AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spare the rod and spoil the child - Sharell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 18:33

Murphy Sharell Gillian
Lieu de Naissance : Je suis née à Aberdeen, en Écosse. Et qu'est-ce qu'il me manque, ce pays.
Date de Naissance : Je suis née le 31 Décembre 1980. C'est généralement pas une date bien facile à porter, je vous l'accorde.
Âge  :  J'ai donc 35 ans, j'approche à grands pas de la quarantaine... Mon dieu, j'crois que je suis pas prête.
Statut Familial : Rien de bien facile, en tout cas. Je suis mère d'une petite de cinq ans, mon fiancé est mort d'un accident de cheval avant sa naissance et j'éprouve des sentiments pour l'un de mes collègues. Qui est aussi la personne qui m'insupporte le plus de la brigade.
Métier : Je suis lieutenant à la brigade scientifique. Les analyses, ça me connait ! Que ce soit sur le terrain ou en labo', j'exerce mon métier avec brio et je ne changerais pour rien au monde.
Poste et Grade: Uniquement pour les membres des forces de l'ordre/pompier/sécurité Lieutenant, et je vise actuellement le poste de lieutenant en chef.
Taille  : Environ 1m75. Ouais bon ok, 1m65 sans talons de dix centimètres.
Poids: Je pèse 58 kilogrammes. Je suis loin d'être anorexique, mais je fais partie de cette catégorie de personnes qui mangent comme quatre et qui ne prennent pas un gramme. Alors j'en profite !
Couleur des yeux  : Marrons, chocolat. Miam. Il se peut qu'ils aient quelques petits reflets verts/jaune bizarres au soleil.
Couleur des cheveux  : Bruns foncés, presque noirs. Je n'ai jamais fait de couleur mais je vais pas tarder si jamais je vois mes cheveux blancs apparaitre.
Groupe: Les Defenseurs de la Justice


Signalement
Que pensez-vous des services proposés par la ville? Les forces de polices sont elles efficaces? Avez vous déjà eu à faire avec elle?
Je pense que de la part de quelqu'un bossant dans la police, vous vous doutez bien de la réponse. J'aime mon métier et je prends plaisir à me lever le matin pour aller au boulot, ou bien à sortir de mon bureau pour une mission de terrain. Vous ne m'entendrez pas souvent râler par rapport à mon travail, ça vous pouvez en être certain. Je pense que nous proposons des services assez efficaces, du moins du côté de la brigade scientifique en tout cas. Je n'ai pas tendance à trop me mêler des affaires des autres flics, sauf quand le devoir m'y pousse évidemment. Mais je sais qu'en matière de crimes, on est souvent là et on cherche le plus possible à résoudre le meurtre et à faire incarcérer le coupable. Du moins, il faut bien savoir qu'on essaye de faire tout ce qui est en notre possible, mais malheureusement certains de nos collègues n'ont pas le même esprits que d'autres d'entre nous, et ne sont là que par défaut, ou pour le salaire à la fin du mois. Ceux là ils feraient bien de s'en prendre une en travers de la figure, et croyez moi ça risque bien de leur arriver si jamais un jour je deviens chef dans ma section. Si j'ai déjà eu à faire avec elles ? Quelle question.

Avez vous été témoin d'agression, d'actes d'incivilités?
Souvent, même ma section s'occupe principalement des crimes déjà commis. Il arrive parfois que lors de missions sur le terrain nous ayons à faire à des agressions de ce type en direct live. Et évidemment nous intervenons, cela va de soi ! Lorsque je n'étais pas encore dans le domaine de la police, j'ai quelques fois eu à faire à ce genre de choses aussi, et c'est ce qui d'un côté m'a encouragée à me diriger dans ce cursus de métiers.

Avez vous peur de sortir de chez vous la nuit? Craignez vous de devenir une victime du système?
Jamais ! J'ai le gout du risque, et je me mets en danger presque constamment grâce à mon boulot après tout. Je sais pertinemment bien me défendre, que ce soit physiquement mais aussi au niveaux des tirs car je ne me sépare jamais de mon arme. Néanmoins, je ne sortirais jamais dehors la nuit en compagnie de ma fille, car j'aurais beaucoup trop peur qu'il lui arrive quelque chose à elle.
Tout le monde est propice à devenir une victime du système, mais ce qu'il faut se dire c'est que l'on doit éviter de psychoter à chaque fois qu'on met le pied dehors et vivre sa vie sans se soucier de tous ces problèmes liés à notre société actuelle.



