AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marjorie - You could have it so much better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: Marjorie - You could have it so much better   Ven 11 Déc - 18:40

Marjorie Olivia O'Connell
Lieu de Naissance : Savannah, Georgia
Date de Naissance : 31 Janvier 1984
Âge  :  31 ans
Statut Familial : Son statut ne regarde qu'elle, et vous seriez peu avancé d’être dans la confidence de son actuelle relation
Métier : Sur le papier, elle gère d'une main de fer un établissement réservé aux riches gentlemen. En réalité, elle est une mère maquerelle, très old school. Ses "escort", comme elle les qualifie, sont telles ses propres filles, et lorsqu'un client a la fâcheuse idée d’être violent avec l'une d'entre elles, il le paye au prix fort.
Poste et Grade: Uniquement pour les membres des forces de l'ordre/pompier/sécurité écrire ici.
Taille  : 1m67
Poids: 50kg
Couleur des yeux  :  Marron-vert
Couleur des cheveux  :  Brun
Groupe: LES BREBIS EGARÉES


Signalement
Que pensez-vous des services proposés par la ville? Les forces de polices sont elles efficaces? Avez vous déjà eu à faire avec elle?
« Les forces de police ? » Elle rit doucement. « La police de Chicago aime à se croire… Hum, disons les choses honnêtement, invincible et est persuadée que la justice vaincra un jour. Tant de naïveté, je trouve cela mignon. Le fait que les policiers ont bien l’envie, la motivation, mais pas les moyens. Ils sont trop peu nombreux, clairement en sous effectifs, et ils manquent des fonds. Cet argent que ceux de mon espèce ont. Nous en avons plus que nous ne pourrions en dépenser en une seule vie. La vraie vie n’est pas un conte de fées, mais un grand nombre de ses membres y croit encore. Ils sont relativement efficaces. Dans la limite de leurs moyens, bien entendu. Malgré toute leur bonne volonté, ils arrivent rarement aux gros poissons dans mon genre. Et ce n’est pourtant pas faute d’essayer. »

Avez vous été témoin d'agression, d'actes d'incivilités?
« Témoin ? On peut voir les choses de cette manière. Appelez moi sadique, cruelle, ou n’importe quel autre qualificatif qui vous passera par la tête. Il sera probablement vrai. Le fait étant que je commandite ces actes que le commun des habitants de la ville appellent ‘incivilités’ ou ‘agressions’. Et j’aime regarder. Est-ce une forme de problème mental ? Pas le moins du monde. J’aime que les principaux concernés soient parfaitement au courant que je suis en charge des opérations, de TOUTES les opérations, et que personne ne marchera jamais sur les pieds. Certainement pas eux, et encore moins la police. »

Avez vous peur de sortir de chez vous la nuit? Craignez vous de devenir une victime du système?
« Seigneur, non ! Je n’ai pas peur de sortir la nuit, ce serait le comble avec ce que je fais pour mettre de la nourriture dans mon frigo (et beaucoup de choses dans mon dressing). Cela dit, je ne prends de risque inutile et donc, contrairement à d’autres jeunes femmes de mon âge, je ne m’amuse pas à me balader seule avec une robe très courte dans des quartiers connus pour être mal famés. De surcroit, je me dois de faire profil bas. »


Empreintes digitales
Pseudo : Chrystal
Age : 2*
Double Compte ? Nope
Découverte du forum : J'étais déjà laaaa
Une première impression ? écrire ici.
Votre personnage: scénario [] inventé [x]
Avatar : Sophia Bush
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Marjorie - You could have it so much better   Ven 11 Déc - 18:41

Rubrique des chiens écrasés

Elle regarda le défilé de pleureurs et pleureuses dans la grande maison qui appartenait à sa famille depuis… Très longtemps. Non pas que Marjorie soit réellement intéressée par l’histoire familiale. Aujourd’hui se tenaient les obsèques de sa sœur cadette, Ophelia. Elle n’avait que 10 ans, Marjorie elle-même en avait 13. Elle avait passé les deux dernières années à regarder Ophelia dépérir, à regarder sa mère la soigner, pour ensuite se cacher et pleurer. Le décès de sa sœur avait été un soulagement pour Marjorie. La maison familiale ne sentirait plus la maladie, la mort, la tristesse. L’adolescente se sentait coupable, mais cela aurait pu être largement pire. Elle était bien plus inquiète que son père découvre que, justement pendant toute la période où sa sœur avait été malade, Marjorie l’avait espionné, se rendant compte avec excitation que son père était un gangster.  Les années passant, l’adolescente puis la jeune femme s’était peu à peu imposée dans le business familial. Elle était haut placée, devant le bras droit de ses père et oncle. Elle faisait partie de tout, étudiant même dans une prestigieuse université, pour être on ne peut plus capable diriger le business familial quand son tour viendrait. Et Marjorie avait décidé de faire venir son tour plus vite. La façon dont son père et son oncle géraient les affaires étaient une réelle aberration, et malgré ses vingt trois ans, elle voyait déjà où cela allait les mener.

Marjorie prit les deux verres et les tendit à son père et à son oncle. Leur whisky favori. Elle leur sourit, attrapant son propre verre, de vin, et s’assit sur son coin préféré du canapé, une jambe repliée sous l’autre, les écoutant d’une oreille discrète. Son téléphone vibra et elle le montra aux deux hommes, avant de s’éclipser pour prendre l’appel. Elle ne sortit qu’un bref instant de la pièce. Son interlocuteur, à l’autre bout du fil, avait peu à lui dire. « Papa, je sors faire du shopping avec Mary ! » L’intéressé marmonna quelques mots, un probable accord et retourna à sa conversation avec son frère cadet. La jeune femme sourit, se disant qu’ils étaient incorrigibles et quitta la grande maison familiale avec un sourire.

