AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Jeu 31 Mar - 17:17



Ethan Luke Mars

Δ Infos essentielles
∴ Nom : Mars ∴ Prénom(s) : Ethan - Luke ∴ Âge : 33 ans ∴ Date de Naissance : 18 Mars 1983 ∴ Lieu de Naissance : Angleterre ∴ statut civil : Célibataire ∴ statut familial : Sa famille vit en Australie ∴ Métier : Ancien architecte - Instrumentiste à ses heures perdues ∴ Grade et poste : / ∴ Groupe : Chicagoans


Δ La routine
→ Instrumentaliste : Ethan sait jouer de nombreux instruments depuis son enfance, s'étant finalement spécialisé dans ceux à cordes. Son niveau était vraiment bon avant qu'il n'arrête. Reprendre cette pratique reste peu évidente pour notre homme, possédant une étrange relation avec la musique depuis son choix de carrière et son accident.

→ Allergique aux kiwis.

→ Aveugle : Littéralement car sinon ce serait trop simple. Cela fait maintenant pratiquement un an qu'Ethan a perdu l'usage de sa vision. En effet, suite à un accident de voiture, le petit ne s'est pas raté, se réveillant plusieurs heures plus tard dans un lit d’hôpital et toujours dans le noir. Le choc a été de taille, et même si la rééducation se fait depuis ce moment, certaines choses de la vie quotidienne ont toujours le don de le déstabiliser voir de lui faire perdre patience.

→ Tendance au cynisme : Depuis son accident, Ethan possède un suivi psychologique l'aidant à s'adapter à ce nouveau mode de vie, le cynisme étant devenu un trait de caractère ressortissant. En effet, la thérapie est toujours en cours.

→ Amical : Il y a néanmoins des choses que ne changent pas ou alors peu. Sociable et plutôt sympathique, Ethan reste une personne ouverte et souriante. Bien entendu certaines périodes sont plus dures que d'autres, mais globalement, il aura plus tendance à se montrer sur son bon jour, quitte à jouer un rôle.

→ Agoraphobe : Pour des raisons évidents, la foule n'est pas l'endroit qu'il préfère côtoyer, les espaces bombés le déstabilisant jusqu'à potentiellement lui faire perdre ses moyens. De plus, il ne supporte pas qu'on se le surprenne. Dans le sens où arriver dans son dos trop précipitamment ou en mettant une main sur son épaule un peu trop brusquement le surprendrait dans le mauvais sens du terme. Si la pitié l'agace, les gestes simples prenant en compte sa cécité reste une chose sur laquelle il ne peut pas cracher.

→ Non Fumeur : Ethan ne fut fume et n'a d'ailleurs pour le moment jamais essayé.

→ Beaucoup trop influencé par John Lennon : D'où pensez-vous que ses lunettes rondes viennent ?

→ Courtois : Adolescent, Ethan a fait une promesse à sa mère, celle de n'être plus jamais vulgaire, de ce fait, il n’emploiera jamais d'injures ou d'insultes, trouvant toujours une alternative plus élégante à ses mots. Il n'a que peu brisé cette promesse.


Δ Derrière l'écran
∴ Pseudo : Heovy ∴ Âge : 19 ans avant que je termine cette fiche ∴ double compte ?   Nop ∴ Scénario ou inventé  : Inventé ∴ disponibilité : Fréquente ∴ Avatar : Charlie Cox

Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Jeu 31 Mar - 17:17


Ethan est né dans la banlieue Londonienne, y passant les trois premières années de sa vie avant de suivre ses parents à Chicago à cause d'une mutation professionnelle de son père. Une ville qui le vit grandir.