Empreintes digitales
Pseudo : Karsimys.
Age : 18 ans.
Double Compte ? Non, je suis toute seule sur le forum mais pas dans ma tête par contre siffle
Découverte du forum : Via un partenariat.  lèche
Une première impression ? Un vrai coup de coeur !  coeur Il est superbe, et le contexte est absolument génial ! Je n'attendais que de vous rejoindre.  canard
Votre personnage: scénario [] inventé [x]
Avatar : Lana Parrilla study
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 18:33

Rubrique des chiens écrasés
Comme cadeau du nouvel an, j’ai fait fort, ce 31 Décembre 1980. Je suis née à Aberdeen, en Écosse, et je suis la petite dernière d’une fratrie de quatre enfants. Ma maman, Inghean, avait arrêté le travail pour s’occuper de nous. En même temps, avec quatre enfants à gérer il vaut mieux ! Surtout moi, je dirais. Petite, j’étais assez turbulente, si ce ne serait parfois hyperactive. J’avais constamment besoin de bouger, de sortir, d’aller courir dehors sans m’arrêter et de jouer avec mes frères et sœurs. Même si j’ai un écart d’âge considérable avec eux, cela ne nous empêche pas d’être plutôt proches, et je dois avouer apprécier l’idée d’être sous leur protection. Même si parfois, ça devient un peu encombrant.

Je n’étais âgée que de huit ans lorsque Eòin, mon papa, a reçu un nouveau rang pour son travail. A Chicago. Nous nous sommes alors vus quitter notre belle Écosse pour les États Unis, ce que j’ai au début plutôt mal vécu. J’avais dut abandonner les quelques copains et copines que je m’étais fait là bas, ma meilleure amie, le poney qui logeait dans un pré non loin de la maison et que j’allais voir souvent, mais aussi notre demeure, celle qui avait vu mes frères et sœur grandir, celle où mes souvenirs d’enfance resteront ancrés. Arrivés aux USA, j’ai perdu beaucoup de mes repères et j’ai eu du mal à m’y faire. Mais ce n’était sans compter sur l’aide de mes parents et de mes frères et sœur.
Nouvelle école donc, ce qui voulait dire nouveaux amis. Au début j’ai eu énormément de mal, mais je me suis vite trouvé un petit groupe d’enfants qui voulaient bien de moi et de mon accent exotique.

Mes études se sont plutôt bien passées et je savais déjà ce que je voulais faire plus tard : Travailler dans la police. L’élément déclencheur de ce choix a été une affaire criminelle ayant perduré à Chicago et qui m’avait beaucoup intéressée. Je m’étais alors rendue aux postes de police qui s’en étaient occupés, et je leur avais demandé quelques renseignements sur leurs métiers, pris les démarches pour en savoir plus et faire une demande de stage là bas. C’est à ce moment là que j’ai su que ce serait mon futur boulot.
Lorsque je n’étais qu’une stagiaire, on ne faisait pas vraiment de missions très palpitantes. Mais l’une d’elle aura, comme qui dirait, changé ma vie. Jamais je n’aurais cru que les meurtres pouvaient arriver dans le domaine des compétitions sportives, et là en l’occurrence, un cavalier professionnel venait d’être assassiné avant un concours. J’avais toujours été attirée par le domaine des chevaux et de l’équitation, alors je savais que cette petite enquête me plairait. On a rencontré et interrogé beaucoup de personnes, dont Shawn Calloway, l’un des concurrents. Au début ce n’était qu’une relation professionnelle : Mon mentor et moi l’interrogions, il répondait. Il était franc dans ses réponses, bel homme et plutôt séduisant. Rien de mieux pour faire chavirer le cœur d’une femme passé la vingtaine. Au début j’ai pensé que cela ne serait qu’une petite attirance de rien du tout, mais finalement non.