Une semaine plus tard, les yeux humides, elle remerciait tous ceux qui étaient venus présenter leur respect à ses défunts père et oncle. La journée fut longue et lorsque la maison fut enfin vide, elle apprécia avec soulagement le calme enfin revenu dans la grande demeure. Ainsi que l’absence d’une quelconque odeur de cigare, entre autres odeurs qu’elle détestait. « Boss. » Elle releva la tête, adressant un sourire à l’un des hommes de main favoris de son père, et qui se trouvait être son nouveau favori désormais. D’un signe de tête, elle l’invita à parler. « Que voulez vous que je fasse de ces bouteilles de whisky ? » « Vide les dans l’évier. Personne ne peut boire ça. » « Et les cendres ? Le funerarium a dit que vous pourriez les récupérer demain. » Marjorie leva les yeux au ciel et ce fut au tour de l’homme de sourire. « Que penses tu des égouts ? Ensuite, pourquoi pas les cendres de la cheminée ? Ce serait dommage de mettre dans le caveau des urnes vides. Merci, Alex, ce sera tout. Rentre chez toi, je sais que tu y es attendu. » La jeune femme attendit qu’il eut quitté la maison puis attrapa son téléphone. « Mark, j’ai de bonnes raisons de penser qu’Alex a quelque chose à voir avec le décès de papa et oncle Georges. Tu sais à quel point je l’apprécie mais… Je ne peux pas garder quelqu’un en qui je n’ai pas confiance. Occupe toi de lui dans trois jours. » Et elle raccrocha, un petit sourire de satisfaction appliqué sur son joli visage.  

Huit années s’étaient écoulées, et Marjorie avait fait du business familial une florissante entreprise. Elle savait pertinemment que la police l’avait dans le collimateur. Mais ses clients étaient de gros poissons, des hommes politiques, de riches hommes d’affaires, des avocats, etc... Aucun d’entre eux n’avait très envie que la police mette le nez dans ses affaires. Elle gardait des dossiers sur tous ses clients, et ils étaient parfaitement au courant de cela. Officiellement, l’élégant bâtiment qu’elle possédait dans un coin calme de Chicago était un leisure center avec un gentleman club, réservés à des hommes riches et désireux que de jeunes et belles femmes s’occupent d’eux. Ce qui était le cas, au final, même si ces soins n’étaient pas toujours très légaux. La jeune femme gérait ses affaires, ses employés et ses clients d’une main de fer. Quelques clients indélicats l’avaient appris à leur dépens, et ses employés qui l’avaient déçue n’étaient plus la pour en parler. Quant á sa vie privée, rares sont ceux qui sont dans la confidence.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: Marjorie - You could have it so much better   Ven 11 Déc - 19:02

Bienvenue parmi nous queen
Excellent choix d'avatar study

Bon courage pour la suite de ta présentation dance
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jonathan Standford
DOCTOR
Messages : 314
Date d'inscription : 25/08/2014
Job : Psychiatre, psycho-thérapeute, chef du service psychiatrique
Côté coeur : marié

Pseudo : missxchaotic
Avatar : Tom Hiddleston
Multicomptes : Jake Botwin , Jay MacFergus
Copyright : Schizophrenic (avatar)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Marjorie - You could have it so much better   Ven 11 Déc - 19:15

Officiellement bienvenue. Bonne rédaction pour ta fiche.

_________________

   


When dread leaves, the heart screams for the happiness it is given, time heals, love seals , life moves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 537
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Marjorie - You could have it so much better   Sam 12 Déc - 10:09

Bienvenuuuuue parmi nous !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 537
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Marjorie - You could have it so much better   Mer 16 Déc - 22:55

DP No

Je trouve l'accession au pouvoir de Marjorie un peu facile et peu semée d'embuches. Elle a quand même tué en même temps son père et son oncle c'est suspect qu'ils soient morts tous les deux et parmi les lieutenants j'en vois bien certains essayer de récolter la timballe et évincer la môme (car à 23 ans elle l'est encore pour eux ^^) Je pense qu'il faudrait que tu retravailles un peu cette partie de ta fiche avant qu'on te valide brille
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Edward Coyle
CHICAGOANS
Messages : 537
Date d'inscription : 22/06/2014
Job : Chef cuisinier, propriétaire de son restaurant
Côté coeur : Célibataire
Chefs are nutters.
They're all self-obsessed, delicate, dainty, insecure little souls and absolute psychopaths.
Every last one of them.



Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Aaron Paul
Multicomptes : Not Yet
Copyright : (c) Schizophrenic


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Marjorie - You could have it so much better   Lun 28 Déc - 22:02

Hello Marjorie kitty

As-tu quelques petites nouvelles à nous donner ? As-tu besoin d'un coup de main pour ta fiche ? ninja

En attendant de te lire, je déplace ta fiche dans la partie SOS.
Comme nous sommes en période de fêtes, nous te laissons jusqu'au 9 janvier pour nous faire signe.

hug
Revenir en haut Aller en bas
 

Marjorie - You could have it so much better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» presentation Marjorie Lunas [validée]
» URGENT Deux petites croisées bichonnes 9 ans Val Marly (59)
» 2 croisées bichonnes VITE C'EST URGENT - VAL MARLY (59)
» Haïti : La communauté intellectuelle de la diaspora supporte la nomination de Mi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Fiches de présentation-