh tu sais, je n'ai pas prévu de faire des travaux tout de suite. Et puis, je ne suis pas sûre que mon proprio soit tout à fait sensible aux valeurs architecturales de notre époque. » Ellie hésitait à gratter davantage sous la surface craignant qu'Ethan brandisse à nouveau un stop devant elle. Au cas où, elle reprit la bouteille de whisky et rajouta une rasade dans son verre presque vide.
« Celui là est pour moi... » indiqua-t-elle en remettant la bouteille à sa place.

Une vague d'une quinzaine de supporters quitta le Corcoran's et fut bientôt suivie par d'autres groupes petit à petit. Le rush était passé, Ellie et sa collègue allaient pouvoir souffler un peu à présent. L'ambiance du bar changea tout à coup paraissant subitement plus tranquille et on pouvait y percevoir davantage la musique de fond. « Bon tu n'est plus dans ton cabinet. Cela veut dire que tu as pas mal de temps libre, et j'imagine que le crossfit ne prend pas tout ton temps. Alors qu'est-ce que tu fais de tes journées ? Du crochet ? »

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Jeu 1 Sep - 16:38



All we need is someone to lean on.


Je la remerciai de sa nouvelle tournée avant d'en boire une belle gorgée. Je posai ma mâchoire dans la paume de ma main, accoudé au comptoir. Mon esprit commençait à s'anesthésier par le mélange aux différents degrés. Une très bonne chose. Je gardai mon silence tandis que les bruits ambiants semblaient s’atténuer, me laissant savourer le petit air irish résonnant en fond. Ce fut la voix d'Ellie qui me fit me redresser, terminant mon verre en l'écoutant. « Du crochet ? Naan, ma mère a essayé plus d'une fois de mon convaincre de m'y mettre mais en vain. Du coup j'ai repris la musique, un peu… » Mon index tapotait en rythme avec les chants irlandais contre la paroi du verre vide. « Je suis pas mal rouillé depuis l'université. Ça revient… Doucement... »

Je me retournai maladroitement vers le reste de la salle, demandant sans m'adresser à un visage en particulier. « Vous avez des instruments ici ? » Ooh la mauvaise idée en perceptive… On me dit que oui, un piano droit et une guitare. Je penchai la tête sur le coté, hésitant. « Tu crois que Bernie m'en voudra si je lui pique son piano ? De mémoire je crois que je joues pas trop mal avec de l'alcool dans le sang. » Je me retournai vers le comptoir, demandant de nouveau. « Une envie particulière de morceau ? » Je terminai ma question avec un petit sourire complice, avant de me lever de mon tabouret, une main accrochée au comptoir en bois, histoire d'avoir un point de repaire. « Ah oui… Hum... » Je grimaçai en constatant que je n'avais strictement aucune idée de la direction à prendre pour rejoindre l'estrade et donc le piano. J'aurais savoir que j'allais je regretter. Ainsi je restai debout, les lèvres pincées, réfléchissant pour me sortir de mon propre piège. Et aucun Bernie dans le coin pour prendre le rôle du complice.

Je finis par inspirer et me jeter dans la gueule du loup, me détachant ainsi du comptoir pour avancer totalement au hasard dans le bar. Les mains dans les poches de pantalon, j'avançais doucement en priant pour avoir de la chance. Le but premier étant de ne pas me prendre de mur ou de tables. Concentré, j'esquivai maladroitement les autres clients en me basant sur le son de leur voix, essayant de cette manière de délimiter mon environnement. Une stratégie qui marcha le temps de quelques mètres, avant d'heurter un autre client se levant de sa place, renversant en prime sa bière au sol d'après le bruit. Sous cette semi surprise, j'eus le réflexe de reculer de deux pas, les mains devant mon buste en gage de non agression. « Regarde un peu devant toi le binoclard ! » Je déglutis pour garder mon calme avant de répondre avec un petit sourire provocateur. « J'essayerai d'y penser la prochaine fois. » Bien sur, je ne vis pas sa réaction, mais à la voix de l'homme et à la collision, j'aurais parié sur l'un des derniers supporter du match qui s'était déroulé plus tôt dans la soirée. Et ce dernier ne sembla pas des plus amical. Je restai donc de marbre à sa tentative de provocation, gardant mon léger sourire qui risquait de l’agacer. Ce qui fut le cas. L'homme me bouscula volontairement avant de quitter le bar, ce qui me fit rejoindre mes lunettes au verre brisé.

Je retins un soupir alors qu'une personne sembla me rejoindre. Sûrement Ellie « Désolé. » Mal à l'aise, je savais qu'elle allait remarquer mon regard fuyant. Je n'avais plus qu'à espérer que l'établissement interdisait bien au personnel de frapper ses clients... « Tu peux mettre le prix de la casse sur ma note. »

© TITANIA

Revenir en haut Aller en bas

Eibhleann O'Flaherty

GUARDIANS
Messages : 287
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : Leith J. Murphy, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: All we need is someone to lean on ft Ethan   Mar 20 Sep - 22:36

All We need is someone to lean on

       