Shawn nous avait partagé son désir de nous aider sur notre affaire et c’est comme ça qu’on a commencé à se côtoyer davantage. Une fois l’affaire finie, notre histoire n’a fait que commencer. Nous sommes sortis ensemble, de véritables sentiments étant nés en nous, l’un envers l’autre. On filait le parfait amour. Complices, solidaires, amoureux. Je n’avais jamais pensé que l’on pouvait tomber dingue de l’un de nos suspects potentiels, lors des affaires policières. Pourtant, là ça n’avait pas loupé. J’étais bien, avec lui. Son domaine de prédilection, à savoir l’équitation, m’attirait aussi et grâce à lui j’ai pu remonter à cheval, ce que je n’avais pas fait depuis un bon bout de temps même si je prenais des cours lorsque j’étais adolescente.
Je suis tombée enceinte à l’âge de trente ans, et je savais de prime abord que ce n’était pas une erreur : Shawn était le bon. On avait tous les deux choisis de devenir parents, et on était prêts. Mais malheureusement, tout bascula.

J’en étais à mon avant dernier mois de grossesse, et bien évidemment je ne travaillais plus. Shawn s’occupait de moi comme un vrai papa poule, malgré ses obligations dont l’une qui le poussa à m’abandonner pour quelques jours. Il avait une compétition importante, décisive pour sa place au sein des concurrents au niveau national. C’était sa passion, mais aussi son métier alors il était bien évidemment normal que je le laisse filer, même si j’aurais préféré qu’il reste avec moi. Je l’avais rassuré en lui disant que je pouvais compter sur ma famille, puis il était parti pour Las Vegas où devait se dérouler un grand concours qui réunirait des cavaliers de tous endroits. Le soir venu, j’avais allumé ma télé et avait mit la chaine sur laquelle la compétition devait être filmée en direct. Notre petite Kaycee m’empêchait de faire trop d’efforts et de bouger, alors je dois bien avouer que la télé m’était d’un grand recours. Je suivais donc la compétition, et je me souviens avoir étiré un large sourire en voyant Shawn à dos de sont étalon, Dark Squawl, entrer sur la piste d’obstacles. Son parcours commença. Un obstacle, deux obstacles, trois obstacles, et le quatrième fut celui de trop. Son cheval avait mal amorcé son virage, et avait désuni son galop. Dès ce moment là j’ai commencé à avoir peur et j’ai retenu mon souffle. Je savais qu’il était souvent tombé, mais là ça s’annonçait mal… Le galop complétement désuni et hasardeux malgré l’extrême vitesse, l’animal n’a pas eu le temps de calculer son décollage du sol et il s’est prit les sabots dans les barres et a alors chuté en avant, emportant Shawn avec lui et s’écrasant de tout son poids sur son cavalier. Et moi, assise sur mon canapé et impuissante, j’avais suivi ça à la télé. La chute de mon fiancé diffusée en direct. Aucun des deux n’avait survécu, Dark Squawl s’était brisé la nuque et cassé plusieurs os, et il avait donc du être piqué. Et Shawn était mort sur le coup, écrasé sous le poids de l’étalon. C’est à la télé que j’ai vu ma vie se réduire en néant. Seule, enceinte de huit mois, j’ai complétement craqué et je me suis mise à pleurer toutes les larmes de mon corps. Ça a été une épreuve extrêmement dure à surmonter, et j’ai bien cru que je n’allais pas y arriver. J’ai pensé plusieurs fois à l’irréparable, mais c’est Kaycee qui m’en a empêchée. Il fallait que je sois forte, pour elle. J’ai eu droit bien évidemment au soutien de ma famille et de mes amis lorsqu’ils ont appris la nouvelle, et il s’est avéré que sans eux je n’aurais certainement pas tenu.

J’ai accouché un mois plus tard, sans le soutien de Shawn parti aux cieux depuis ce funeste soir. Kaycee était en bonne santé, dieux soit loué. Mais malheureusement, elle allait grandir sans père, ce qui m’anéantissait. Autant dire que ce qu’ils appellent le baby blues, je l’ai eu pendant un bon moment. Mais j’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai souhaité surmonter tout ça, pour le bien de notre fille. Je m’en suis donc occupée seule, avec l’aide parfois de mes parents ainsi que de mes frères et sœur mais aussi de quelques amis, dont Malcolm, mon meilleur ami que j’avais rencontré à mes débuts dans la police et qui connaissait Shawn, lui aussi. Finalement, deux ans plus tard je me suis dit qu’il fallait que je reprenne ma vie en main et que c’était ce que Shawn aurait voulu que je fasse. Je m’occupais de ma fille comme il le fallait et comme je le pouvais, et j’avais aussi repris le travail.