Il en faut peu pour créer une passion. Un encouragement au bon moment, un sourire démontrant une fierté qu'on réclamait silencieusement. Ce fut le cas d'Ethan, de visite chez des amis il eu l'occasion de découvrir ce qu'était réellement un violon. Les débuts avec ce type d'instrument ont tendance a être calamiteux, on le prévint mais la curiosité enfantine le poussa à tenter sa chance. Un peu timide dans ses mouvements le son qu'il décocha n'était pas si horrible à entendre, il n'avait rien de particulier mais il avait réussi à faire sourire son père. Le propriétaire de ce violon lui dit gentiment qu'il avait du potentiel, s'il croyait ou si c'était sa manière d'être sympathique avec une enfant de cinq ans ? L'histoire ne le dit pas, mais le fait est, qu'en revenant chez ces amis de la famille, Ethan s'empressait souvent de finir son assiette pour partir tester les cordes de cet instrument. Sa mère remarquant bien l'investissement qu'avait son fils pour la musique demanda à son ami si ce dernier acceptait de donner quelques cours à son fils. Amusé, le violoniste accepta, permettant ainsi à Ethan d'apprendre entre autre les bases du solfège.

Ce qui n'était qu'une tentative pour gagner un semblant d'attention se révéla être une véritable passion pour l'enfant, bien entendu, le noël qui suivit ses débuts lui permit d’acquérir son propre instrument, ceci au malheur de ses voisins. Afin que la police ne débarque pas pour cause de nuisance sonore, Ethan fit ses débuts dans la rue, où plutôt dans le parc communale peu fréquenté de son quartier. Sa maîtrise s'accentua avec l'age. Et jouer sur la voie publique devint un avantage certain pour son porte monnaie. Les gens savent être généreux devant un gamin de huit ans interprétant du Bach. Une économie certaine qui lui permit d'investir dans un autre instrument en prime des jouets et sucreries faciles auxquels un enfant peut céder.

Outre cette présence manifeste de la musique dans la vie du jeune garçon, son éducation resta basique. Loin d'être un enfant timide, il ne se prit pas trop la tête, une bande de copains, des petites histoires de cœurs et des notes dans la moyenne. Bref. Basique.

A 11 ans, il entrait au conservatoire en maîtrisant le violon. A 13, il jouait du violoncelle et de la contrebasse, débutant faiblement le piano.
La suite de sa scolarité continua ainsi, alternant entre les cours, les sortis, la musique et ses représentations. Jusqu'au moment vers ses 17 ans où il décida de tout plaquer. Un ras le bol dû à une frustration liée à son niveau de maîtrise qui ne lui convenait plus. La musique demande de la discipline et de la persévération. Car s'il suffit d'un bravo pour donner naissance à une passion, il suffit aussi que d'une critique de trop pour la faire mourir. La musique était née grâce à son père mais elle était aussi morte par sa faute. Une dispute de trop et une crise adolescente un peu en retard pour faire en sorte, que du jour en lendemain le silence s'impose dans le parc du quartier. Ce fut seulement après plusieurs mois qu'Ethan arrêta de rejeter la faute sur son père, réalisant enfin que cet arrêt brutal n'était du qu'à une profonde baisse de motivation et à un plaisir qu'il n'arrivait plus à savourer après toutes ces années de pratique et d'acharnement.

Ce choix ne fut pas simple, proche de la fin de sa scolarité, il fallait bien qu'il trouve désormais une nouvelle voix à exploiter. Les mois suivants son arrêt de la musique furent difficile à vivre, autant pour lui que pour le reste de sa famille. Démotivé et agacé, la musique devint rapidement un tabou. Ethan s'énervant bien facilement aux reproches de ceux qui n'arrêtait pas de lui dire qu'il avait fait une énorme erreur, qu'il devrait reprendre. Des belles paroles qui n'arrangea pas sa motivation sur le sujet concerné. Après quelques mois, les admissions aux universités approchaient, il ne pouvait plus se détourner de son avenir. C'est un soir que sa mère rentra dans sa chambre, elle avait toujours été présente pour son fils, l'aimant et voulant son bien. Elle tenta une énième fois d’aborder le sujet, le questionnant, cherchant tant bien que mal ce qu'il comptait faire. Dans un excès de colère mutuelle, la conversation dérapa rapidement en engueulade. Sa mère en eu marre, au bord de la crise de nerfs, elle ne gifla pas son fils mais se consola en brisant son premier violon. Car s'il n'aimait plus ça alors cette chose n'était bon qu'à la casse ! Cet acte le mit hors de lui, il fit un geste qu'il prit des années à se pardonner, il leva sa main sur sa mère, prêt à se venger de ce qu'elle venait de faire. Mais se fit intercepter par son père qui arriva dans la pièce à cet instant, attrapant son bras et le lui donnant la gifle qu'il méritait. Ethan fut automatiquement calmé, autant choqué que sa mère. Après de nombreuses menaces, son père le mit à la porte, lui interdisant de revenir chez lui tant qu'il n'était pas capable de se faire pardonner et de répondre à la question que lui avait poser sa mère en commençant la discussion, soit "Dans qu'elle université veux tu t’inscrire ?".