Entre le crochet et la musique, Ellie n'avait aucun mal à comprendre qu'Ethan ait préféré la seconde activité à la première. Loin de nous l'idée de contrarier les fervents adhérents de l'Amicale du crochet mais cela ne collait pas avec son ami.   « Je suppose que ça ne s'oublie pas »  répondit la brunette en se hissant sur la pointe des pieds pour ranger une nouvelle pinte fraichement séchée. La secouriste reconvertie en barmaid pour la soirée hocha la tête à la question de l'ancien architecte. Outre ses retransmissions sportives le Corcoran's était aussi connu pour donner l'occasion à des groupes du quartier de pouvoir venir jouer sur une petite scène. Pour ceux qui étaient plutôt du genre solitaire, un piano et une guitare sèche étaient à disposition de qui risquerait à s'y essayer. Il en fallait bien pour tous les goûts et la musique était volontiers un bon vecteur de lien social   « Yep, Bernie a toujours son fidèle piano et sa vieille gratte en libre service. »  indiqua Ellie avant de prendre une nouvelle commande.   « Au contraire cela lui fera plaisir! Ne te gêne pas. » l'encouragea l'orpheline tout en servant deux pintes de bière brune à deux jeunes femmes qui n'en étaient pas à leur première tournée. Elle avança les verres vers elles et prit les billets verts offerts en contrepartie.   « Un petit Stevie Wonder ? » réclama la brunette à Ethan après avoir accordé quelques instants de réflexion à la question de l'aveugle. Elle mettait peut-être la barre un peu haut pour quelqu'un en reprise mais puisqu'il disait que l'alcool l'aidait à mieux jouer autant mettre ses talents à l'épreuve. Eibhleann rendit la monnaie qu'elle devait aux deux jeunes femmes et observa son ami avancer maladroitement dans la foule. Mettant sa démarche maladroite sur le compte de l'alcool qu'il avait ingurgité depuis son arrivée au pub, l'orpheline se dit qu'au moins il ne manquerait pas de courage pour braver son challenge.

Mais les choses tournèrent au vinaigre quand l'architecte rencontra un supporter des Blackhawks. La secouriste esquissa une légère grimace. L'homme en question était un habitué du pub et celui-ci n'était pas forcément réputé pour avoir l'alcool léger et gai. Du moins, plus à cette heure-ci. En guise de précautions, Ellie jugea bon d'amorcer discrètement une manoeuvre pour contourner le comptoir. Il aurait été de mauvais ton que cette si agréable soirée finisse en bagarre générale. Malgré sa prévoyance, Ellie ne fut pas suffisamment rapide pour éviter que la bousculade volontaire ne se produise. La brunette pesta contre le bipède qui avait fait tomber Ethan mais il eut tout de même la présence d'esprit de filer avant que la secouriste n'ait recours aux services de Jack le videur. La belle posa un genou à terre près d'Ethan et prit sa main.   « ça va ?  » demanda-t-elle la mine inquiète avant de vérifier si l'ancien architecte n'était pas blessé par les bouts de verres qui jonchaient le sol tout autour de lui. En l'examinant de plus près, la secouriste observa un peu plus attentivement son visage libéré des lunettes sombres qu'il avait porté toute la soirée. Ce qu'elle vit malgré l'obscurité la laissa bouche bée. L'orpheline se sentit tout à coup bien bête de ne pas avoir compris que les lunettes portées par Ethan étaient celles d'un aveugle. Elle eut du mal à déglutir et se maudit intérieurement. Pour le tact tout au long de la soirée on pouvait repasser...

Reprenant contenance pendant que son ami s'excusait, la secouriste chercha autour d'eux le fameux dispositif occulaire autour d'eux. Elle le trouva à quelques centimètres derrière elle sous la table.   « Ne t'en fais pas pour ça, ce n'est rien  » répondit l'ambulancière en haussant les épaules.   « Par contre je crois que tu vas avoir besoin d'une nouvelle paire de lunettes » commenta-t-elle en observant la paire aux formes anarchiques non prévues par le mode d'emploi.   « Parce que si tu mets ça comme ça, tu vas définitivement ressembler à un pochtron. » Puis elle remarqua un petit filet de sang couler le long du bras d'Ethan. Elle releva la manche du blessé et vit un petit morceau de verre pris dans la chair. A vue de nez, ce n'était pas suffisamment profond pour avoir besoin d'être recousu aux urgences mais l'ambulancière n'allait pas laisser Ethan repartir comme ça même si ce n'était pas très grave.   « Il va falloir désinfecter ça. La Guinness ne soigne pas tous les maux... Allez debout l'artiste, on va squatter le bureau du Boss » La collègue d'Ellie venait de les rejoindre et elle s'occupa de ramasser les bouts de verres et d'éponger un peu la bière renversée. Ellie aida Ethan à se relever et tînt son bras pour éviter que celui-ci ne fasse davantage rentrer le morceau de verre ce qui lui permit également de lui donner une excuse pour le guider jusqu'au bureau de Bernie où se trouvait la trousse de secours.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
 

All we need is someone to lean on ft Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» you know you can lean on me ◊ Pete (terminé)
» Loreley McLean [En Travaux]
» Atheo Kaizoku Sakki Lean
» ✱ Scénario fini
» We all need somebody to lean on – LIAM&JULES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Chicago :: Les mystères de l'Ouest :: The Corcoran's-