C’est après cette période là que j’ai rencontré Jayce. En allant chercher Kaycee chez sa nourrice, j’avais été témoin d’un incendie qui avait ravagé un immeuble devant lequel on passait, et par instinct, j’ai tenté d’aider les secours et les pompiers à transporter les blessés. Je n’étais pas ce genre de personnes à rester ébahie les bras croisés devant un tel évènement, je préférais apporter mon aide du mieux que je le pouvais. Jayce était pompier secouriste, et intervenait alors lui aussi auprès des blessés. Après que tout soit terminé, il m’avait remerciée pour mon aide et m’avait invitée à prendre un verre. On a pu faire connaissance, et il s’est avéré qu’on s’entendait drôlement bien. Depuis la mort de Shawn, je n’avais pas eu l’occasion de recommencer à fréquenter qui que ce soit, mais avec Jayce le feeling était bien passé. Quelques semaines plus tard, nous sommes donc sortis ensemble. Je n’avais aucun doute sur mes sentiments, et même si notre relation n’a pas duré très longtemps il m’a ouvert une porte que je croyais fermée à jamais. Depuis la mort de Shawn, j’avais cru que je ne pourrais aimer quelqu’un d’autre. Mais la vie fait que parfois on n’a pas qu’un amour au cours de notre existence. Jayce avait ses obligations par rapport à son métier de pompier secouriste, et il m’a fait part de ses craintes et du fait qu’il ne voulait pas se tenir sur des projets qu’il ne pourrait réaliser. C’était quelque chose à laquelle je suis restée compréhensive, et même si ça a été dur nous nous sommes séparés après presque un an de vie commune. Mais, à l’inverse de beaucoup de personnes aujourd’hui, nous sommes restés amis et on s’entend encore très bien. Et c’est bien mieux comme ça, que ce soit pour lui tout comme pour moi.

Ma routine à la police a reprit son cours. J’allais déposer Kaycee chez la nourrice le matin, je me rendais au travail, et j’allais la récupérer le soir en sortant. Être mère célibataire d’une petite fille de trois ans n’était pas quelque chose de bien facile, mais j’essayais au mieux de me débrouiller et quoi qu’il arrive je trouvais toujours une solution. Kaycee est la prunelle de mes yeux, je l’aime de toute mon  âme et je ne voudrais pas qu’elle soit placée en foyer car je suis dans l’incapacité de m’en occuper. Alors je faisais mon maximum pour qu’elle soit heureuse. Le manque de son père se faisait souvent ressentir, néanmoins, et il m’arrivait parfois de craquer le soir et de me mettre à pleurer en pensant à lui. Mais dans ces moments de faiblesse, je peux toujours compter sur mes amis et ma famille. Qui, je sais, seront toujours là pour moi, quoi qu’il arrive.

Il y a un an, un autre homme est entré dans ma vie. Eden était nouveau lieutenant à la brigade de Chicago, où il s’était fait muté tandis qu’il habitait à New York. Au début, je me réjouissais à l’idée d’avoir un nouveau collègue et coéquipier dans mon équipe. Mais je me suis bien trompée. La première impression qu’il me laissa n’a pas été bonne du tout. J’ai pas bien compris pourquoi, mais il à semblé me prendre en cible de défi, et s’est vite mit à venir me faire chier dès que l’occasion se présentait. Il utilisait divers moyens, que ce soit le soulage durant mes heures de boulot, des remarques complètement stupides ou bien faire exprès de me faire remarquer de diverses façon. Un type vraiment insupportable ! Au début, je ne répliquais pas, pensant qu’il allait se calmer. Mais au bout d’un moment j’ai craqué, et avec mon caractère de cochon j’ai fini par me prendre à son petit jeu. Ça l’a bien surpris au départ, à vrai dire il ne pensait pas que j’allais répondre à ses provocations. C’est donc ainsi qu’on a commencé à se livrer bataille, voir lequel de nous deux serait le plus insupportable pour l’autre. Puis au fil des semaines, ça s’est presque transformé en jeu. On commençait à rire de nos conneries. De vrais gamins, sérieusement… Mais le pire dans tout ça, c’est qu’il m’attirait. Après tout, qui aime bien châtie bien, comme on dit.