Muet de tout commentaire depuis sa réaction tant regrettée, Ethan déambula dans les rues de Chicago jusqu'à l'avenu du matin, cogitant à de nombreuses choses. Comment avait il pu perdre autant le contrôle ? Comment pourrait il regarder sa mère dans les yeux après ça ? Qu'était il de la musique ? Qu'était il de la réponse qu'il devait trouver avant de pouvoir rentrer ? Cette nuit fut longue mais riche de réponses à ses questions. Il se fit une promesse concernant sa colère et ses propos qu'il regrettait tant, "plus jamais" fut sa réponse. Il s'en voulait, et comptait bien se racheter peu importe le temps ou les concessions. Plus jamais il n'avait envie de parler et d'agir de la sorte. Pour ce qui était de la musique, il commença à comprendre le vrai problème, se remettant aussi en question sur ce point, mais ne retrouvant pas l'envie de reprendre cette pratique, possédant encore bien trop de rancœur à ce sujet. La plus grande question restait à trouver. Que pouvait il faire ? Pour le coup, les rues de sa ville furent inspiratrices. En marchant son regard s'était perdu sur l'architecture de celle ci, jusqu'à tombé sur une structure dénotant des autres, une façade qui lui arracha un sourire après des heures de morosité. L'idée naquit de là. En marchant pour revenir chez lui, son attention se concentra d'avantage sur ses nombreuses bâtisses. C'était con, mais il fallait bien revenir avec quelque chose à dire.

Il donc finit par tenter une université d'architecte, se donnant à fond pour obtenir son diplôme, s'interdisant une deuxième erreur. Alors qu'il débutait sa troisième année, ses parents lui annoncèrent qu'il allait devoir se débrouiller désormais seul. En effet, son père eu une nouvelle mutation, ceci malgré ces vingts dernières années à Chicago. Mais il devait partir, et cette fois ci en Australie. Une opportunité qu'il ne refusa pas, emmenant avec lui sa femme qui depuis cette fameuse nuit était devenue, bien qu'aimante, plus froide avec son fils. Prendre de la distance n'était donc pas une mauvaise idée, faisant le plus grand bien à chacun. Ethan devint donc interne à la fac qui lui donna de beaux souvenirs. Là encore rien de plus basique qu'une bande de potes, des conneries et des filles qui séduisaient en sortant occasionnellement sa botte secrète qu'était son violon afin de finaliser la sérénade en beauté. Des années d'études musicales pour mettre des filles dans son lit. Franchement, il ne regrettait pas et savourait sa vie qui prenait une tournant positif. A la fin de ses études, son diplôme en poche, il décrocha rapidement un poste dans un cabinet de la ville, entamant sa carrière professionnelle. Les années passèrent, une routine lui convenant s'installa.

Cette histoire aurait pu s'arrêter là s'il y a pratiquement un an, Ethan n'avait pas eu cette accident. En partant d'un chantier dont Ethan avait la charge, il prit la route afin de rentrer à son bureau. Ceci était sans compter le chauffard qui le percuta de plein fouet à un carrefour. Aie.

Heureusement que ce genre là le ciel était d'un bleu profond, car il s'agissait de la dernière fois qu'il l'admira. Son réveil à l’hôpital suffit à lui faire rapidement comprendre la gravité de la situation. Il avait bien du mal à émerger, ne sachant jamais où était la différence entre le rêve et la réalité. Ce fut la présence d'une infirmière qui l'aida à comprendre, malgré l'obscurité qui l'entourait, Ethan était bien sortit de son sommeil. L'accident avait provoqué plusieurs lésions dont certaines cérébrales, plongé quelques jours dans un coma artificiel, son corps avait échappé au pire, mais cette cicatrice le long du crane n'annonçait rien de bon. Le choc avait été tel que le trauma-crânien s'était répercuté sur la vision du jeune homme, entraînant la rupture de ses nerfs optiques et le rendant donc aveugle le reste de sa vie. L'information fut dans un premier temps impossible à digérer, il demanda s'il existait une solution pour qu'il retrouve la vue. Même si l'espoir a dû bon, les médecins préférèrent ne pas lui mentir, ils lui expliquèrent que oui parfois l'organisme trouvait un moyen de faire une dérivation avec beaucoup de rééducation, mais que ces cas étaient rares et que malheureusement son cas ne faisait pas parti des chanceux. Choqué et totalement désorienté, on lui prescrit une aide psychologique afin de l'aider mieux que possible à accepter et s'adapter cette nouvelle condition. L'une des premières étapes de celle ci étant de prévenir le reste de sa famille de son état. Il devait les appeler et leur dire, car à plusieurs milliers de kilomètres Ethan n'avait pas prit l'habitude de donner énormément de nouvelles à ses parents. Ils n'étaient pas sur la liste des personnes à prévenir en cas de besoin, et n'étaient que dans le répertoire privatif d'Ethan. Ils n'étaient donc pas au courant de l'accident avant qu'Ethan décide de les prévenir. Pendant deux semaines il repoussa le besoin de le faire, car le dire voulait dire l'accepter et rendre la chose réelle. Il n'était pas prêt, il n'arrivait pas à réaliser. Ce n'est qu'après de longues heures de conversation avec le psychiatre responsable de son dossier qu'il se résigna à le faire. Il eu sa mère, lui demandant dans un premier temps de simples nouvelles, des banalités, évitant le sujet jusqu'à raccrocher sans trouver le courage de lui annoncer. Il garda le téléphone en main, immobile et déglutissant. Une infirmière s'approcha de son patient, échangeant doucement le téléphone par un mouchoir à l'incompréhension d'Ethan. Elle lui dit que des larmes inondait ses yeux, ce qu'il ne pouvait sentir. Il craqua, et demanda rapidement à l'infirmière qu'elle recompose le dernier numéro. Perplexe, elle se plia néanmoins à la volonté de son patient. De nouveau au téléphone, sa mère s'étonna de son rappel, lui demandant plusieurs fois s'il avait oublié quelque chose, n'obtenant pas de réponse, elle ne savait même pas si son fils était bien au bout de la ligne. Finalement quand il sentit que sa mère risquait de raccrocher une deuxième fois, il prit la parole, des sanglots dans la voix. Elle ne l'avait pas entendu pleurer depuis ce matin où il était revenu tout penaud, la suppliant de lui pardonner son comportement du soir passé. Il lui raconta la journée de son accident, partant du matin jusqu'au moment à ce carrefour, décrivant des détails anodins qu'il avait vu ce jour là. Sa mère n'osa pas l'interrompre malgré l'angoisse grandissante qu'elle ressentait. Puis il arriva au moment de l'accident, tentant de la rassurer en disant que personne n'était mort, que l'autre s'en était sorti, qu'il était seul dans son véhicule, mais il lui dit aussi qu'il était en rééducation à l’hôpital, crachant finalement le morceau sur sa cécité. Il se mordit la lèvre en entendant l'inspiration affolée de sa mère. Le jour même, elle dépensa ses économies pour rejoindre son fils tandis que son mari resta bloqué en Australie, ne pouvant se permettre un tel voyage pour le moment.
Pendant environ six mois, Ethan resta à l’hôpital en rééducation. Sa mère resta sur place, oubliant totalement l'épisode de révolte qui avait détérioré leur relation.

Lorsqu'il sortit enfin, sa mère resta deux autres mois à ses cotés, l'aidant au quotidien tandis qu'Ethan continuait se faire à cette nouvelle vie. Il lui demanda finalement de repartir, se s'entant capable de vivre de nouveau seul en profitant des aides qui lui était données. Bien que réticente, elle finit par accepter.