Aujourd’hui, ça continue. Cette relation chien et chat, mon métier, ma routine. Mais un autre événement est survenu dans ma vie. J’étais partie voir une amie qui habitait dans une ville extérieure à Chicago, pour une petite soirée entre fille, sans enfants, Kaycee étant chez mes parents ce soir là. La soirée c’était bien passée, et j’étais partie aux alentours de deux heures du matin. Il neigeait énormément et j’étais très minutieuse sur la façon dont je conduisais sur la petite route de campagne à sens unique. Mais je me suis retrouvée coincée par un camion transportant d’énormes tiges de fer, qui était lui même coincé dans la neige. Je me suis arrêtée derrière lui, et je m’apprêtais à sortir de ma voiture pour pouvoir lui demander si il avait besoin d’aide. Sauf que je n’ai pas vu le véhicule débouler à toute vitesse derrière moi. La collision fut brutale, et je n’ai eu le temps que je sentir quelque chose s’enfoncer en dessous de ma poitrine et sentir un liquide chaud couler sur ma peau que je me suis effondrée.

Ce n’est qu’une semaine plus tard que j’ai ouvert les yeux. Allongée dans une chambre d’hôpital et sous respiration artificielle, je sentais l’affreuse douleur au niveau de l’endroit où j’avais été blessée. Toutefois, sur le moment, je ne me souvenais plus de rien. La première personne que j’ai vue en ouvrant les yeux, c’est lui. Eden. Qu’est-ce qu’il foutait là ? Je n’ai pas eu le temps de dire quelque chose que je l’ai vu sourire et s’éloigner. Et quelques secondes après, c’est Leith, qui fut à mes côtés. Mon frère était médecin urgentiste. Je commençais à recoller un peu les morceaux du puzzle. Il avait dut m’arriver quelque chose de grave, vu leur tête. Leith m’a laissé le temps de bien me réveiller et me remettre de mon sommeil, avant de m’expliquer ce qui m’était arrivé sous ma demande. C’est comme ça que j’ai appris qu’en rentrant de chez mon amie, j’avais eu un accident de voiture. Un conducteur ivre n’avais pas su maitriser son véhicule sur la neige, et avait foncé dans le mien qui était arrêté derrière ce camion remorquant des tiges de fer. L’une d’elle d’un diamètre de cinq centimètres s’était alors enfoncée en dessous de ma poitrine, au centre, et ça a été un miracle qu’aucun organe vital ne soit mortellement touché, mais j’avais perdu assez de sang pour tomber dans un coma profond durant plus d’une semaine. La panique s’était emparée de moi à ce moment là, ne sachant pas ce qui était advenu de ma fille, mais Leith m’a rassurée en me disant qu’elle a séjourné chez nos parents pendant ce temps. J’avais eu énormément de chance d’avoir survécu à un aussi gros accident. Mon frangin m’a aussi appris que Jayce avait été sur le coup pour venir me secourir, et que par la suite c’était lui qui m’avait prise en charge.

J’ai séjourné une semaine supplémentaire à l’hopital, et cela ne fait que deux jours que j’en sors. Durant ce petit sejour, j’ai eu droit à la visite d’absolument tout le monde. Ma famille, mes amis, mes collègues, etc… Ma mère emmenait Kaycee tous les jours pour que je puisse la voir, et je ne me lassais de passer du temps avec elle. Il était arrivé certaines fois où je laissais couler quelques larmes lorsqu’elle devait s’en aller.
Cet accident m’a appris que la vie ne tient qu’à un petit bout de fil. Je suis pourtant passée par bien des épreuves, et ce n’est qu’aujourd’hui que je m’en rends réellement compte. La mienne n’a pas encore totalement reprit. Je suis encore arrêtée au niveau du boulot, et ma blessure qui se cicatrise me fait un mal de chien. Autant dire que rester au lit toute la journée devant la télé c’est pas mon fort du tout, moi qui ai constamment besoin de bouger… Mais heureusement, je continue à recevoir de la visite, ce qui m’égaye mes journées ! Toutefois, je continue toujours à me demander pourquoi Eden était là, lors de mon réveil. J’ai pas vraiment compris, surtout qu’il en a un peu rien à foutre de moi après tout, vu la façon dont on se fout sur la gueule… Et pourtant, je suis toutefois en train de m'avouer que je pense constamment à lui, que je souris dès que son nom vient à mon esprit, que mon coeur s'emballe lorsqu'il est là. Alors qu'il est absolument insupportable. Je n'arrive même plus à savoir si je le déteste, ou si je suis tombée raide amoureuse. M’enfin, je reprends bientôt le boulot après tout, donc on verra bien ce que la suite va me réserver.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan E. Coyle
DOCTOR
Messages : 292
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié
Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 18:48