Les mois qui terminèrent l'année ne furent pas de tout repos, heureusement pour lui, son appartement était le sien, il l'avait conçu et le connaissant sans le voir, facilitant la tache. Mais psychologiquement, qu'il l'accepte ou non, il ne pouvait pas mettre un terme à ses séances de psy, pas pour le moment, n'étant pas assez solide psychologiquement pour vivre comme ci cela était normal.

Depuis maintenant deux mois, Ethan a reprit la vie "active", il s'efforce de sortir, de s'occuper au possible et de ne pas mettre sa sociabilité de coté. L'importance qu'il donnait la musique commence elle aussi à doucement ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 528
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Jeu 31 Mar - 19:34

AAAAAAAAH DAAAAREDEVIIIIIL Neutral Neutral Neutral hourra hourra hourra

Si j'étais une femme je chercherai à t'épouser sex

Dans tous les cas, bienvenue parmi nous !

Je te souhaite bon courage pour la rédaction, si tu as la moindre question n'hésite pas à venir me voir !

Et quand tu auras fini, dis-le nous ici
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Jeu 31 Mar - 21:20

Rooo que tu as bon goût toi !


Bienvenue parmi nous !!!
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Jeu 31 Mar - 21:54

Merci à vous deux ! :cheese:

Leith : Je suis grillé xD Et je peux même te rendre l'appareil en enfonçant ma touche maj pour DOCTOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOR WHOOOOOOOOOOOOOOO ! Arrow
Hum... Entendu, j'hésiterais pas à te mp si besoin ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan Standford
DOCTOR
Messages : 306
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié

Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin , Jay MacFergus
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Jeu 31 Mar - 23:21

Hehe, bienvenue mon cher Ethan, content de t'avoir à bord. Tu verras, c'est sympa ici . sunglasses:

_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Ven 1 Avr - 4:16

Thanks Doc' hehe
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Ven 1 Avr - 18:41

Bienvenue parmi nous hourra
J'adore ton choix de vava queen
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elias A. Standford
AVOCADOS
Messages : 217
Date d'inscription : 01/04/2016
Job : procureur de Chicago.
Côté coeur : officieusement officiellement marié à Jonathan Coyle.

Pseudo : buckaroo.
Avatar : Robert Downey Jr.
Copyright : buckaroo. (avatar & signature)


Voir le profil de l'utilisateur http://cptstarkasm.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Mar 5 Avr - 16:36

*dépose un ballon*
J'ai lu et j'ai bien aimé ta fiche aussi. gros yeux
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan Standford
DOCTOR
Messages : 306
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié

Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin , Jay MacFergus
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."   Mar 5 Avr - 17:20



Felicitations !

Δ Tu es validé
Bienvenue dans le club très prisé des membres validés du forum. A présent que tu es validé(e), voici un petit guide des liens utiles pour démarrer ton aventure sur Call 911 Now!

Mais quelle idée d'essayer de gifler sa mère pour un instrument qui veut une dizaine de millier de dollars :perv1: Pauvre petit choux. Ta fiche est bien construite, il y a encore quelques coquilles, mais avec un peu de beurre , on les mange facilement. Bref je ne suis pas resté aveugle devant tant de talent *on se calme sur les chevilles* et je n'ai rien à redire à la fifiche.

Comme tu es un animal social, tu ne peux pas survivre sans avoir des relations diverses et variées avec les autres joueurs. Rendez-vous ici.
Et comme nous voulons te suivre dans tes exploits, n'hésite pas à te créer un petit journal de tes aventures ?
Besoin d'un logement ou d'un lieu particulier à Chicago ? Je t'invite à déposer une requête.

Enfin, je t'invite régulièrement à venir faire un tour du côté du bocal de Maurice pour jouer et papoter de tout et de rien et à voter pour le forum pour que nous soyons encore plus nombreux à jouer ensemble.
écrire ici si on veut pas de la police


_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas
 

Ethan Mars - "Il paraît que le ciel est bleu."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [JEU!] Question bête...réponse idiote!! xD
» Pourquoi le ciel est bleu ?
» Le ciel est bleu la mer est calme... [Capture #2]
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Fiches de présentation-