Bienvenue parmi nous. J'ai suivi le sujet en partie invitée de loin, je n'ai pas vraiment su quoi ajouter XD mais je te souhaite bonne chance pour ta fifiche. Si tu as des questions, n'hésite pas.

_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 19:09

Oh mon Dieu, Tooooooom. study  Neutral coeur
Merci beaucoup mon chou, et pas de soucis pour le sujet ! queen
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 20:42

Bienvenue parmi nous ! ♥
Bon courage pour ta fiche brille
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 21:31

Hey sexay! Welcome officiellement alors et bon courage pour la fichette ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 21:37

Max -> Merci beaucoup ma belle. lèche

Malcolm -> Ahaah, marki à toi aussi, et encore une fois merci d'avoir répondu à mon sujet dans la partie invités ! calin1
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leith J. Murphy
DOCTOR
Messages : 509
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Médecin Urgenstiste // Chef du service des Urgences
Côté coeur : Veuf, papa de 5 enfants
Un jour on est venu au monde, depuis on attend que le monde vienne à nous



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : David Tennant
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Time To Dance, andyoudoctor & lumadreamland@Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 21:40

Siiiiiiiistaaaaaaaaa hug group

Bienvenuuuuuuuuuue de manière officielle cette fois !

Bon courage pour ta fiche, si tu as des questions sur l'histoire de Leith ou même sur autre chose n'hésite pas ! coeur
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 22:36

Broooooooow hug

Ahaah merci beaucoup, j'avais tellement hâte de vous rejoindre ! coeur

Marki beaucoup, je pense que je viendrais te mpotter si jamais je suis dans le besoin ! hihi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leith J. Murphy
DOCTOR
Messages : 509
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Médecin Urgenstiste // Chef du service des Urgences
Côté coeur : Veuf, papa de 5 enfants
Un jour on est venu au monde, depuis on attend que le monde vienne à nous



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : David Tennant
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Time To Dance, andyoudoctor & lumadreamland@Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Mar 12 Jan - 22:47

Pas de problème ! :yeaah:
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Jeu 14 Jan - 18:53

Bienvenue parmi nous coeur

Excellent choix d'avatar, Lana est juste parfaite et magnifique hihi hihi

Bon courage pour la suite de ta présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leith J. Murphy
DOCTOR
Messages : 509
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Médecin Urgenstiste // Chef du service des Urgences
Côté coeur : Veuf, papa de 5 enfants
Un jour on est venu au monde, depuis on attend que le monde vienne à nous



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : David Tennant
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Time To Dance, andyoudoctor & lumadreamland@Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Jeu 14 Jan - 23:13

Hey doucement le pompier là hein!!! tg
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Jeu 14 Jan - 23:22

Merci beaucoup Jayce ! hihi
Ahaah j'ai un frangin surprotecteur on dirait bien siffle
Je finis ma fiche demain soir et ce WE, j'ai pas eu le temps ce WE, mais je rejoins vite vos rangs les coupaings. hug group
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Jeu 14 Jan - 23:50

Mais je n'ai rien dit :rire:
Cela dit avec la jolie Sharell je ne dirais pas non siffle
Là j'ai dit :rire:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leith J. Murphy
DOCTOR
Messages : 509
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Médecin Urgenstiste // Chef du service des Urgences
Côté coeur : Veuf, papa de 5 enfants
Un jour on est venu au monde, depuis on attend que le monde vienne à nous



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : David Tennant
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Time To Dance, andyoudoctor & lumadreamland@Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 1:47

scream :bouya: ange tire langue


Je vous invite à noter toute la force de cette argumentation siffle
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 19:59

Ca veut dire en gros, que tu vas vouloir me tuer, donc tu vas me tuer, donc je serais mort et que du coup tu seras content.
C'est ça non ?
Tout cela parce que j'ai dit qu'avec Sharell je dirais pas non ? :rire:
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 20:08

Huehuehue, elle a du succès ma Sharell dis donc. ange
J'ai pas envie d'être à l'origine d'un meurtre, donc Leithy range moi ça et Jayce y a peut-être moyen qu'on s'trouve un truc. :yeaah: Même si j'ai déjà défini un lien love pour Shasha. :ha3:
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 20:10

En même temps comment ne pas avoir de succès avec Lana ? Ce n'est pas possible =)

Ah ben tu vois Leith, pas besoin de me tuer, ta soeur veut pas de moi :rire: :rire:
Avec grand plaisir pour que l'on voit pour un lien entre Sharell et Jayce brille
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leith J. Murphy
DOCTOR
Messages : 509
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Médecin Urgenstiste // Chef du service des Urgences
Côté coeur : Veuf, papa de 5 enfants
Un jour on est venu au monde, depuis on attend que le monde vienne à nous



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : David Tennant
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Time To Dance, andyoudoctor & lumadreamland@Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 20:40

Quoi ? Quelqu'un d'autre popcorn ? Maaais noooon! Prends Jayce au moins je sais où il habite siffle
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 20:48

:rire: Tu pourrais au moins dire, prends Jayce parce que je le connais, c'est quelqu'un de bien
Au lieu de ça j'ai droit à un : Au moins je sais où il habite penseur Ce qui est sûr c'est que Jayce n'ira pas draguer des filles en présence de Leith s'il le met en avant de cette façon geek
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leith J. Murphy
DOCTOR
Messages : 509
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Médecin Urgenstiste // Chef du service des Urgences
Côté coeur : Veuf, papa de 5 enfants
Un jour on est venu au monde, depuis on attend que le monde vienne à nous



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : David Tennant
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Time To Dance, andyoudoctor & lumadreamland@Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 20:55

Ben nan ! Sinon ce n'est pas drôle.

Au fait, je viens de percuter un truc à propos de l'adresse, ils sont voisins ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 21:02

Leith J. Murphy a écrit:
Quoi ? Quelqu'un d'autre popcorn ? Maaais noooon! Prends Jayce au moins je sais où il habite siffle
Surtout que je ne pense pas que Leith sera direct consentant, vu la relation qu'ils ont en ce moment... :rire:
Ahaah si ce sont tes critères ça va alors, Sharell aura juste à te préciser son adresse et c'est bon. :rire: :rire:

Ahaah, au moins il te le permet maintenant que je lui ai appris la présence de quelqu'un d'autre. geek
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 21:05

Ca donne envie de savoir, c'est qui ? :cheese:

Attends, qui est voisin avec qui ? :rire:

Ah oui il est d'accords, mais bon ce n'est pas son accord à lui dont j'avais besoin geek
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leith J. Murphy
DOCTOR
Messages : 509
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Médecin Urgenstiste // Chef du service des Urgences
Côté coeur : Veuf, papa de 5 enfants
Un jour on est venu au monde, depuis on attend que le monde vienne à nous



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : David Tennant
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Time To Dance, andyoudoctor & lumadreamland@Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 21:07

:rire:

Jayce et Leith vivent dans le même immeuble.

Ouais d'abord c'est qui ce mystérieux inconnu sunny
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child - Sharell   Ven 15 Jan - 23:57

Ahaah vous verrez bien lorsque j'aurais fini ma fiche. What a Face Mais j'ai donné un petit indice déjà. geek

Shasha est du genre vieux jeu, à chercher à se poser, alors je ne pense pas que tu aurais son accord, mais on a un laps de temps de deux ans durant lequel il aurait pu se passer des choses. hehe
Revenir en haut Aller en bas
 

Spare the rod and spoil the child - Sharell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» JE PREVIENS [SPOIL NARUTO]
» [Spoil] Fairy Tail 254
» [spoil] scans de Bleach !
» [SPOIL] Les Prochains Nakamas !
» [Spoil Naruto] Suite et fin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Fiches de présentation-